17/02/2018

Articles mis sur le site Frontlive-Chrono le 17 février 2018

FRONTLIVE CHRONO 
Samedi 17 février 2018 
Articles mis sur le site Frontlive-Chrono le 17 février 2018 :
 
Cher lecteur
Pour prendre un abonnement et lire les articles mis jour après jour sur le site, rendez-vous sur Frontlive-Chrono 

Irak : sept dirigeants de Daech arrêtés près de Mossoul - Cliquer
Israël-Cisjordanie-Gaza : des soldats israéliens visés par une « explosion » près de Gaza, l'armée réplique -  Cliquer
Jordanie : l'armée dit avoir déjoué une tentative de contrebande d'armes et de « terroristes » - vidéo - Cliquer -  
Libye : Qui sont les principaux acteurs du conflit libyen ? - Cliquer
Mali : Un « coup significatif » porté aux jihadistes par Barkhane - Cliquer
Nigeria : Attentat sur un marché de Konduga (nord-est) - 3 kamikazes tuent 22 personnes - Cliquer
Syrie : Le site web Rotter a publié une liste de russes portés disparus en Syrie -  Cliquer -

Syrie : Les Kurdes syriens accusent l'armée turque d'utiliser du napalm et des armes chimiques -  Cliquer  -   
Turquie : Arrestation de 22 membres de Daech à Istanbul - Cliquer
Yémen : deux jihadistes d'al-Qaïda tués par un drone américain - Cliquer -

Yémen : La coalition arabe lance une offensive contre Al-Qaïda au Yémen - Cliquer -  
 
Vous trouverez beaucoup d'autres informations dans les articles archivés par ordre alphabétique sur le site Frontlive-Chrono.
Aller sur "sélectionner une catégorie" à droite de la page d'accueil Frontlive-Chrono pour accéder aux archives.
Un outil très utile pour les journalistes, les universitaires et tous ceux qui désirent retrouver une information sur un thème, un nom, une organisation, un lieu où s'est déroulé un évènement.  
Jean René Belliard
Groupe Ptolémée : +33757910350 

 

18:46 Publié dans al-Qaïda, Etat Islamique, Frontlive-chrono, Gaza, Irak, Israel, Jordanie, Libye, Mossoul, Nigeria, Syrie, Yémen | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

30/11/2017

Irak : L'armée irakienne détruit un véhicule-kamikaze de Daech près de Mossoul

Ceci est un court extrait de la newsletter quotidienne publiée par le groupe Ptolémée animé par Jean René Belliard et envoyée aux abonnés uniquement.

Pour prendre un abonnement, écrire à ptolemee@belliard74.com

Lire la suite

20/11/2017

Irak : 300 femmes et enfants étrangers de l'EI transférés à Bagdad avant expulsion vers leur pays

Irak 
femmesjihadistes
300 femmes et enfants étrangers de l'EI transférés à Bagdad avant expulsion vers leur pays    
Environ 300 femmes et enfants de jihadistes étrangers capturés à Mossoul, ancienne "capitale" irakienne de l'Etat islamique (Daech), ont été transférés du nord de l'Irak vers Bagdad, "en vue de leur expulsion vers leur pays", a indiqué lundi 20 novembre à l'AFP un responsable.
"Il s'agit de la deuxième vague et il y en aura encore deux ou trois autres", a précisé à l'AFP Noureddine Qablan, vice-président du Conseil provincial de Ninive. "Au total, plus de 1.200 membres de familles de jihadistes étrangers seront transférés" depuis le centre de rétention de Tel Keif, au nord de Mossoul, vers un centre de rétention de la capitale, a-t-il ajouté.
Un haut responsable de la sécurité irakienne avait indiqué mi-septembre, à l'arrivée de ces familles à Tel Keif, qu'il s'agissait de 509 femmes et 813 enfants appartenant à 13 nationalités d'Europe, d'Asie et d'Amérique. Une source au sein du gouvernement irakien avait précisé à l'AFP qu'environ 300 femmes étaient de nationalité turque. Selon l'ONG Norwegian Refugee Council (NRC), qui réclame "un accès humanitaire à ces femmes et ces enfants", ils sont surtout originaires de Turquie, d'Azerbaïdjan, de Russie et du Tadjikistan.
L'avenir des jihadistes capturés ainsi que de leurs familles fait l'objet de débats dans les pays d'origine.
Les jihadistes français prisonniers en Irak seront jugés en Irak, a par exemple récemment affirmé le ministre français des Affaires étrangères, ajoutant que les enfants seraient traités "au cas par cas".
En Syrie voisine toutefois, des responsables russes sont venus récupérer mi-novembre 13 femmes et 29 enfants tchétchènes dans la ville de Raqqa, ancienne "capitale" syrienne de l'EI reprise au groupe jihadiste en octobre.

Jean René Belliard