Affrontements entre pro-russes et pro-iraniens

  • Turquie : Lancement de l'opération Yildirim-13 dans l'est du pays

    Imprimer

    Environ 2 500 policiers, gendarmes et représentants des services spéciaux participent à l'opération antiterroriste lancée par les autorités turques dans quatre provinces situées à l'est du pays - Hakkari, Van, Siirt et Sirnak.

    L'opération a été baptisée "Yildirim-13". Selon Anadolu, ses objectifs sont de prévenir les attaques terroristes cet hiver, de détruire les groupes militants séparatistes et de neutraliser les terroristes basés dans la région.

    Les provinces dans lesquelles l'opération se déroule sont densément peuplées de Kurdes. Bien que le rapport n'en dise rien, "Yildirim-13" est dirigé contre les militants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), reconnu comme groupe terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union européenne.

  • Syrie :Un ancien commandant des rebelles assassiné dans la région de Daraa

    Imprimer

    Un ancien commandant rebelle de premier plan, Adham al-Akrad (photo ci-dessus), a été tué dans le nord de la province de Daraa.

    Al-Akrad se rendait le 14 octobre dans la capitale, Damas, pour assister à une réunion avec de hauts responsables de la sécurité lorsque sa voiture a été interceptée au niveau d'une station d'essence près de la ville de Mothbin par des inconnus armés cachés dans une camionnette.

    Les tireurs ont pris pour cible la voiture d'Al-Akarad à la mitrailleuse et avec des grenades. Al-Krad et quatre autres officiers, dont Ahmad Faisal al-Mahamid, un ancien commandant de la faction dite "Ahfad al-Rasul", ont été tués sur place.

    Al-Akrad était le fondateur et le chef du régiment du génie et des fusées, qui était l'un des plus grands groupes armés du sud de la Syrie. Sous son commandement, le régiment a joué un rôle clé dans toutes les batailles contre les forces gouvernementales à Daraa en 2017 et 2018.

    Suite à l'opération Daraa de l'armée arabe syrienne en 2018, al-Akrad s'est rendu et a rejoint le processus de réconciliation avec la plupart de ses combattants. Al-Akrad était un opposant à l'influence russe dans la région, selon les renseignements israéliens.

    En septembre 2019, un engin explosif perfectionné a percé la voiture d'al-Akrad dans la ville de Daraa. Cependant, il a survécu à la tentative d'assassinat sans être blessé.

    Après la réconciliation de Daraa, al-Akrad a organisé plusieurs manifestations anti-gouvernementales et a participé à une série de discussions avec le gouvernement sur la situation dans le gouvernorat.

    Selon la Ligue libre Horan, lors de sa dernière réunion prévue à Damas, al-Akrad devait discuter de la récupération des corps des combattants locaux qui ont été tués lors d'une attaque manquée sur une base militaire syrienne à Daraa en 2016.

    Les services de renseignement syriens, principalement la Direction du renseignement militaire, ont été accusés d'avoir assassiné al-Akrad et ses camarades. Il n'y a aucune preuve pour soutenir ces accusations.

    Alors que les habitants de Daraa pleuraient al-Akrad, sa mort a été célébrée par les radicaux, y compris les partisans de Hayat Tahrir al-Sham, anciennement affilié à al-Qaïda. L'assassinat entraînera une augmentation des tensions à Daraa.

  • Syrie : Un général russe appelle à la réduction de la présence iranienne en Syrie:

    Imprimer

    Chvarkov.jpgAncien chef du centre russe pour la réconciliation des belligérants en Syrie, le lieutenant général Sergueï Chvarkov (photo) s'est opposé à l'expansion de la présence iranienne sur le sol syrien, rapporte RIA Novosti.

    "Une nouvelle pénétration à grande échelle de l'Iran en Syrie créera un certain nombre d'obstacles assez sérieux à l'avancement des réformes et au développement du processus politique en Syrie et entraînera des complications dans les relations avec Israël, les États-Unis, la Turquie et les pays arabes sunnites", a déclaré le chef militaire.

    Chvarkov estime que la présence iranienne compliquera également le financement étranger de projets de reconstruction de la Syrie, compliquera le règlement politique et le retour des réfugiés chez eux. Le général note que l'assistance russe et iranienne ne suffira pas à résoudre ces problèmes.

    Chvarkov a ajouté que les activités de l'Iran empêcheront également la levée des sanctions américaines contre la Syrie.

    On a noté depuis quelque temps de plus en plus de signes d'un conflit d'intérêts entre Russes et Iraniens en Syrie. Dans ce contexte, l'ancien commandant des milices pro-russes, Muhammad al-Masri, a été tué début septembre dans la province de Daraa, dans le sud-ouest de la Syrie.

    Le journal Al-Sharq al-Awsat a affirmé qu'il avait été tué par les autorités syriennes et qu'il ne s'agissait pas de la première tentative d'assassinat de miliciens pro-russes sur le terrain. Une tentative précédente avait eu lieu le 20 juin, lorsqu'un engin explosif avait été placé à bord d'un bus transportant des soldats d'une unité pro-russe revenant d'une base d'entraînement russe à proximité de Lattaquié. 12 soldats ont été tués et25 blessés.

    Chvarkov,, cité par le journal, a déclaré qu'en juin, al-Masri avait été arrêté par les autorités syriennes, mais que la partie russe avait obtenu sa libération.

    Selon les analystes cités par al-shark al Awsat, l'élimination du chef de l'unité pro-russe est à inscrire dans le cadre de la lutte d'influence entre la Russie et l'Iran dans le sud-ouest de la Syrie, une région stratégique en raison de sa proximité avec Israël. D'autres pensent que les meurtres sont le résultat de l'anarchie dans la région provoquée par les affrontements larvés entre Russes et Iraniens.

  • Syrie : Un commandant pro-russe tué dans la province de Daraa (Sud-Ouest)

    Imprimer

    Le journal basé à Londres Al-Sharq al-Awsat rapporte que Muhammad al-Masri, un ancien commandant de milice pro-russe, a été tué dans la province de Daraa, dans le sud-ouest de la Syrie. La publication affirme que le groupe Shabab al-Sunna dirigé par lui faisait partie de l'armée syrienne libre qui s'est battue contre le régime syrien.

    "Des motocyclistes inconnus ont ouvert le feu sur le commandant du cinquième corps, Muhammad al-Masri, qui est associé aux forces russes opérant à Deraa", cite le journal le commandant du groupe Front Sud, également membre de l'Armée syrienne libre.

    Il est également rapporté qu'après la tentative d'assassinat, "Shabab al-Sunna" a érigé des barrages routiers sur les routes, mais n'a pas réussi à arrêter les tueurs.

    Selon la publication, al-Masri a été tué par les autorités syriennes, et ce n'est pas la première tentative d'assassinat d'un commandant sur le terrain. Une précédente tentative pour l'éliminer avait été faite le 20 juin, lorsqu'un engin explosif avait été placé sur un bus avec des combattants du groupe revenant d'une base d'entraînement russe à proximité de Lattaquié. Ensuite, 12 personnes sont mortes, 25 ont été blessées.

    Le commandant, cité par le journal, affirme qu'al-Masri a été arrêté par les autorités syriennes en juin, mais que la partie russe a obtenu sa libération.

    "Al-Sharq al-Awsat" cite l'opinion d'analystes qui pensent que l'élimination du chef de guerre fait partie de la lutte entre la Russie et l'Iran pour l'influence dans le sud-ouest de la Syrie. D'autres pensent que les meurtres sont le résultat de l'anarchie dans la région due aux affrontements entre les intérêts russes et iraniens.

  • Syrie : Le président Vladimir Poutine apprécie peu la présence iranienne dans le sud de la Syrie

    Imprimer

    Jeudi 27 août, l'analyste militaire israélien Yoni Ben Menachem a déclaré que le président russe Vladimir Poutine n'était pas satisfait de la présence militaire de l'Iran en Syrie et des efforts iraniens pour contrôler les ressources naturelles de ce pays.

