52e brigade du Hashd al-chaabi

  • Irak : opérations de ratissage contre Daech dans 3 gouvernorats et dans les monts Hamrin

    Imprimer

    Dimanche 26 décembre, les forces irakiennes et les Forces de mobilisation populaire (Hashd al-Chaabi - une coalition de groupes paramilitaires intégrés à l'armée majoritairement pro-iraniens) ont lancé une série d'opérations de sécurité dans trois gouvernorats irakiens et dans les monts Hamrin.

    La Cellule des médias de sécurité irakienne a déclaré dans un communiqué que les forces de la sécurité ont lancé ce matin, trois opérations préventives, sous la supervision du Commandement des opérations conjointes, et selon des informations précises du renseignement.

    Le communiqué indique que la première opération a été lancée dans le sud-ouest du district de Rutba par l'intermédiaire de la cinquième division et du commandement des opérations de la province sunnite d'Anbar, tandis que la seconde était lancée à l'ouest de Tharthar.

    Quant à la troisième opération, elle a été lancée dans le sud du district de Hatra dans le gouvernorat de Ninive, avec la participation de la 20e division et des unités du "West Niniveh Operations Command".

    Le communiqué a souligné que ces opérations coïncidaient avec la poursuite des restes des" gangs terroristes" de l'Etat islamique, la lutte contre le crime sous ses diverses formes et afin de créer un environnement sûr.

    chaîne de montagnes Hamrin
    De son côté, les unités du Hashd al-Chaabi ont annoncé, dimanche 26 décembre, le lancement d'une opération de sécurisation à partir de 5 axes dans la chaîne de montagnes Hamrin.

    Une déclaration de la commission a déclaré que « les plans ont été élaborés en coordination avec le commandement des opérations de la province de Diyala de l'armée, et ont été présentés et approuvés dans le cadre d'opérations conjointes. Les opérations de ratissage à la recherche des éléments de l'Etat islamique sont menés à partir de 5 axes par les 1er, 4e, 20e, 24e et 23e brigades, la brigade de réserve de Diyala, le régiment des forces spéciales et la 52e brigade du Hashd al-Chaabi, avec le soutien de l'armée de l'air.

    Elle a ajouté que "les opérations visaient à poursuivre les restes de l'ennemi (Etat islamique) et à éliminer leurs caches dans ces zones pour restreindre ses mouvements et l'empêcher de mener des attaques contre les forces de sécurité et les civils".

    L'Autorité de mobilisation populaire (Hashd al-Chaabi) a indiqué que "les forces armées mènent une opération de sécurité du côté opposé, en coordination avec la Mobilisation populaire".

    Les Forces de mobilisation populaire, en coopération avec le commandement des opérations conjointes irakiennes, continuent de poursuivre les « restes » de l'Etat islamique dans de nombreuses provinces irakiennes, la dernière en date étant l'exécution d'une opération de sécurité contre l'Etat islamique dans les montagnes Hamrin du gouvernorat de Diyala, en novembre dernier. 

    La chaîne de montagnes Hamrin est l'une des zones reculées du pays et se caractérise par une nature géographique accidentée, qui représente un environnement approprié pour permettre aux éléments de l'Etat islamique de se cacher et lancer des attaques.

    En 2017, l'Irak a déclaré la victoire sur l'Etat islamique en reprenant le contrôle de l'ensemble de son territoire, dont environ un tiers de la superficie du pays  a été envahi par l'Etat islamique à l'été 2014. Cependant, l'Etat islamique maintient toujours des cellules dormantes dans de vastes zones dans l'Irak et lance des attaques sporadiques.