19/02/2018

Articles mis sur le site Frontlive-Chrono le 19 février 2018 :

FRONTLIVE CHRONO 
Lundi 19 février 2018  
Articles mis sur le site Frontlive-Chrono le 19 février 2018 :
 
Cher abonné
Rendez-vous sur le site Frontlive-Chrono
pour prendre connaissance des derniers évènements du Moyen orient, d'Afrique du nord, du Sahel et tous évènements liés aux jihadismes. 
 
 
Egypte : 3 soldats égyptiens tués dans le Sinaï au cours des opérations anti-jihadistes - Cliquer
Irak : l'Etat islamique tue 27 combattants pro-gouvernementaux près de Kirkouk - Cliquer
 
Irak
: la justice ordonne l'expulsion de la jihadiste française Melina Bougedir - Cliquer -

Irak : lourdes condamnations de onze femmes jihadistes - une Turque sera pendue - Cliquer -  
Israël-Egypte : Israël et l'Égypte signent un accord d'achat de gaz naturel pour 15 milliards de dollars -   Cliquer -

Israël-Cisjordanie-Gaza : Echange de tirs entre Gaza et Israël - Cliquer -  
Philippines : Cinq soldats blessés par une attaque islamiste - Cliquer
Syrie : Résumé de l'activité militaire en Syrie le 19 février 2018 - Cliquer -  

Syrie :
Attentat à la voiture piégée dans la ville chrétienne de Qamishli -  Cliquer
Yémen : Les Chiites houthis prennent en embuscade une importante colonne des forces émiraties - Cliquer
Jihadisme : Quelle évolution pour Daech après ses défaites en Irak et en Syrie ? - Cliquer
 
Vous trouverez beaucoup d'autres informations dans les articles archivés par ordre alphabétique sur le site Frontlive-Chrono.
Aller sur "sélectionner une catégorie" à droite de la page d'accueil Frontlive-Chrono pour accéder aux archives.
Un outil très utile pour les journalistes, les universitaires et tous ceux qui désirent retrouver une information sur un thème, un nom, une organisation, un lieu où s'est déroulé un évènement.  
Jean René Belliard
Groupe Ptolémée : +33757910350 

 

14/01/2018

IRAK : Attention ! Daech semble avoir repris sa campagne d’attentats suicides

IRAK : Attention ! Daech semble avoir repris sa campagne d’attentats suicides

Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais)

Les kamikazes à nouveau en action à Bagdad – 19 tués en Irak
Les troupes irakiennes ratissent la région de Hawija

Les troupes irakiennes ont annoncé avoir chassé les militants de l’Etat islamiques de 360 villages de la région de Hawija.  L’opération sécuritaire a permis la réouverture d’une autoroute entre Kirkouk et Tikrit. L’opération dans la province de Diyala sont toujours en cours.
Par ailleurs, le gouvernement irakien a déployé des forces de sécurité à Tuz Khurmatu pour rétablir l’ordre.
Au moins 19 personnes ont été tuées et 22 autres blessées lors des derniers incidents:
Bagdad

À Bagdad, un kamikaze  à a tué huit personnes et en a blessé 18 autres sur la place d’Aden, au niveau d’un checkpoint de la police. La cible pourrait avoir été un convoi du chef du conseil provincial.2018_01_13-2.jpg
Une personne a été tuée et trois autres blessées lorsqu’une bombe a explosé dans un quartier commercial de Husseiniyat al-Rashidiya, toujours à Bagdad.
Une bombe a tué une personne et en a blessé une autre sur le marché de Yusufiya .
Kirkouk
Une bombe a été lancée contre le quartier général du Front turkmène à Kirkouk sans faire de victimes.
Une attaque a été menée contre la maison d’un journaliste de Reuters. Pas de victime.
Monts Makhoul
Quatre membres de l’EI ont été tués dans les monts Makhoul.
Masjih
Les forces de sécurité ont tué trois combattants de l’Etat islamique à Masjih.
Abbasi
Mort d’un kamikaze à Abbasi.

