Aéroport militaire de Damas

  • Syrie : le Hezbollah a caché des drones iraniens sous terre près de Damas par crainte des frappes aériennes israéliennes

    Imprimer

    L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) rapporte que près du village d'Al-Ward, au sud de Damas, le Hezbollah a commencé à agrandir une ancienne base militaire syrienne et y cache des drones de fabrication iranienne.

    Craignant les frappes de l'armée de l'air israélienne, les militants du Hezbollah construisent des installations souterraines pour stocker les drones, selon la publication.

    Dans le même temps, écrit OSDH, le Hezbollah n'autorise pas les agriculteurs locaux à s'approcher de la base, craignant qu'ils ne filment ce qui se passe dans l'installation secrète.

    L'OSDH affirme que des composants d'UAV ont récemment été livrés sur l'aérodrome militaire de Dimas, à l'ouest de Damas. Cet aérodrome est entièrement contrôlé par les milices pro-iraniennes et le Hezbollah. Des bunkers et des entrepôts souterrains sont également construits à cet endroit pour stocker des armes et des munitions expédiées d'Iran.