141e régiment spécial mécanisé (Ahmed Kadyrov)

  • Украина: По меньшей мере 31 чеченский боевик погиб в ходе боевых действий в Украине

    Imprimer

    Правозащитник и бывший юрист «Комитета против пыток» Абубакар Янгулбаев опубликовал список погибших чеченцев на войне в Украине. Сейчас в списке уже 31 человек. По словам Янгулбаева, эти данные подтвердили родственники погибших и жители Чечни.

    31 человек уже внесен в список. Подтверждения требуют еще более 30–40 человек

    Сокрытие данных о потерях актуально для Минобороны России по всей стране. И Кадыров как российский чиновник не имеет права на самодеятельность в таком вопросе. И лично для меня Россия скрывает потери среди своих, чтобы не влиять негативно на моральный дух армии. Такого же принципа Россия придерживалась во время обеих войн в Чечне, когда кратно завышала потери среди чеченского сопротивления и занижала свои.

    Известно, что изначально из Чечни в Киевскую область были отправлены бойцы 141-го специального моторизованного полка им. Ахмата Кадырова и 249-го отдельного специального моторизованного батальона «Юг». В середине марта Рамзан Кадыров заявил, что чеченские боевики также находятся и в Мариуполе. Он опубликовал в своем Telegram-канале видео, из которого стало известно, что ими командует Руслан Геремеев. Он является одним из ключевых фигурантов дела об убийстве оппозиционного лидера Бориса Немцова.

    5 апреля «Кавказ.Реалии» со ссылкой на источники в силовом ведомстве Северо-Кавказского федерального округа опубликовали информацию о 60 правоохранителях и добровольцах из Чечни, которые погибли на войне в Украине. В СБУ заявляли о сотнях погибших кадыровцах. Чеченские власти при этом признали лишь двух погибших — Абдулбека Тарамова и Тимирлана Исаева.

  • Ukraine : Au moins 31 combattants tchétchènes ont été confirmés morts au combat en Ukraine

    Imprimer

    Le militant des droits de l'homme et ancien avocat du Comité contre la torture, Abubakar Yangulbaev, a publié une liste de Tchétchènes morts pendant la guerre en Ukraine. 

    Il y a maintenant 31 personnes sur la liste. Selon Yangulbaev, ces données ont été confirmées par des proches des victimes et des résidents de Tchétchénie. 

    31 personnes ont déjà été répertoriées. Plus de 30 à 40 morts supplémentaires sont en attente de confirmation.

    La dissimulation des données sur les pertes est pertinente pour le ministère russe de la Défense dans tout le pays. Et Kadyrov, en tant que responsable russe, n'a pas le droit d'être indépendant dans cette affaire. Et pour moi personnellement, la Russie cache les pertes parmi les siennes, afin de ne pas affecter négativement le moral de l'armée. La Russie a adhéré au même principe pendant les deux guerres en Tchétchénie, lorsqu'elle a surestimé les pertes de la résistance tchétchène et sous-estimé les siennes.

    Les unités du 141e régiment spécial motorisé nommé "Akhmat Kadyrov" et le 249e bataillon motorisé spécial nommé "Sud" ont été engagés en Ukraine. À la mi-mars, Ramzan Kadyrov a annoncé que des combattants tchétchènes se trouvaient également à Marioupol. Il a publié une vidéo sur le réserau Telegram, ce qui nous a permis d'apprendre qu'ils étaient commandés par Ruslan Geremeev. Il est l'un des principaux accusés dans l'affaire du meurtre du chef de l'opposition Boris Nemtsov.

    Le 5 avril, Kavkaz.Realii, citant des sources du département de l'électricité du district fédéral du Caucase du Nord , a publié des informations sur 60 agents des forces de l'ordre et volontaires tchétchènes tués en Ukraine. L'armée ukrainienne a annoncé des centaines de tchétchènes tués. Dans le même temps, les autorités tchétchènes n'ont reconnu que deux morts - Abdulbek Taramov et Timirlan Isaev.

  • Ukraine : Le leader tchétchène Kadyrov envoie l'un de ses commandants les plus puissants, à la tête de centaines de combattants, en Ukraine

    Imprimer

    Le président tchétchène Ramzan Kadyrov a déclaré jeudi 17 mars 2021 avoir envoyé l'un de ses commandants les plus puissants, à la tête de centaines de combattants, en Ukraine pour rejoindre les forces russes qui mènent une guerre acharnée dans ce pays depuis trois semaines.

    "L'assistant du président de la République tchétchène pour les affaires de défense, Apti Alaeddinov, a été envoyé à la tête d'un millier de volontaires de la République tchétchène, pour participer à une opération spéciale de désarmement de l'Ukraine", a déclaré Kadyrov dans un message. sur la chaîne Telegram.

    Le dirigeant tchétchène, proche du président russe Vladimir Poutine, a décrit Alaeddinov comme "un combattant expérimenté qui a prouvé à plusieurs reprises sa grande capacité militaire".

    "C'est un excellent coordinateur des tâches et des procédures, et il est capable de prendre les bonnes décisions dans des situations de combat difficiles. Je suis absolument sûr qu'il exécutera chaque ordre sans pertes et avec les meilleurs résultats", a-t-il ajouté.

    Kadyrov avait annoncé il y a une dizaine de jours que des dizaines de milliers de volontaires en Tchétchénie "attendaient de recevoir des ordres du commandant suprême des forces armées, le président russe Vladimir Poutine".

    "Contrairement aux nazis, ces types ne font pas la guerre sur Internet, car ils sont entraînés non pas à griffonner sur un clavier, mais à griffonner avec de vraies armes à feu, qui plus est, avec une extrême précision", a-t-il ajouté.

    Le président tchétchène a mobilisé plus de 10 000 combattants pour se positionner dans les régions les plus chaudes d'Ukraine.

    Selon certaines informations, l'escouade des forces spéciales tchétchènes "Operation Hunters" a été déployée en Ukraine sur ordre de Poutine dans le but d'arrêter ou de tuer de hauts responsables ukrainiens.

    Des militants sur les réseaux sociaux ont fait circuler des photos des agents de Kadyrov quelque part dans une forêt près de Kiev, au moment du lancement de l'invasion russe il y a trois semaines.

    Des habitants de la région de Belgorod ont également filmé des vidéos montrant d'importantes forces du 141e régiment spécial mécanisé appelé "Ahmed Kadyrov" se dirigeant vers la frontière ukrainienne.

    Aussi, un important convoi de matériel militaire a été aperçu dans la région de Belgorod, à quelques kilomètres de la frontière avec l'Ukraine.

    Des sources locales ukrainiennes ont confirmé que le convoi comprenait des véhicules blindés de transport de troupes BTR-80, des véhicules blindés Tigr et Ural-VV, ainsi que de nombreux autres équipements militaires allant dans cette direction.