Article en lecture libre. Un abonnement est  nécessaire pour lire sur frontlive-chrono.com tous les autres articles que nous publions jour après jour sur le Moyen Orient, l’Afrique du nord et les incidents sécuritaires impliquant des mouvements jihadistes à travers le monde.
Pour plus d’informations, contacter :

– Tel : (+33)757910350
– ou écrire à : ptolemee@belliard74.com

18:48 Publié dans Bagdad, Diyala (province), Etat Islamique, Hawijah, Kirkouk, Mont Makhul, Tikrit, Tuz Khormatu | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

16/10/2017

Irak : La résistance des forces kurdes s'effondrent en raison de dissensions internes entre le PDK et l'UPK

Irak

La résistance des forces kurdes s'effondrent en raison de dissensions internes entre le PDK et l'UPK 
La résistance des forces kurdes à l'offensive menée par l'armée irakienne et les milices chiites s'est effondrée dès le premier jour de combat en raison de dissensions internes.
Alors que le Parti Démocratique du Kurdistan de Barzani (PDK) a déclaré qu'il resterait sur ses positions et se battrait jusqu'au bout, l'Union Patriotique du Kurdistan (UPK) semble avoir abandonné le combat et laissé entrer les forces adverses.  
Du coup, le PDK de Masoud Barzani a accusé l'UPK d'avoir abandonné Kirkouk et les États-Unis pour leur absence de soutien. 
Signe de l'effondrement de la résistance kurde, les forces irakiennes ont pris le contrôle du siège du gouvernorat de Kirkouk
Forces irakiennes à l'intérieur du bureau du gouverneur à Kirkouk 
Le contre-terrorisme et la police irakienne ont pris lundi 16 octobre  le contrôle du siège du gouvernorat de Kirkouk, désert, où seul le drapeau irakien est désormais hissé, a indiqué le général Raëd Jawdat, qui dirige la police fédérale.
Le gouverneur Najm Eddine Karim, limogé par Bagdad il y a un mois pour avoir décidé d'organiser le référendum d'indépendance kurde dans cette province disputée, n'était pas présent lors de l'entrée des forces, a indiqué une source au sein de gouvernorat.
Des conséquences sur la guerre contre l'Etat islamique 
Le porte-parole militaire américain à Bagdad a qualifié la situation de "stable" mais a déclaré que la "tension accrue" avait distrait les forces irakiennes de la lutte contre les jihadistes de l'Etat islamique. 
La coalition dirigée par les Etats-Unis contre l'Etat islamique, qui soutient à la fois l'armée irakienne et les forces peshmergas, a déclaré qu'elle "exhortait toutes les parties à éviter des actions d'escalade" et n'a montré de soutien à aucune des parties en conflit.   
Des milliers de civils fuient Kirkouk après le retrait confus des Peshmergas
« Des milliers de civils ont fui la ville de Kirkouk, vers les provinces du District du Nord de l'Irak, à cause du retrait confus et chaotique des Peshmergas de la ville», a déclaré lundi une source sécuritaire irakienne.  
« Ce retrait a suscité la peur parmi les familles kurdes, ce qui les a contraint de fuir d'urgence », a indiqué le capitaine Hamed al-Obeidi, un officier de la police de Kirkouk.  
A la suite de la progression rapide des forces fédérales vers la ville, des milliers de Kurdes l'ont fuie, avec leurs familles, en direction des autres provinces du District, a noté l'officier. 
 
Vidéo des combats de la nuit (vidéo Peshmerga) :
Vidéo d'un échange de tirs à Kirkouk (côté Peshmergas) : 
Cliquer sur ce lien pour voir la vidéo
Vidéo (côté Peshmergas) : 
Cliquer sur ce lien pour voir la vidéo
Vidéo (côté Hashed al-Chaabi - milices chiites) montrant des civils chiites (arabes ou turkmènes) applaudissant lorsqu'un char de Hashed al-Chaabi abat une pancarte de Barzani, le leader kurde : 
Cliquer sur ce lien pour voir la vidéo   

Jean René Belliard

ptolemee@belliard74.com