07/11/2017

Coup de théâtre en Arabie saoudite : les deux principaux leaders de l'opposition syrienne arrêtés par les autorités saoudiennes

Arabie saoudite 
Oppositionsyrienne
Coup de théâtre en Arabie saoudite : les deux principaux leaders de l'opposition syrienne arrêtés par les autorités saoudiennes
(Rédigé par Walid Nassef et Jean René Belliard)
Ahmed al-Jarba (G) et Riad Hijab (D) 
Nouveau coup de théâtre en Arabie saoudite. Dans le cadre des purges politiques à grande échelle menées par le prince héritier Muhammad ben Salmane, Riyad a ordonné l'arrestation d'Ahmed al-Jarba et de Riad Hijab, deux anciens leaders de l'opposition syrienne soutenus par l'Arabie saoudite.
Les deux hommes, qui avaient jusqu'ici bénéficié d'un soutien inconditionnel de l'Arabie saoudite, alors que leur autorité au sein de l'opposition syrienne était fortement contestée, sont à présent accusés en Arabie saoudite pour "blanchiment d'argent et contrebande".  
Il s'agit là d'un signe supplémentaire que les purges de Muhammad ben Salmane visent non seulement à asseoir son pouvoir face à l'opposition potentielle des déçus par sa nomination comme prince héritier en remplacement du prince Muhammad Ben Nayef, mais également à réorienter radicalement la géo-politique du régime saoudien. La démission surprise du premier ministre libanais, est une autre indication de l'entrée en fanfare sur l'échiquier de la politique internationale du prince Muhammad Ben Salmane.  
Il faut désormais s'attendre à de profonds bouleversements, non seulement en Arabie saoudite, mais également au Moyen orient, avec la bénédiction et le soutien du président américain Donald Trump.  
Mohammad Ben Salmane, malgré son sourire affable, n'a pas la politesse des rois, est loin d'être naïf, et sait parfaitement que nombreux sont ceux qui, en Arabie saoudite comme ailleurs, aimeraient bien lui mettre des bâtons dans les roues pour l'empêcher de réformer son pays. Il faut désormais oublier l'image d'une Arabie saoudite handicapée par la vieillesse de ses dirigeants. 
Le message de Muhammad Ben Salmane 
Le message de Muhammad Ben Salmane à tous les puissants Saoudiens, y compris à Saad Hariri, est que personne n'est trop puissant pour échapper au nouveau pouvoir du prince héritier; même un citoyen saoudien. (Hariri), quand bien même serait-il  le Premier ministre d'un autre pays. Reste à savoir comment le nouvel homme fort de la monarchie saoudienne va manœuvrer pour  régler la crise constitutionnelle qu'il va provoquer au Liban, tout comme la crise d'autorité au sein de l'opposition syrienne à la veille d'une nouvelle conférence sur la Syrie à Genève ?

Jean René Belliard

ptolemee@belliard74.com

07/04/2015

Du 3 au 7 avril 2015 – Guerres dans la monde arabo-musulman

Il semble que le Yémen soit la première victime de l'accord sur le nucléaire iranien, tant ce qui s'y déroule est tributaire des développements régionaux et internationaux.

Lire la suite

26/03/2015

2015-03-26 – Nouvelles des guerres du Moyen Orient

Comme je l’indiquais depuis plusieurs jours, l’offensive des Chiites yéménites soutenus par Téhéran allait finir par mettre les Saoudiens en colère. Ceux-ci, après avoir menacé, n’avaient d’autre choix que d’intervenir. Et ils devaient le faire avant qu’Aden tombe entre les mains des miliciens d’Ansarullah.
C’est le débouché sud de la mer rouge qui est désormais menacé, ce qui devrait provoquer une forte augmentation du baril de pétrole. Des évènements qui devraient contribuer à rendre l’exploitation du pétrole de schiste américain plus rentable.

Lire la suite

20:33 Publié dans Mohammed Ben Nayef Ben Abdel Aziz | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |