29/09/2018

La Syrie appelle les forces américaines, françaises et turques à se « retirer immédiatement » du pays.

Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien)

Le ministre syrien des Affaires étrangères a dénoncé samedi les forces américaines, françaises et turques opérant dans son pays comme des  » forces d’occupation  » et a exigé leur départ immédiat.
S’adressant à l’Assemblée générale des Nations Unies, le ministre des Affaires étrangères Walid al-Moualem, qui est vice-premier ministre syrien, a également appelé les réfugiés syriens à rentrer chez eux, même si la guerre du pays en est à sa huitième année.
Moualem a déclaré que les forces étrangères se trouvaient illégalement sur le sol syrien, sous prétexte de lutter contre le terrorisme, et  » seront traitées en conséquence « .
« Ils doivent se retirer immédiatement et sans conditions, a-t-il dit à l’assemblée.
Moualem a insisté sur le fait que la  » guerre contre le terrorisme est presque terminée  » en Syrie, où plus de 360.000 personnes sont mortes depuis 2011, avec des millions d’autres déracinées de leurs foyers.
Il a déclaré que Damas continuerait « à mener cette bataille sacrée jusqu’à ce que nous purgions tous les territoires syriens » des deux groupes terroristes et « de toute présence étrangère illégale ».
Les États-Unis ont quelque 2 000 soldats en Syrie, qui forment et conseillent principalement des forces kurdes et arabes syriennes contre le président Bachar al-Assad.
La France compte plus de 1 000 soldats sur le terrain dans ce pays ravagé par la guerre.
Sur la question des réfugiés, Moualem a déclaré que les conditions étaient bonnes pour leur retour, et il a reproché à la communauté internationale de  » répandre des craintes irrationnelles  » qui ont poussé les réfugiés à rester à l’écart.
« Nous avons appelé la communauté internationale et les organisations humanitaires à faciliter ces retours « , a-t-il dit. « Ils politisent ce qui devrait être une question purement humanitaire. »

Lire la suite

08/05/2017

Damas refuse que l'ONU surveille l'application de l'accord de "désescalade"

Newsletter N° 635 publié par Jean René Belliard et envoyé aux abonnés uniquement. Ci-dessous, un court extrait de la newsletter concernant un refus de la Syrie de voir l'ONU surveiller l'application de l'accord instituant quatre "zones de désescalade" et signé par la Russie, l'Iran et la Turquie.

Pour plus d'informations, écrire à mailto:ptolemee@belliard74.com

Lire la suite

19:32 Publié dans Iran, Mouallem Walid, Russie, Syrie, Zones de désescalade, Zones de sécurité | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

16/03/2016

La décision de Poutine de retirer son armée de Syrie - un signe de son exaspération vis-à-vis de Bachar al-Assad ? - 16 mars 2016

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 16 mars  2016
Jean René Belliard publie une newsletter quotidienne accessible aux abonnés uniquement. Elle donne chaque jour un résumé des principaux évènements qui se déroulent au Moyen Orient et en Afrique du nord, rédigé à partir des informations réunies sur place par une quinzaine de correspondants. Ci-dessous, un extrait de la newsletter du 15 mars 2016 – Et beaucoup d’autres informations importantes dans la newsletter envoyée aux abonnés.
Pour vous abonner, demander des informations à
ptolemee@belliard74.com

Lire la suite

09:58 Publié dans Bachar el-Assad, Iran, Mouallem Walid, Russie, Syrie, Vladimir Poutine | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | |