Abou Hamam

  • Syrie : Un jihadiste de l'Etat islamique se fait sauter au cours d'un raid des Forces Démocratiques Syriennes (FDS)

    Imprimer

    Les forces antiterroristes des FDS ont fait une descente au domicile d'un membre de l'Etat islamique dans le quartier d'Al-Sina'a dans la ville de Raqqah, jeudi 15 septembre 2022.

    Le terroriste a résisté aux forces des FDS, faisant deux blessés parmi les membres des FDS. Puis, se voyant encerclé, il s'est fait sauter à l'aide d'une grenade. L'explosion a également blessé au moins un enfant.

    Dans un autre incident, le 13 septembre, une femme et deux enfants ont été blessés par des tirs aveugles lors d'un raid d'une patrouille des Forces de sécurité intérieure (Asayish) des FDS dans une maison du quartier d'Al-Layz dans la ville d'Abu Hamam, dans l'et de la province de Deir Ezzor. Un membre des forces asayish a été tué et une voiture civile a été incendiée lors du raid. Dix personnes ont été arrêtées suite à l'incident.

    Quelques heures plus tôt, une patrouille militaire des Forces de sécurité intérieure (Asayish) avait fait une descente dans des maisons de la ville d'Abu Hamam pour arrêter des suspects.
    Les suspects ont refusé de se rendre et se sont affrontés avec les membres Asayish, faisant plusieurs victimes, au milieu d'une tension croissante dans la région.

     

  • Syrie : Un groupe inconnu menace les forces syriennes, russes, iraniennes et kurdes dans la province de Deir ez-Zor

    Imprimer

    Un groupe inconnu, se baptisant "Rassemblement des rebelles au pays de Deir Ezzor" (GRLD) a menacé de lancer une vague d'attaques contre les forces syriennes, russes, iraniennes et kurdes dans la province orientale.

    Dans une déclaration publiée le 18 août, le groupe a appelé la population locale à se tenir à l'écart des positions et installations militaires à Deir Ezzor.

    Le groupe a également déclaré les zones suivantes "zones militaires" :
    Les villes de Deir Ezzor, Mayadin et Boukamal.
    Les villes d'Abu Hamam, al-Tayyana, al-Asharah, al-Suwar, al-Shheell (Shuhayl), Jadeed Ekedat, al-Hisan, al-Kasrah et al-Shaddadi.
    Les autoroutes al-Khurafi et Abu Khashab.
    Le GRLD, qui est apparu pour la première fois l'année dernière, a revendiqué l'attaque du 18 août contre les troupes russes à Deir Ezzor. Un major-général russe a été tué et deux militaires ont été blessés lors de cette attaque.

    Le groupe s'identifie comme une unité de l'armée nationale syrienne (ANS) soutenue par la Turquie. L'ANS a cependant nié cette affirmation.

    Le ministère syrien accuse les Forces démocratiques syriennes (FDS), majoritairement Kurdes, d'avoir créé le GRLD et d'autres groupes fictifs afin de discréditer l'ANS et de promouvoir ses propres intérêts à Deir Ezzor.

    Le GRLD ressemble en effet à un groupe en sous-main au profit d'autres agendas. Les FDS sont peut-être derrière tout cela. Cependant, il n'y a aucune preuve pour étayer cette accusation.