Agence nationale de renseignement et de sécurité [

  • Somalie : Une femme kamikaze tue un officier de renseignement à Mogadiscio

    Imprimer

    Une femme kamikaze a tué un haut responsable des services de renseignement en se faisant exploser à Mogadiscio jeudi 1er octobre, a déclaré un officier de police. L'attentat est attribué aux djihadistes Shabaab.

    La femme a fait exploser une bombe attachée à sa taille au carrefour de la Mer Noire, visant des agents en civil travaillant pour l'Agence nationale de renseignement et de sécurité [NISA]. Le commandant de l'unité a été tué.

    Al Shabaab a revendiqué l'attentat, affirmant que la femme avait tué le chef des services de renseignement du district d'Howlwadag, dont le nom n'a été identifié que par Ano-gel, ainsi que deux des gardes de sécurité présents sur les lieux.

    Mogadiscio a connu un nombre croissant d'attentats suicides ces dernières années

    Le 24 juillet 2020, une femme aveugle a tué le maire de Mogadiscio, Abdirahman Yarisow, et d'autres hauts fonctionnaires lors d'un attentat au siège du gouvernement de la ville.

    C'était la première fois qu'Al-Shabaab utilisait une personne handicapée comme kamikaze, et l'enquête a révélé que la kamikaze avait utilisé son handicap pour passer la sécurité et atteindre les bureaux du maire.

    Le groupe militant islamiste Al-Shabaab, lié à Al-Qaïda, qui vise à renverser le gouvernement somalien soutenu par l'ONU et à imposer la sharia, a perdu du terrain, y compris la capitale en 2011 et subit de fortes pressions de la part des forces de sécurité sur plusieurs fronts.