Abolfazl Shekarchi (général)

  • L'Iran avertit l'Arménie et l'Azerbaïdjan de ne pas autoriser la présence de terroristes

    Imprimer

    Le général de brigade Abolfazl Shekarchi (photo), un haut commandant militaire iranien, a sérieusement averti les parties belligérantes au conflit du Haut-Karabakh qu'elles ne devaient pas permettre la présence de terroristes ou d'Israéliens près des frontières de l'Iran.

    "L'Iran ne tolérera certainement pas la présence de terroristes Takfiri [sunnites]", près de ses frontières a déclaré le général Shekarchi, un des principaux porte-parole des forces armées iraniennes.

    "L'existence de bases d'espionnage du régime sioniste [d'Israël] est un autre point important", a-t-il déclaré.

    "Nous ne permettrons en aucun cas que des bases de ce régime soient établies près de nos frontières ou dans la région contestée", a déclaré le général Shekarchi.

    "Ces deux points sont très importants pour nous, et les deux pays belligérants (la République d'Azerbaïdjan et l'Arménie) doivent sérieusement prêter attention à cette question", a-t-il souligné.

    Il a déclaré que le pays qui ouvrirait la voie à la présence de terroristes ou de sionistes dans cette région sera responsable des conséquences de cette présence, et l'Iran traitera fermement ces deux "phénomènes maléfiques".

    L'avertissement s'adresse en premier lieu à l'Azerbaïdjan, sachant que la Turquie a acheminé vers l'Azerbaïdjan près de 2500 combattants syriens pro-turcs de confession sunnite parmi lesquels se trouveraient des islamistes radicalisés.

    Il a ajouté que l'Arménie devrait restituer les territoires occupés de la République d'Azerbaïdjan, exprimant l'espoir que le conflit entre les deux parties soit résolu par le dialogue.

    Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)