Saint Petersbourg

  • Russie : Une bombe artisanale explose dans un supermarché de Saint-Petersbourg

    Imprimer

    Une explosion s’est produite dans l’un des magasins du réseau commercial Perekrestok, situé avenue Kondratyevsky Prospekt 44, à Saint-Pétersbourg.  L‘explosion s’est produite vers sept heures du soir. Elle a blessé au moins neuf personnes. Quatre d’entre elles sont hospitalisées. Les ambulances ont emmenés les blessés aux hôpitaux Alexandrovskaya, Mariinskaya et Elizavetinskaya.
    L’explosion a été provoqué par un dispositif artisanal d’une puissance d’environ 200 grammes de TNT. Des éclats d’obus avaient été mêlés à l’explosif, selon l’agence de nouvelles « Interfax »,.
    L’explosion s’est produite dans la salle de stockage, mais a également touché l’une des caisses enregistreuses. 50 employés du ministère des mesures d’urgence, des artificiers et la police sont présents sur place. Cette information a été confirmée par les représentants de , propriétaire du magasin.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Russie, Saint Petersbourg 0 commentaire
  • Russie : Le FSB empêche des attentats terroristes à Saint-Pétersbourg

    Imprimer
    Russie   
    SaintPetersbourg
    Le FSB empêche des attentats terroristes à Saint-Pétersbourg
        
    Le Service fédéral de sécurité (FSB) a empêché à Saint-Pétersbourg des partisans de l'État islamique (Daech) de commettre des attentats, a révélé le directeur du FSB, Alexander Bortnikov.   
    Les agents du FSB ont démantelé une cellule terroriste pilotée
    par des chefs jihadistes de l'étranger via le service en ligne cryptée Telegram.
    "Le FSB a mis fin à Saint-Pétersbourg aux activités illégales d'une cellule clandestine de membres de l'EI, qui s'apprêtait à commettre des attentats le 16 décembre", ont indiqué les services de sécurité dans un communiqué, cité par l'agence publique RIA Novosti. 
    Selon les plans des terroristes, un kamikaze devait se faire exploser le 16 décembre au sein d'une institution religieuse orthodoxe à un moment où aurait été rassemblée une foule de fidèles. Ce groupe planifiait également des "tueries et des explosions dans des endroits très fréquentés" de l'ancienne capitale impériale russe, précise le communiqué.
    Les sept membres de la cellule ont été interpellés les 13 et 14 décembre. Des explosifs, des composants d'engins explosifs, des armes automatiques, des munitions et de la littérature extrémiste ont été saisis. Un laboratoire de fabrication de bombes a été détruit.
    Le chef du FSB craint l'arrivée des revenants jihadistes
    Cette annonce intervient alors que le chef des services secrets, Alexandre Bortnikov, avait indiqué, mardi 12 décembre, craindre l'arrivée sur le territoire russe de jihadistes de retour de Syrie, où le groupe jihadiste a perdu ses positions notamment grâce au soutien militaire de la Russie au régime de Damas.
    18 attentats majeurs évités en Russie
    Selon le directeur du FSB, Alexander Bortnikov, 18 attentats terroristes majeurs ont été évités grâce à l'action de l'agence de sécurité.
    Les agents du FSB ont notamment démantelé, mardi  12 décembre, une cellule de trois membres de l'EI originaires d'Asie centrale, accusés de préparer des attentats-suicide à Moscou pour le Nouvel an et pendant la campagne pour l'élection présidentielle prévue en mars.
    2.900 jihadistes russes ont combattu en Irak et en Syrie 
    Selon le FSB, près de 2.900 jihadistes russes, en majorité originaires des instables républiques musulmanes du Caucase, ont combattu en Irak et en Syrie, auxquels s'ajoutent plusieurs milliers de combattants issus des pays d'Asie centrale, qui comptent une importante diaspora en Russie.
    La Russie a été frappée par plusieurs attentats cette année, dont un en avril dans le métro de Saint-Pétersbourg, qui avait fait 14 morts. 

     

  • Attentat en Russie : le FSB prône un contrôle plus strict de l'immigration

    Imprimer

    Le FSB prône un contrôle plus strict des immigrés en provenance d'Asie centrale
    Les services secrets russes ont appelé mardi à un contrôle plus strict des immigrés en provenance d'Asie centrale, soulignant que les complices présumés de l'auteur de l'attentat dans le métro de Saint-Pétersbourg sont tous originaires de cette région.

    Lire la suite