Qardash Abdullah

  • Etat islamique: Abdullah Qardash … Le sanguinaire successeur probable de Baghdadi à la tête de «l’Etat islamique»

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) arالعربية (Arabe)

    Qardash Abudllah.jpgLe président américain Donald Trump a déclaré dimanche que le chef de l’Etat islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, avait été tué lors d’une opération militaire américaine au nord-est de la Syrie et de la Syrie.
    La mort de Baghdadi a suscité des interrogations quant à son possible successeur à la direction de l’organisation islamiste après sa mort. La réponse est qu’il est probable que le successeur d’Abou Bakr al-Baghdadi soit Abdullah Qardash (photo ci-contre).
    Baghdadi avait désigné Qardash comme son successeur en août 2019.
    L’annonce de la nomination de Qardash comme successeur de Baghdadi intervient près de quatre mois après la dernière apparition de Baghdadi le 29 avril, au cours de laquelle il avait fait référence aux attentats à la bombe perpétrés au Sri Lanka par des dizaines de personnes, ainsi qu’à la bataille de Baghouz en Syrie.
    Qardash et Baghdadi ont été en relations pendant près de 16 ans. Les deux hommes s’étaient connus dans la prison de Bucca dans la province de Bassora, dans le sud de l’Irak. Ils étaient alors détenus par les forces américaines et sont restés prisonniers pendant des années, avant d’être relâchés et de commencer une nouvelle carrière avec l’État islamique.
    Qardash est originaire de la ville de Tal Afar, à l’ouest de Mossoul, qui est devenue un fief majeur de l’Etat islamique et presque le quartier général des chefs de l’Etat islamique au lendemain de la chute de Mossoul. Les forces irakiennes ont facilité leur entrée dans la ville après avoir laissé s’échapper, volontairement, des centaines d’extrémistes de Daech.
    Selon un rapport publié par l’Agence de sécurité nationale irakienne sur la question du terrorisme et des groupes terroristes, il est probable que la direction de l’Etat islamique sous Qardash conduise à une phase « très sérieuse » de violences aveugles contre des civils, à titre de représailles. En d’autres termes, l’agence de sécurité irakienne s’attend à ce que, sous la direction de Qardash on ait à déplorer le retour d’opérations terroristes visant à stimuler le déclenchement de conflits sectaires en Irak.
    La possibilité que Qardash succède à Baghdadi a déjà provoqué l’inquiétude au sein des services de sécurité, qui l’ont classé comme l’un des « dirigeants les plus féroces et les plus cruels de Daech ». Les services de renseignement irakiens ont déclenché une alerte à propos de la personnalité de Qardash, de ses mouvements et de l’endroit où il pourrait se trouver.
    Pour l’expert en sécurité irakien, Fadhil Abu Ragheef, «Qardash se caractérise par sa cruauté, son autoritarisme et son militantisme et qu’il a été le premier à rejoindre Baghdadi lors de la chute de Mossoul».