    Selon l'article de Menahem, Poutine considère l'activité iranienne, qui vise, entre autres, à ouvrir un nouveau front contre Israël sur les hauteurs du Golan syrien, comme une menace majeure pour la stabilité que la Russie travaille à établir en Syrie.

    La Russie cherche à récolter les fruits de son investissement en Syrie , et notamment en participant à la reconstruction du pays, affirme Menahem.

    Le sud de la Syrie est considéré comme l'un des fronts qui inquiète le président Poutine, en particulier le Golan, dans lequel le Hezbollah, avec l'aide militaire de la Syrie et de l'Iran, a mis en place une infrastructure opérationnelle et de renseignement pour attaquer Israël.

    Cette zone pourrait conduire à un affrontement militaire majeur avec Israël.

    C'est pour résoudre ce problème que "Moscou a mis en place une force militaire qui lui est fidèle dans le sud de la Syrie", explique Yoni Ben Menachem.

    Il a ajouté: "Il y a quelques jours, un cours de formation militaire s'est achevé avec la participation de plusieurs centaines de combattants de la 8e brigade dans la ville de Busra al-Sham dans la région de Daraa au sud de la Syrie."

    Il a souligné que "ceux qui ont participé au stage ont scandé des slogans contre le régime de Bachar al-Assad, et ont brandi une banderole sur laquelle on pouvait lire : la Syrie appartient à son peuple".

    La huitième brigade est dirigée par Ahmed al-Awda, un haut commandant du cinquième corps d'assaut, qui a annoncé la création de «l'armée unie», ou encore «l'armée de Houran».

    Ahmed al-Awda est né à Busra al-Sham, province de Daraa. Il a d'abord combattu dans les rangs du groupe jihadiste Hayat Tahrir al-Sham (anciennement Jabhat al-Nusra, la fiiale d'al-Qaïda en Syrie), mais il a ensuite fait défection.

    En 2013, la force militaire mise en place par Al-Awda était soutenue par les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne, la Jordanie et une partie des États du Golfe.

    En 2017, «il s'est rapproché des Russes, et en 2018 il a rejoint le Cinquième Corps qui est directement placé sous le commandement de l'armée russe. Il a alors été nommé commandant de la région sud», écrit Menachem.

    Le 23 juillet, Ahmed al-Awda a annoncé que l'armée de Houran "deviendrait une seule unité militaire qui sera assez forte, non seulement pour défendre le Houran, mais aussi pour défendre toutes les parties de la Syrie".

    Selon des sources syriennes, al-Awda «tente depuis longtemps de recruter les jeunes hommes de la région qui refusent de rejoindre l’armée de Bachar al-Assad et se rebellent contre son régime», ajoute Menachem.

    Il a expliqué que "l'armée unifiée" que les Russes sont en train de mettre en place sera constituée "de rebelles contre le régime syrien, qui ont intérêt à maintenir le calme et la stabilité dans le Golan syrien sans affrontements avec Israël".

    Il y a un dialogue politique et militaire entre Israël et la Russie, et les deux pays veulent maintenir le calme dans le sud de la Syrie et ne pas provoquer d'escalade militaire.

    Si l '«armée de Houran» voyait effectivement le jour, elle pourrait constituer une force qui serait utilisée pour contrecarrer les intentions de l'Iran et du Hezbollah d'ouvrir un nouveau front contre Israël depuis le plateau du Golan, selon des estimations stratégiques à Tel Aviv.

    Néanmoins, l'analyste militaire israélien Yoni Ben Menachem soutient dans son article qu'Israël ne devrait pas interférer par le biais de ses unités de renseignement dans ce qui se passe dans la région.

    "Il devrait laisser les Russes faire le travail", a-t-il ajouté. L'objectif des Russes est de parvenir au calme et à la stabilité dans la région, et cela constitue également un intérêt israélien », selon Ben Menachem.

