Activité militaire US au Yémen

  • Yémen : El-Qaëda exécute un dentiste accusé d'espionnage

    Imprimer

    Des hommes armés d'El-Qaëda au Yémen ont crucifié un dentiste accusé par le réseau jihadiste d'espionnage au profit du gouvernement et d'avoir guidé des frappes de drones américains contre ses membres, a indiqué dimanche un responsable.

    L'exécution a eu lieu samedi à Somaa, un district de la province d'Al-Baïda dans le centre du pays en guerre, a précisé à l'AFP ce responsable provincial sous le couvert de l'anonymat. Le corps du dentiste, Motthar al-Youssoufi, crucifié, a été ensuite suspendu à un mur du centre de santé où il avait sa clinique, selon lui. El-Qaëda dans la péninsule arabique (Aqpa) a publié une vidéo contenant, selon l'organisation, des "aveux" du dentiste qui reconnaît avoir collaboré avec les services de sécurité du gouvernement et avoir placé des puces pour guider les tirs de drone américain visant des membres du réseau.

    Al-Qaëda dans la Péninsule Arabique (AQPA)
    Le réseau jihadiste garde une présence dans la province d'Al-Baïda, contrôlée par le gouvernement, après s'être retiré de nombreuses positions dans le sud et l'est du pays, a ajouté le même responsable. D'après lui, l'organisation a l'intention d'exécuter un autre Yéménite également accusé d'espionnage et détient cinq hommes et sept femmes qu'elle soupçonne de la même activité.

    Les USA ont intensifié leurs attaques contre AQPA depuis l'arrivée en fonction de Donald Trump
    Basé au Yémen, le réseau AQPA est considéré par les Etats-Unis comme la branche la plus dangereuse d'El-Qaëda. Depuis l'entrée en fonction de Donald Trump en 2017, les Etats-Unis ont intensifié les attaques contre ce groupe. AQPA avait profité du chaos entraîné par la guerre en cours depuis 2014 au Yémen entre rebelles et pouvoir pour renforcer son emprise dans le sud et le sud-est du pays, mais selon des experts le réseau a perdu aujourd'hui de son influence. L'organisation a mené ces dernières années des attaques au Yémen tant contre les rebelles chiites houthis que contre les forces gouvernementales. Elle a aussi revendiqué des attaques en Europe et aux Etats-Unis.

  • Frontlive-Chrono du samedi 1er février 2020 - Dernières nouvelles du Moyen Orient, d'Afrique du nord et du Sahel

    Imprimer

    Autorité palestinienne (AP) : Abbas a annoncé lors d’une réunion à la Ligue Arabe qu’il avait cessé tout contact avec Israël et les Etats-Unis

    Samedi 1er février, les ministres arabes des affaires étrangères se sont réunis au Caire, au siège de la Ligue Arabe, pour discuter de « l’accord du siècle » proposé par le président américain Donald Trump. La réunion, qui a été convoquée à l’initiative de la partie palestinienne, a été suivie par le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud…

    Yémen : Les États-Unis espèrent la confirmation de la liquidation du chef d’Al-Qaida au Yémen qui a déjà survécu à deux tentatives d’assassinat.

    Les États-Unis ont mené une frappe aérienne contre le chef de la filiale d’Al-Qaïda au Yémen après des mois de traque à l’aide de la surveillance aérienne et d’autres renseignements, révèlent trois responsables américains en activité ou anciens. Les responsables s’affirment confiants que le leader d’Al-Qaïda, Qassim al-Rimi, a été tué lors d’un raid aérien…