Hezbollah (perte en Syrie)

  • Syrie/Turquie : Les Turcs ont tué 45 soldats syriens et miliciens pro-iraniens ainsi que 10 commandants et combattants du Hezbollah.

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais)

    L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) rapporte que les drones, les avions de chasse, l’artillerie et les missiles sol-sol turcs ont tué au moins 45 soldats syriens et militants pro-iraniens dans les provinces d’Alep et d’Idlib au cours des dernières 24 heures.
    Un rapport séparé de l’OSDH indique qu’au moins 10 commandants et militants du Hezbollah ont été tués à Saraqib, au sud d’Alep, au cours des attaques turques. 7 des 10 membres du Hezbollah tués par les frappes turques :

    2020:02:29.jpeg

    Parmi les morts du Hezbollah, se trouve le religieux chiite Sayed Ali Zanjani. Il a été tué par la frappe d’un drone des forces armées turques à Saraqeb (photo au centre au deuxième rang).
    Quatre officiers de la garde républicaine ont également été tués par les frappes turques. Il s’agit du Major General Burhan Rahmoun, Commandant de la 124ème Brigade, du Brigadier Ismail Ali, commandant du 873ème bataillon, du colonel Mazen Frowati et du lieutenant colonel Muhamad Hammoud.

    La nature des combats a changé. Les drones turcs survolent sans interruption le ciel au-dessus de la province d’Idlib et ces drones sont devenus la menace principale pour les forces gouvernementales syriennes.  Jusqu’à présent, un seul drone turc a été abattu, et il y en a une douzaine en vol.
    Selon un journaliste russe, l’autoroute M5 est pratiquement fermée à toute circulation en raison des bombardements de drones turcs. Tout ce qui bouge est  pris pour cible. Au moins 26 soldats syriens ont été tués dans la province d’Edleb au cours d’un de ces bombardements de l’armée turque. De plus, trois tanks de l’armée syrienne auraient été détruits par des frappes de drones turcs dans la localité de Hazarain. 

    L’OSDH rapporte que l’armée turque attaque non seulement les équipements et les effectifs de l’ennemi, mais aussi les laboratoires de recherche où des armes chimiques ont été développées. A noter que l’armée turque a nié avoir ciblé des laboratoires d’armes chimiques.

    Vidéo intégrée
     

    Les rebelles ont lancé une violente contre-offensive dans le sud de la province d’Edleb
    Bénéficiant de l’appui des drones et de l’artillerie turque, les rebelles syriens et les jihadistes de Hayat Tahrir al-cham, l’ex-branche syrienne d’al-Qaida, ont lancé une violente contre-offensive contre les forces du régime dans le sud de la province d’Edleb. les rebelles ont repris le contrôle des localités de Mashik, Ziyarah, Zaytoun, Qastoun, Tall Wasel, Mansoura, Duqmaq, Qulaydin, Zuqum, Al-Qahirah, Al-Ankawi, Al-Hallubah, Quqfin, Kafr Uwayd, Maarrat Muqs, Safahun, Al-Fatirah, Dayr al-Kabir et Hazzarin. Ces localités venaient d’être investies par les forces pro-régime et pillées pour la plupart d’entre elles.

    A Ras al-Aïn, à la frontière turco-syrienne, un véhicule militaire turc a sauté sur une mine à proximité de Ras al-Aïn, blessant les cinq militaires turcs qui se trouvaient à bord.
    Les soldats syriens et miliciens pro-régime en colère contre la Russie
    Le fait qu’un seul drone turc ait été abattu alors que des dizaines tournoient sans arrêt dans le ciel au-dessus de la province d’Idlib a mis en colère les soldats syriens et miliciens pro-régime contre la Russie. Ils accusent l’armée russe de les avoir abandonnés.
    Y-a-t’il un changement de position ou un manque de volonté de la Russie face à l’offensive turque en Syrie ?
    On peut se poser la question. Pourtant, Erdogan a été plutôt arrogant vis-à-vis du président russe, Vladimir Poutine en lui intimant d’écarter ses soldats des positions de l’armée syrienne.
    Un analyste militaire russe a affirmé, ce samedi, que l’armée russe n’était tout simplement pas prête pour un affrontement majeur avec l’armée turque, tout simplement parce que l’option nucléaire n’est pas sur la table, pourtant la seule menace capable de faire reculer Ankara.
    Dernières informations

    Les bombardements turcs contre les positions de l’armée syrienne et des milices alliées dans la province d’Edleb se poursuivaient dans la soirée du 29 février, comme le montre la vidéo ci-dessous:

    Turkish shelling moments ago on locations in S. Idlib CS :

    Vidéo intégrée
    2
  • Frontlive-Chrono: Récapitulatif des principaux évènements du Moyen Orient, Afrique du nord et Sahel du 17 février 2019

    Imprimer

    Grande-Bretagne :  "Le groupe extrémiste le plus dangereux du Royaume-Uni est de nouveau actif" 

     

    Syrie : Les forces spéciales américaines ont capturé plusieurs terroristes dans l’est syrien

     

    Syrie : le Hezbollah a perdu 3 000 combattants en Syrie

     

    Turquie : des centaines d’arrestations pour soutien aux militants kurdes

     
    Abonnement nécessaire pour lire les articles de Frontlive-Chrono 
    Trois options : 100€ pour un an / 60€ pour six mois ou 12€ par mois