Abdel Aziz Abu Musab (porte parole des Shabab)

  • Somalie: 18 soldats et 61 jihadistes tués lors d'affrontements entre l'armée et "Al-Shabab

    Imprimer

    L'armée somalienne a tué 61 militants d'Al-Shabaab dans une embuscade près de la ville d'Afgoye, à quelque 30 km à l'ouest de la capitale Mogadiscio, a confirmé la police jeudi 15 octobre.

    Dhame Sadik Adan, un porte-parole de la police, a déclaré que 18 soldats avaient été tués lorss d'une embuscade tenue par les islamistes aux troupes de l'Armée nationale somalienne (SNA) lors de leur patrouille de routine dans une zone proche de la ville d'Afgoye mercredi après-midi.

    "Un groupe de militants a tendu une embuscade aux soldats de la SNA qui effectuaient leur patrouille de routine près de la ville d'Afgoye. L'armée s'est battue avec acharnement, tuant 61 militants. Le SNA a perdu 18 de ses soldats dans l'embuscade," a déclaré Adan à Xinhua au téléphone.

    "Les combats ont commencé vers 17 heures mercredi et se sont terminés à 3 heures jeudi", a-t-il dit, notant que les soldats se sont battus avec acharnement mais ont été débordés par un grand nombre d'attaquants d'Al-Shabaab.

    Ce dernier incident est l'une des attaques les plus meurtrières de cette année par Al-Shabaab qui a intensifié ses attaques contre les bases du gouvernement et de la Mission de l'Union africaine en Somalie dans les parties sud et centrale de la Corne de l'Afrique, en menant des embuscades et en posant des mines.

    Al-Shabaab a revendiqué la responsabilité de l'attaque. Abdel Aziz Abu Musab, un porte-parole des opérations militaires du mouvement, a déclaré: "Nous avons tué 24 soldats et les autres ont fui".

    Al-Shabaab se bat depuis 2008 pour renverser le gouvernement central somalien internationalement reconnu et imposer la charia, la loi islamique.