25/10/2018

Syrie: Un responsable du stockage des armes chimiques éliminé

PAR JEAN-RENÉ BELLIARD LE 

Article traduit en Anglais, Allemand, Espagnol, Italien, Néerlandais, Russe

Jeudi 25 octobre, des sources de l’opposition syrienne ont annoncé l’élimination par des inconnus d’un haut commandant de l’armée syrienne, responsable du stockage d’armes chimiques.
L’officier aurait été abattu alors qu’il se rendait en voiture de Damas à Lattaquié. L’attaque au moment où l’officier quittait l’aire de stationnement du complexe du renseignement militaire.
L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) affirme que le colonel de l’armée syrienne Mahmoud Ashkar et son épouse sont décédés sur la route reliant Damas à Lattaquié. Selon la version officielle, la cause de leur décès est un accident de la route. Mais des sources de l’opposition insistent sur le fait qu’il s’agit d’une attaque armée.
Damas n’a pas commenté les affirmations de l’opposition selon lesquelles Ashkar était l’officier en charge du stockage d’armes chimiques.
Rappelons que le 18 août de cette année, le chef du département « Palestine » des renseignements syriens, Ahmad Isa Habib, a été tué dans des circonstances peu claires. Ahmad Isa Habib coordonnait les activités anti-israéliennes du régime de Bachar al-Assad.
Le 4 août, Aziz Asbar, l’un des responsables du programme de missiles syriens, a également été tué dans la ville de Masyaf située dans la province de Hama. Lui et son chauffeur ont été tués par l’explosion de leur voiture. Bien que le groupe de la brigade Abu Amar associé au groupe Ahrar al-Sham ait revendiqué l’assassinat d’Asbar, de nombreux médias syriens et iraniens pensent plutôt que l Mossad israélien est responsable de ces éliminations.

Lire la suite