Abu Zindain (province d'Alep)

  • Syrie : L'armée du régime pilonne les forces rebelles pro-turques, leur occasionnant de lourdes pertes

    Imprimer

    Mercredi 9 février 2022, quatre rebelles syriens soutenus par la Turquie ont été tués ou blessés lorsque l'armée arabe syrienne (AAS) a pris pour cible le point de passage d'Abu al-Zindaïn dans le nord de la province d'Alep.

    Le point de passage  a été ciblé avec des munitions à guidage de précision, très probablement des missiles guidés antichars ou des obus d'artillerie guidés.

    La frappe ponctuelle a tué un militant de la division Malik-Shah, une faction de l'armée nationale syrienne soutenue par la Turquie, et en a blessé au moins trois autres. Deux mitrailleuses lourdes montées sur camion ont également été détruites. Vidéo 1 et Vidéo 2

    Le point de passage d'Abu al-Zindaïn, situé juste sur la ligne de séparation entre les zones contrôlées par le gouvernement et les zones occupées par la Turquie dans la campagne nord d'Alep, est fermé depuis 2019.

    La frappe de l'armée syrienne était probablement une réponse aux récentes provocations des forces turques. L'armée turque et ses alliés syriens pilonnent une poche détenue par les forces kurdes et l'Armée Arabe Syrienne (AAS) dans le nord de la province d'Alep depuis plus d'une semaine maintenant. Les bombardements turcs ont blessé un certain nombre de soldats et de civils syriens.

    L'AAS est de plus en plus impliquée dans le conflit entre les forces turques et kurdes dans le nord et le nord-est de la Syrie. Il semble que l'armée ne puisse plus se permettre d'ignorer les menaces posées par les forces turques en Syrie.

  • Syrie : Russes et Turcs s'accordent pour ouvrir trois points de passage dans le Grand Edleb

    Imprimer

    La Russie et la Turquie sont parvenues à un accord pour rouvrir trois points de passage humanitaires dans la région nord-ouest syrienne du Grand Edleb, a annoncé le 24 mars le chef adjoint du Centre russe pour la réconciliation en Syrie, Alexander Karpov.

    Selon Karpov, l'accord verra la réouverture des points de passage de Mizanaz et de Saraqib à Edleb et Abu Zindain à Alep.

    "Cette procédure représente une démonstration directe de notre engagement en faveur d'un règlement pacifique de la crise syrienne aux échelles locale et internationale", a déclaré Karpov lors d'un point de presse.

    Le commandant russe a exprimé l'espoir que le nouvel accord contribuera à apaiser les tensions entre les Syriens, à réunir de nombreuses familles et à améliorer les conditions de vie.

    Le mois dernier, Damas avait rouvert le terminal de Saraqib. Cependant, Hay'at Tahrir al-Sham (HTS), anciennement affilié à Al-Qaïda, qui contrôle de facto le Grand Edleb, avait empêché les civils d'atteindre le point de passage, qui a également été attaqué .

    La Turquie, qui maintient une force assez importante dans le Grand Edleb, fera probablement pression sur HTS pour qu'elle accepte le nouvel accord. Le soutien d'Ankara a été essentiel pour la survie du groupe terroriste.

    Bien que HTS ne puisse pas s'opposer au nouvel accord russo-turc, les militants de l'opposition du Grand Edleb ont rejeté l'ouverture de tout passage avec les zones contrôlées par le gouvernement. Cela peut entraver la mise en œuvre de l'accord.

    La Russie et la Turquie révéleront probablement plus de détails sur le nouvel accord dans les prochains jours. L'accord devrait alléger les souffrances humanitaires dans les zones contrôlées par le gouvernement et l'opposition.