Mont Makhul

  • Malaisie: démantèlement d’un groupe lié à l’Etat islamique et saisie d’explosifs

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe)deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien)nlNederlands (Néerlandais) idIndonesia (Indonésien)

    La police de Malaisie a annoncé lundi l’arrestation de quatre hommes liés au groupe jihadiste Etat islamique (EI) et la saisie d’explosifs avec lesquels ils prévoyaient d’attaquer des lieux de culte non musulmans.
    Les suspects – deux Rohingyas de Birmanie, un Indonésien et un Malaisien qui dirigeait le groupe – ont été arrêtés la semaine dernière lors d’opérations menées aux alentours de Kuala Lumpur et dans l’Etat de Terengganu (nord-est).
    Selon le chef de la police nationale, Abdul Hamid Bador, ils constituaient « une cellule de l’Etat islamique » et préparaient « des assassinats de personnalités ainsi que l’attaque de lieux de culte hindous, chrétiens et bouddhistes en Malaisie ». Il n’a fourni aucun détail à propos des personnalités visées. La police a également saisi six engins explosifs artisanaux, un pistolet et 15 balles, a-t-il ajouté.
    Les attaques en préparation visaient selon la police à venger la mort d’un pompier musulman survenue durant des violences près de Kuala Lumpur l’année dernière.
    L’un des deux Rohingyas arrêtés a déclaré soutenir l’Armée du salut des Rohingyas de l’Arakan (ARSA) et comptait également s’en prendre, selon la police, à l’ambassade de Birmanie à Kuala Lumpur.
    Le deuxième Rohingya, âgé de 25 ans, a avoué avoir des liens avec l’EI, selon la police.
    Les Rohingyas de Birmanie sont une minorité musulmane apatride victime de longue date de persécutions dans ce pays majoritairement bouddhiste.
    La police recherche trois autres suspects membres du même groupe, qui auraient planifié des attaques contre des lieux de loisir.
    Les autorités en Malaisie, pays majoritairement musulman, annoncent régulièrement des arrestations d’extrémistes liés à l’EI mais rarement des saisies d’armes ou d’explosifs.
    Aucun attentat d’envergure n’a frappé le pays ces dernières années, mais les forces de sécurité craignent le retour de combattants après la perte de ses territoires par l’EI au Proche-Orient.

    Autres articles publiés sur Frontlive-Chrono le lundi 13 mai 2019

    • Afghanistan: Quatre explosions ont retenti à Jalalabad – Abonnés
    • Algérie: Arrestation de deux terroristes à In Guezzam – Abonnés
    • Cameroun : un poste militaire, une église et des dizaines des maisons incendiés par Boko Haram – Abonnés
    • Emirats Arabes Unis: 2 des 4 navires sabotés étaient des pétroliers saoudiens – Abonnés
    • Irak : Derniers incidents de sécurité – Abonnés
    • Malaisie: démantèlement d’un groupe lié à l’Etat islamique et saisie d’explosifs – Lire l’article
    • Syrie: Le chef de l’ex-branche d’el-Qaëda en Syrie appelle à défendre Idleb – Abonnés
    • Syrie : 35 morts dans des combats entre régime et jihadistes, selon l’OSDH – Abonnés
  • IRAK : Attention ! Daech semble avoir repris sa campagne d’attentats suicides

    Imprimer

    IRAK : Attention ! Daech semble avoir repris sa campagne d’attentats suicides

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais)

    Les kamikazes à nouveau en action à Bagdad – 19 tués en Irak
    Les troupes irakiennes ratissent la région de Hawija

    Les troupes irakiennes ont annoncé avoir chassé les militants de l’Etat islamiques de 360 villages de la région de Hawija.  L’opération sécuritaire a permis la réouverture d’une autoroute entre Kirkouk et Tikrit. L’opération dans la province de Diyala sont toujours en cours.
    Par ailleurs, le gouvernement irakien a déployé des forces de sécurité à Tuz Khurmatu pour rétablir l’ordre.
    Au moins 19 personnes ont été tuées et 22 autres blessées lors des derniers incidents:
    Bagdad

    À Bagdad, un kamikaze  à a tué huit personnes et en a blessé 18 autres sur la place d’Aden, au niveau d’un checkpoint de la police. La cible pourrait avoir été un convoi du chef du conseil provincial.2018_01_13-2.jpg
    Une personne a été tuée et trois autres blessées lorsqu’une bombe a explosé dans un quartier commercial de Husseiniyat al-Rashidiya, toujours à Bagdad.
    Une bombe a tué une personne et en a blessé une autre sur le marché de Yusufiya .
    Kirkouk
    Une bombe a été lancée contre le quartier général du Front turkmène à Kirkouk sans faire de victimes.
    Une attaque a été menée contre la maison d’un journaliste de Reuters. Pas de victime.
    Monts Makhoul
    Quatre membres de l’EI ont été tués dans les monts Makhoul.
    Masjih
    Les forces de sécurité ont tué trois combattants de l’Etat islamique à Masjih.
    Abbasi
    Mort d’un kamikaze à Abbasi.

    Article en lecture libre. Un abonnement est  nécessaire pour lire sur frontlive-chrono.com tous les autres articles que nous publions jour après jour sur le Moyen Orient, l’Afrique du nord et les incidents sécuritaires impliquant des mouvements jihadistes à travers le monde.
    Pour plus d’informations, contacter :

    – Tel : (+33)757910350
    – ou écrire à : ptolemee@belliard74.com