23/09/2017

Turquie : Le Parlement turc renouvelle le mandat permettant l'envoi de troupes en Irak et Syrie

Turquie
 
Le Parlement turc renouvelle le mandat permettant l'envoi de troupes en Irak et Syrie
Le Parlement turc a prolongé d'un an, samedi 23 septembre, le mandat qui permet à l'armée d'intervenir en Irak et en Syrie, à deux jours d'un référendum d'indépendance au Kurdistan irakien auquel Ankara s'oppose fermement.
La résolution déposée par le gouvernement réclamant une extension de ce mandat pour faire face aux "menaces", citant notamment les "projets séparatistes illégitimes", une référence au scrutin des Kurdes d'Irak, a été approuvée lors d'une session parlementaire extraordinaire, a indiqué l'Assemblée nationale turque sur son compte Twitter.
 
 
La Turquie envoie de nouveaux renforts sur ses frontières avec la Syrie
Photo Burak Milli
Des renforts militaires turcs supplémentaires sont arrivés, samedi 23 septembre, dans la région d'Iskenderun dans la province de Hatay, frontalière avec la Syrie.
Un train de marchandises chargé de véhicules et d'ambulances militaires est arrivé à la gare d'Iskenderun.
Les renforts militaires ont été envoyés au milieu de mesures sécuritaires strictes, et vont œuvrer à renforcer les unités basées sur les frontières avec la Syrie.
Il est à noter que l'armée turque a envoyé durant les jours précédents des renforts militaires vers ses unités déployées tout au long des frontières avec la Syrie dans les provinces de Kilis et de Hatay dans le sud du pays.
 
La Turquie renforce ses manœuvres militaires près des frontières avec l'Irak
L'Etat-major turc a annoncé, samedi 23 septembre, le renforcement de ses manœuvres militaires dans la région de Silopi-Khabur, près des frontières irakiennes.
Il a affirmé, dans un communiqué, que la deuxième étape des manœuvres militaires dans ladite région se poursuivait avec la participation d'unités militaires supplémentaires.
Les forces armées turques ont lancé des vastes manœuvres militaires, lundi dernier dans la région de Silopi-Khabur dans la province de Charnaq (sud-est).
Ces manœuvres interviennent simultanément avec la poursuite des opérations de lutte contre le terrorisme dans la région frontalière avec l'Irak, selon le communiqué de l'Etat-major turc.
Mais tous les observateurs s'accordent pour penser que le gouvernement turc cherche ainsi à intimider la population kurde irakienne à la veille d'un référendum sur l'indépendance du Kurdistan irakien prévu le 25 septembre.
 
Jean René Belliard
ptolemee@belliard74.com pour obtenir la newsletter complète