  • Frontlive-Chrono - Lundi 3 février 2020 - Principaux évènements du Moyen Orient, d'Afrique du nord et du Sahel

    Imprimer

    Irak: après le départ des partisans du leader chiite Moqtada Sadr, 5 personnes sont mortes lors des manifestations

    Lundi, le bilan des manifestations est passé à 5 tués, tandis que des sources de sécurité irakiennes ont annoncé qu’un manifestant avait été poignardé à mort lors d’un affrontement entre les manifestants et les « casquettes bleues » (partisans de Moqtada Sadr), au sud de Bagdad. Selon un correspondant de l’AFP, trois autres manifestants ont été blessés…

    Syrie : les médias font état de la mort d’officiers des forces spéciales du FSB en Syrie

    Quatre officiers des forces spéciales du Service fédéral de sécurité russe ont été tués dans la province syrienne d’Alep par des tirs de mortier de militants pro-turcs. Les médias russes ont fait état de l’information Les représentants officiels russes n’ont pas encore commenté la nouvelle. Selon les informations publiées, les Russes étaient des instructeurs d’une…

    Syrie: Affrontements meurtriers entre armée syriene et turque

    Six soldats turcs tués par des tirs syriens à Idleb Six soldats turcs ont été tués et neuf blessés lundi par des tirs d’artillerie du régime syrien dans la région d’Idleb (nord-ouest de la Syrie), a annoncé le ministère turc de la Défense. « Six de nos frères d’armes sont tombés en martyrs et neuf ont…

  • Frontlive-Chrono: Récapitulatif des principaux évènements du Moyen Orient, Afrique du nord et Sahel du 26 mars 2019

    Imprimer

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono le mardi 26 mars 2019.


    Abonnement nécessaire pour lire les articles ci-dessous
    Trois options : 100€ pour un an / 60€ pour six mois / 12€ par mois


     

    FRANÇAIS

    • Afghanistan : 87 militants de l’EI-Khurasan tués dans la province de Nangarhar – Abonnés
    • Algérie : le chef de l’armée demande de déclarer Bouteflika inapte – Abonnés
    • Islam radical: Comment peut on dire de telles absurdités ? – Abonnés
    • Syrie : Trois militaires russes tués dans des combats fin février – Abonnés
    • Syrie: sept combattants d’une force arabo-kurde tués par des jihadistes de l’Etat islamique – Abonnés
    • Syrie: Brusque regain de tension près d’Alep entre groupes pro-russes et groupes pro-iraniens – Abonnés

     

    ENGLISH

    • Afghanistan: 87 IS-Khurasan militants killed in Nangarhar province – Subscribers
    • Algeria army chief demands Bouteflika be declared unfit to rule – Subscribers
    • Radical islam: It will be a hard job to be more stupid than this guy! – Subscribers
    • Syria: Three Russian servicemen killed in action end of February – Subscribers
    • Syria: Daesh militants kill 7 US-backed fighters – Subscribers
    • Syria: Sharp tension flare-up near Aleppo between pro-Russian and pro-Iranian groups – Subscribers

    العربية (ARABIC)

    قول حماقات
    سوريا:
     داعش يتبنى هجوما في منبج السورية هو الاول منذ هزيمة التنظيم
    الجزائر
    .. رئيس الأركان يطالب بإعلان خلو منصب الرئاسة

    DEUTSCH

    • Afghanistan: 87 IS-Khurasan-Kämpfer in der Provinz Nangarhar getötet – Abonnenten
    • Algeriens Armeechef fordert, Bouteflika für regierungsunfähig zu erklären – Abonnenten
    • Radikaler Islam: Es wird schwierig sein, dümmer zu sein als dieser Kerl! – Abonnenten
    • Syrien: Drei russische Soldaten starben im Februar bei einer Schlacht – Abonnenten
    • Syrien: Daesh Militante töten 7 von den USA unterstützte Kämpfer – Abonnenten
    • Syrien: Scharfe Spannungen zwischen pro-russischen und pro-iranischen Gruppen bei Aleppo entfachen sich – Abonnenten

     

