5ème division de l'Armée syrienne

  • Syrie :Trois corps mutilés de membres des srvices syriens retrouvés dans la province de Daraa

    Imprimer

    Mardi 15 septembre, des habitants de l'est de Daraa ont découvert les corps de trois membres de l'armée arabe syrienne (AAS) qui avaint été enlevés avant d'être exécutés.

    Les corps ont été retrouvés près d'un point de contrôle situé entre les villes d'al-Musayfrah et d'al- Sahoah. Au moins une des victimes a été décapitée par les agresseurs.

    Selon des sources locales, les victimes servaient dans la 5ème division de l'armée et étaient originaires de la province de Soueida, à l'est de Daraa. Les soldats auraient été stationnés à un poste de contrôle à l'est de Daraa.

    Jusqu'à présent, aucun groupe n'a revendiqué l'attaque. L'Etat islamique, dont les cellules sont connues pour être très actives dans l'est de Daraa, reste le principal suspect.

    La semaine dernière, le général de brigade Talal al-Qasim de la 5e division de l'Armée Arabe Syrienne avait été assassiné par des tireurs non identifiés dans la partie est de la province de Daraa. Plusieurs autres attaques contre le personnel de l'armée ont eu lieu dans la même région. Néanmoins, aucun suspect n'a été arrêté par les forces de sécurité.

    Les attaques répétées contre les forces gouvernementales et même les combattants locaux dans la région de Daraa sont le résultat de mesures de sécurité insuffisantes. L'absence de véritable coordination entre le gouvernement et la population locale complique encore le problème.

    Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

  • Syrie : Un général de l'armée syrienne assassiné à Daraa

    Imprimer

    Jeudi 10 septembre, le général de brigade Talal al-Qasim (photo) de l'armée arabe syrienne (AAS) a été assassiné dans le gouvernorat de Daraa, dans le sud du pays.

    Selon des sources locales, deux hommes armés à moto ont ouvert le feu sur le général syrien alors qu'il passait sur une route entre les villes de Buser al Harir et Nahtah dans la province de Daraa, dans l'est du pays, le tuant sur le coup.

    Le général de brigade al-Qasim, originaire de la ville de Hrisun dans la province de Tartus, occupait un poste de commandement au sein de la 5e division de l'AAS.

    Ce n'est pas la seule attaque contre des militaires syriens à Daraa. Des tireurs non identifiés ont tué, jeudi matin, deux soldats de la 4e division d'élite de l'armée près de la ville de Nahj, dans la province de Daraa, au matin.

    Aucun groupe n'a revendiqué la responsabilité de ces attaques, jusqu'à présent. Néanmoins, l'Etat islamique reste le principal suspect. Les cellules du groupe terroriste sont très actives à Daraa.

    L'assassinat du général de brigade al-Qasim et l'attaque des soldats de la 4e division mettent en évidence l'état de non-droit à Daraa. Les forces gouvernementales et les combattants locaux restent pour l'instant incapables de lutter contre le terrorisme dans la province.