TAll Tamr

  • Syrie: Affrontement entre des soldats américains et russes

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe)

    Comme l’a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’homme, le 25 décembre, dans l’est de la Syrie, des soldats américains et russes se sont affrontés. L’incident a eu lieu dans la ville de Tall Tamr, située dans la province de Hasakeh.
    Selon la SOHR, une patrouille américaine accompagnée d’un interprète était arrivée dans la localité pour obtenir des renseignements de la population sur les relations entre les Kurdes et le clan Sharabi. Cependant, les habitants ont injurié les Américains, les accusant de trahison – la ville était contrôlée par les Américains avant la décision du président américain Donald Trump de retirer les forces U.S.
    A un moment, des militaires russes qui patrouillaient la ville sont arrivés sur place et une dispute a commencé entre les soldats des deux armées, qui s’est transformée en bagarre sans qu’aucune arme n’ait été utilisée.
    Il convient de noter que depuis le retrait américain, la localité est passée sous le contrôle du régime de Bachar Assad. Une grande partie de la population de Tall Tamr est chrétienne et elle se sentait en sécurité sous contrôle américano-kurde. Les habitants craignent aujourd’hui qu’un nettoyage ethnique aurait forcément lieu si les unités turques ou leurs supplétifs entraient dans la ville.

  • Syrie: Combats entre rebelles syriens pro-turcs et des Chrétiens syriaques

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais)

    De violents combats entre des miliciens chrétiens du Conseil militaire syriaque soutenus par les FDS, la coalition arabo-kurde, et des groupes de rebelles syriens soutenus par la Turquie.
    L'armée syrienne était apparemment présente à Dirbesiye, Ras al-Ain et Tal Tamr mais elle se serait retirée du secteur attaqué par les rebelles pro-turcs. La raison serait que les soldats syriens ne disposaient pas de suffisamment de munitions et de soutien logistique pour maintenir leur position sur les lignes de contact.
    La petite population chrétienne qui avait réussi à survivre à Daech fuit maintenant ses maisons dans la région de Khabur près de Tal Tamr en raison des attaques de rebelles pro-turcs (TFSA).
    La ville de Tal Tamr a été le premier point de refuge pour les résidents déplacés de Ras al-Ain et son hôpital est très important pour la région. Tal Tamr se trouve en dehors de ce que l'on appelle la " zone de sécurité " de 32 km de profondeur.

    en fuite.jpeg