    ESPAÑOL

    • Afganistán: 87 activistas del EI-Khurasan asesinados en la provincia de Nangarhar – Suscriptores
    • Argelia: El jefe del ejército argelino pide inhabilitar al presidente Bouteflika – Suscriptores
    • Islamismo radical: ¡Será difícil ser más estúpido que este hombre!  Suscriptores
    • Siria: Tres militares rusos murieron en un ataque de terroristas a finales de febrero – Suscriptores
    • Siria: siete combatientes de una fuerza árabe-kurda asesinados por yihadistas del Estado islámico – Suscriptores
    • Siria: Repentina escalada de la tensión cerca de Alepo entre grupos pro-rusos y pro-iraníes – Suscriptores

     

    ITALIANO

    • Afghanistan: 87 attivisti SI-Khurasan uccisi nella provincia di Nangarhar – Abbonati
    • Algeria, il capo dell’esercito chiede la rimozione di Bouteflika: “Incapace di governare” – Abbonati
    • Islam radicale: Sarà difficile essere più stupido di questo tizio! – Abbonati
    • Siria: Tre militari russi sono morti in una battaglia in febbraio – Abbonati
    • Siria: sette combattenti di una forza arabo-curda uccisi da jihadisti dello stato islamico – Abbonati
    • Siria: improvviso aumento della tensione nei pressi di Aleppo tra gruppi filo-russi e filo-iraniani – Abbonati

     

    NEDERLANDS

    • Afghanistan: 87 IS-Khurasan-militanten gedood in de provincie Nangarhar – Abonnees
    • Algerijnse legerleider eist dat Bouteflika ongeschikt wordt verklaard om te regeren – Abonnees
    • Radicale islam: Het zal moeilijk zijn om dommer te zijn dan deze man! – Abonnees
    • Syrië: Drie Russische militairen stierven bij een gevecht in februari – Abonnees
    • Syrië: Daesh-militanten doden 7 door de Anti-IS-coalitie gesteunde strijders – Abonnees
    • Syrië: Scherpe spanning in de buurt van Aleppo tussen pro-Russische en pro-Iraanse groepen – Abonnees

     

    POLSKI

    • Afganistan: 87 Chorasanów IS-Khurasan – bojowników zabitych w prowincji Nangarhar – Subskrybenci
    • Algieria: wojsko domaga się rezygnacji prezydenta – Subskrybenci
    • Radykalny islam: Trudniej będzie być głupszym od tego faceta! – Subskrybenci
    • Syria: Pod koniec lutego zginęło trzech żołnierzy rosyjskich – Subskrybenci
    • Syria: bojownicy IS zabili 7 bojowników wspieranych przez USA – Subskrybenci
    • Syria: Znaczny wzrost napięcia w regionie Aleppo między grupami prorosyjskimi i proirańskimi – Subskrybenci

     

    PORTUGUÊS

    • Afeganistão: 87 ativistas da EI-Khurasan mortos na província de Nangarhar – Assinantes
    • Argélia: Chefe do exército argelino pede a desqualificação do presidente Bouteflika – Assinantes
    • Islamismo radical: Vai ser difícil ser mais estúpido do que este tipo! – Assinantes
    • Síria: Três militares russos foram mortos em ataque terrorista no final de fevereiro – Assinantes
    • Síria: sete combatentes de uma força árabe-curda mortos por jihadistas do Estado Islâmico – Assinantes
    • Síria: aumento repentino da tensão perto de Alepo entre grupos pró-russos e pró-iranianos – Assinantes

     

    РУССКИЙ ЯЗЫК

    • Афганистан: 87 боевиков ИГ-Хурасан, убитых в провинции Нангархар — Подписчики
    • Алжир: Армия требует отставки президента — Подписчики
    • Радикальный ислам: Будет трудно быть глупее, чем этот парень! — Подписчики
    • Сирия: Трое российских военных погибли в конце февраля — Подписчики
    • Сирия: Боевики ИГ убили 7 поддерживаемых США боевиков — Подписчики
    • Сирия: Резкое обострение напряженности в районе Алеппо между пророссийскими и проиранскими группировками — Подписчики

     


    ptolemee@belliard74.com