07/07/2017

L'Unesco reconnaît la vieille ville d'Hébron en tant que site "d'une valeur universelle exceptionnelle"

L'Unesco reconnaît la vieille ville d'Hébron en tant que site "d'une valeur universelle exceptionnelle"
(De notre correspondant en Israël, Nathan R.)Tombeau_du_Patriarche.jpg
Le Comité du patrimoine mondial de l'UNESCO a déclaré, vendredi 7 juillet, la vieille ville de Hébron (al-Khalil) et le Caveau des Patriarches (Haram al-Ibrahimi), en Cisjordanie, "zones protégées", en tant que sites "d'une valeur universelle exceptionnelle".
La question de son inscription sur la liste du patrimoine mondial est l'enjeu d'un affrontement acerbe entre Israéliens et Palestiniens. Douze membres du Comité réuni à Cracovie, dans le sud de la Pologne, ont voté pour l'inscription, six se sont abstenus et trois ont voté contre. Vue l'abstention, la majorité requise était de dix voix.
Un vote secret mais à la vue de tous
La Pologne, la Croatie et la Jamaïque avaient exigé un scrutin secret. Certains participants au sommet se sont opposés à cette décision. Naturellement, le représentant d'Israël Carmel Shama-Cohen, était farouchement contre.
En fin de compte, le vote a bien été secret, mais à la vue de tous.
La demande de reconnaissance de la vieille ville de Hébron et de la Cave du  du Patriarche comme patrimoine culturel palestinien avait été déposée par les représentants de l'Autorité Palestinienne (AP). Dans le document, les autorités palestiniennes avaient justifié leur demande par le fait que la zone était menacée, et qu'Israël infligeait des dommages aux propriétés situées dans la vieille ville de Hébron. Mais ce qui était sous-jacent c'était la reconnaissance de Hébron comme ville musulmane.
Déjà, le 4 juillet, le Comité du patrimoine mondial de l'UNESCO avait voté une résolution niant la souveraineté d'Israël sur la Vieille Ville de Jérusalem et condamnant les fouilles dans la partie historique de la ville. Le Burkina Faso, la Jamaïque, les Philippines avaient voté contre. L'Angola, la Croatie, la Finlande, le Pérou, la Pologne, le Portugal, la Corée du Sud, et la Tanzanie s'étaient abstenus. La résolution avait été soutenue par dix pays: l'Azerbaïdjan, l'Indonésie, le Liban, la Tunisie, le Kazakhstan, le Koweït, la Turquie, le Vietnam, Cuba et le Zimbabwe.  
Une "décision délirante", selon Netanyahu
Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a qualifié vendredi de "délirante" la décision de l'UNESCO de déclarer la vieille ville de Hébron, en Cisjordanie, comme "zone protégée" du patrimoine mondial, en tant que site "d'une valeur universelle exceptionnelle".
"Une autre décision délirante de l'UNESCO. Cette fois-ci, ils ont estimé que le tombeau des Patriarches à Hébron est un site palestinien, ce qui veut dire non juif, et que c'est un site en danger", a déclaré M. Netanyahu dans une vidéo diffusée par ses services et mise en ligne sur sa page Facebook. L'UNESCO a également placé Hébron sur la liste du patrimoine en péril.
L'UNESCO- Une organisation biaisée par Avigdor Lieberman
Pour le ministre de la défense d'Israël, Avigdor Lieberman : "L'UNESCO est une organisation politiquement biaisée impliquée dans une position antisémite tristement célèbre. Elle prend régulièrement des résolutions scandaleuses Aucune résolution de cette organisation absolument hors de propos n'a d'impact sur le droit historique multi-millénaire du peuple juif à la grotte des Patriarches et à ses terres. J'espère que, grâce à notre ami et allié, les États-Unis, le financement de cette organisation sera abandonné. De même, cette décision prouve une nouvelle fois que l'Autorité Palestinienne ne souhaite pas la paix, mais seulement l'incitation et de dénigrement d'Israël sur la scène internationale ".

Jean René Belliard

Lire la suite

17/03/2017

Israël intercepte un missile tiré de Syrie en représailles à un raid

Israël intercepte un missile tiré de Syrie en représailles à un raid

Des avions de combat israéliens ont attaqué un dépôt d’armes et des sites de missiles de défense anti-aérienne du Hezbollah en Syrie dans la nuit du jeudi 16 au vendredi 17 mars. L’armée syrienne a répliqué par le tir d’un missile S-200 qui a été intercepté, a indiqué l'armée israélienne dans un communiqué.
Il s'agit de l'incident le plus sérieux entre les deux pays - toujours formellement en guerre - depuis le début de la guerre civile qui ravage la Syrie depuis six ans.
Aucun des missiles tirés depuis la Syrie contre les avions israéliens n'ont atteint leur cible, a précisé l'armée qui souligne que les sirènes se sont déclenchées dans la vallée du Jourdain pendant la nuit.
S-200.jpgMissiles S-200
Les missiles tirés contre les avions israéliens sont des S-200 de fabrication soviétique (SA-5, selon la classification de l’OTAN). Il s’agit d’un système de missile de défense aérienne à longue portée, destinée à la défense contre les bombardiers et autres avions d’attaque stratégique. L’armée syrienne dispose de 48 lanceurs S-200.
Le S-200 a une longueur de 11 m et un poids de lancement de 7,1 tonnes, dont 3 tonnes pour les boosters. Le missile a une vitesse de 700-1200 m / s, en fonction de la distance. Il peut détruire une cible entre 300 m et 27 km pour les modèles les plus anciens, et jusqu’à 40,8 km pour les modèles les plus récents. Il a une profondeur de  7 km à 200 km pour les modèles les plus anciens, et jusqu'à 255 km pour les modifications ultérieures.
Un missile S-200 détruit par le système de défense antimissile Arrow
Les sirènes ont retenti dans la vallée du Jourdain. Des explosions ont été entendues au cours de la nuit à Jérusalem, Modi'in, et la Cisjordanie. Il s’agissait d’explosions provoquées par  des missiles de la défense anti-aérienne syrienne.
Selon les médias, un missile a été intercepté au nord de Jérusalem par le système de défense antimissiles Arrow.
Les médias israéliens et étrangers ont à plusieurs reprises ces dernières années rapporté des raids attribués à Israël contre des convois d'armes destinées au Hezbollah et transitant par la Syrie, mais Israël ne confirme d'habitude pas ces frappes.

Jean René Belliard

09:18 Publié dans Armée Arabe Syrienne, Cisjordanie, Hezbollah, Israel, Jérusalem, Missile Arrow, S-200 | Lien permanent | Commentaires (2) | | | | |

25/01/2017

Israël accélère l'extension de ses colonies en Cisjordanie, profitant de l'installation au pouvoir de D. Trump

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 25 janvier 2017
Extrait de la 564ème newsletter envoyée aux abonnés le 24 janvier 2017.
Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com

Lire la suite