04/09/2017

La coalition arabe a détruit un bateau des chiites houthis qui avaient déposé des mines près de la côte ouest du Yémen

La coalition arabe a détruit un bateau des chiites houthis qui avaient déposé des mines près de la côte ouest du Yémen 
(De notre correspondant au Yémen
La coalition dirigée par l'Arabie Saoudite a détruit le bateau des rebelles chiites houthis qui avait posé des mines à l'ouest de la côte du Yémen. L'équipage du bateau aurait été perdu. Le navire a été attaqué en essayant d'entrer dans les eaux contrôlées par le gouvernement internationalement reconnu du Yémen. Ce gouvernement est soutenu par la coalition sunnite.
Les rebelles chiites houthis essayent de poser des mines dans le détroit de Bab el-Mandeb depuis février 2017. Pour assurer la sécurité du détroit, le Pentagone a envoyé le destroyer lance-missiles Cole en patrouille dans ce secteur.  
Le détroit permet aux navires de commerce mondiaux de naviguer entre l'océan Indien et la Méditerranée par le canal de Suez. C'est l'une des artères maritimes les plus fréquentées au monde. Si la navigation par le détroit de Bab al-Mandeb et le canal de Suez était menacée par les mines des rebelles houthis, les navires devraient faire le tour de l'Afrique pour rejoindre l'Europe.  
 Jean René Belliard

 

11/05/2017

Yémen : Des sudistes opposés au président créent une autorité parallèle

Des sudistes opposés au président créent une autorité parallèle
Des responsables yéménites entrés en opposition au président Abd Rabbo Mansour Hadi ont annoncé, jeudi 11 mai, la création d'une autorité parallèle appelée à administrer le sud du pays.
L'ancien gouverneur d'Aden, Idrous al-Zoubaidi, limogé fin avril par le président Hadi, a annoncé la mise en place d'un Conseil de transition du sud, placé sous sa présidence pour "diriger les provinces du sud et les représenter à l'intérieur et à l'extérieur" du pays. Ce conseil est doté d'une présidence de 26 membres, dont les gouverneurs de cinq provinces du sud et deux ministres du cabinet de M. Hadi, a ajouté M. Zoubaidi dans un communiqué.
M. Zoubaidi avait été démis de ses fonctions par le chef de l'Etat en même temps que le ministre d'Etat, Hani ben Brik, une autre figure du Mouvement sudiste, un groupe séparatiste. Ces limogeages avaient provoqué de vives réactions dans le sud du Yémen où des milliers de protestataires, sortis le 4 mai dans les rues d'Aden, avaient ouvertement contesté l'autorité de M. Hadi. Ils ont appelé M. al-Zoubaidi à former une direction politique pour "représenter le sud", qui jusqu'au 1990 constituait un Etat indépendant.
Ce développement intervient alors que les forces loyalistes, soutenues par une coalition militaire arabe conduite par l'Arabie saoudite, peine à venir à bout des rebelles chiites houthis et leurs alliés, qui contrôlent la capitale Sanaa et de larges parties du territoire yéménite.
 
Jean René Belliard

Lire la suite

31/01/2017

Un soldat américain, 41 membres d'al-Qaïda, dont trois chefs tribaux et 16 civils tués dans des combats entre l'armée U.S. et al-Qaïda

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 31 janvier 2017
Extrait de la 568ème newsletter envoyée aux abonnés le 30 janvier 2017.
Pour s’abonner, écrire à : mailto:ptolemee@belliard74.com

Lire la suite