HAMAS

  • Golfe d’Oman: deux pétroliers visés dans le golfe d’Oman

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe)deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien) ja日本語 (Japonais)nlNederlands (Néerlandais) idIndonesia (Indonésien) svSvenska (Suédois)zh-hans简体中文 (Chinois simplifié)

    Deux pétroliers croisant dans le golfe d’Oman ont été évacués après un « incident » et les équipages sont sains et saufs, selon des sources maritimes citées jeudi matin par l’agence Reuters.
    La marine britannique a rapporté, de son côté, un « incident indéterminé » dans le golfe d’Oman, un mois après le mystérieux sabotage de quatre navires au large des Émirats arabes unis qui a accru les tensions entre l’Iran et les États-Unis, selon l’agence de presse Associated Press.
    « Le Royaume-Uni et ses partenaires sont en train d’enquêter », a déclaré l’United Kingdom Marine Trade Operations (UKMTO) sur son site internet, sans donner de précisions.
    Selon le site de la télévision d’État iranienne, qui cite des informations de la chaîne panarabe al-Mayadeen, deux explosions ont touché deux pétroliers.
    Une torpille aurait touché le pétrolier « Front Altair » appartenant à une compagnie norvégienne au large de l’émirat de Fujairah aux Émirats arabes unis, a déclaré l’agence de presse Reuters citant Winds Winds.
    Des sources locales ont indiqué que l’un des deux transporteurs était le « Front Altair », battant pavillon des îles Marshall, alors que le second pétrolier s’appelait « Kokuka courageous ». Le Kokuka Courageous est un pétrolier exploité par la société japonaise de transport maritime Kokuka Sangyo. Il battait pavillon du Panama.
    L’un des responsables aurait déclaré que le capitaine et l’équipage du pétrolier « Kokuka Courageous » avaient été retrouvés dans un bateau de sauvetage, soulignant que le pétrolier se trouvait toujours dans le golfe d’Oman et ne risquait pas de couler. L’attaque aurait causé des dommages au côté droit du pétrolier. Un des membres de l’équipage a été légèrement blessé.
    Le « Kokuka Courageous » était en route de Jubail, en Arabie Saoudite, à destination de Singapour. Il était chargé de méthanol. Le chargement de méthanol serait intact.
    Le pétrolier « Front Altair » avait chargé du pétrole à Abou Dhabi. Un incendie se serait déclaré à bord. Selon les premières indications, il aurait été touché par une torpille. L’équipage était composé principalement de citoyens de Russie, de Géorgie et des Philippines.
    Le journal norvégien VG a cité un porte-parole de la compagnie maritime norvégienne Frontline, affirmant que la compagnie avait confirmé que son pétrolier était en feu. Le porte-parole de la compagnie a ajouté qu’un navire à proximité avait récupéré les 23 membres d’équipage et les avait transporté dans un endroit sûr.
    « Front Altair » transportait 75 000 tonnes de naphte. Il semble avoir été torpillé » vers midi à l’heure de Taïwan (4h00 GMT), a indiqué Wu I-fang, responsable de la division pétrochimique de la société. Il a confirmé que tous les membres de l’équipage étaient sains et saufs.
    Front-Altair a été aperçu pour la dernière fois dans le golfe d’Oman, au large des côtes iraniennes, après avoir chargé sa cargaison à Ruwais aux Émirats arabes unis.
    Aux dernières nouvelles, il aurait finalement coulé.
    La Ve Flotte américaine a reçu deux appels de détresse de navires « attaqués »
    La Ve Flotte américaine a fait état de deux « appels de détresse » tôt jeudi matin émanant de pétroliers dans le Golfe d’Oman qui auraient été la cible d’une « attaque ».
    « Nous sommes au courant d’une attaque signalée contre des pétroliers dans le Golfe d’Oman », a déclaré le commandant Joshua Fry, porte-parole de la Ve Flotte américaine basée à Bahreïn, dans un communiqué. « Des forces navales américaines dans la région ont reçu deux appels de détresse distincts, à 06h12 locales et un second à 07h00 locales », a-t-elle ajouté. Le communiqué précise que « des navires américains sont dans la zone et prêtent assistance ».
    L’Iran a porté secours à 44 marins
    L’Iran a porté secours jeudi à « deux tankers étrangers » ayant eu un « accident » en matinée en mer d’Oman, a rapporté l’agence officielle iranienne Irna, citant « une source informée ».
    « Quarante-quatre marins ont été sauvés des eaux par une unité de secours de la Marine (iranienne) de la province d’Hormozgan (sud de l’Iran, NDLR) et transférés au port de Bandar-é Jask », écrit Irna.
    Les cours du pétrole flambent
    Les prix du pétrole bondissaient de près de 3% jeudi au début des échanges européens, les opérateurs s’inquiétant de la situation dans le Golfe après deux « appels de détresse » émanant de pétroliers qui auraient été la cible d’une « attaque ».
    Vers 08H00 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août grimpait de 1,70 dollar (2,83%) à 61,67 dollars. Le baril de WTI pour livraison en juillet montait de 1,38 dollar (2,70%) à 52,52 dollars.
    Une attaque déjà le 12 mai
    Le 12 mai, quatre navires – deux saoudiens, un émirati et un norvégien – ont été la cible d' »actes de sabotage » au large de Fujaïrah, membre des Émirats arabes unis. Fujaïrah est le seul émirat de la fédération situé sur la côte de la mer d’Arabie, au sud du détroit d’Ormuz, par où passent la plupart des exportations de pétrole du Golfe. Téhéran, qui a menacé à plusieurs reprises de fermer ce détroit stratégique, juge ces actes « alarmants ».

    Articles publiés sur Frontlive-Chrono le jeudi 13 juin 2019

    • Afghanistan: Attentat dans l’est du pays – au moins 9 morts – Abonnés
    • Belgique: les Kurdes ont remis à la Belgique cinq orphelins de familles de jihadistes – Abonnés
    • Gaza : raid aérien israélien contre une position du Hamas après un tir de roquette – Abonnés
    • Golfe d’Oman: deux pétroliers attaqués dans le golfe d’Oman – L’un d’eux a coulé – Lecture libre
  • Yémen : Les rebelles chiites houthis utilisent des drones kamikazes iraniens d’une portée allant jusqu’à 1500 km

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe)

    La semaine dernière, Associated Press a publié un article sur les  drones utilisés par les combattants houthis du Yémen pour attaquer des cibles stratégiques ennemies.
    Cette publication est citée par de nombreux médias arabes qui affirment que des stations de pompage d’oléoducs en Arabie saoudite et quatre navires marchands près du port de Fujairah dans les Emirats arabes unis ont été attaqués au cours des dix derniers jours.
    Il apparait que les Houthis ont à disposition des drones iraniens. La publication d’AP évalue que ces drones peuvent opérer à une distance allant jusqu’à 1 500 km, et s’ils sont lancés depuis le Yémen, ils pourraient atteindre la centrale nucléaire en construction à l’ouest des EAU et l’aéroport international à Dubaï.
    AP apporte la preuve que l’attaque des stations de pompage d’oléoducs en Arabie saoudite a été menée à l’aide de drones. Les Houthis confirment avoir utilisé des drones pour effectuer cette opération. A noter que les Houthis utilisent des drones de combat depuis mars 2015, aussi bien en reconnaissance que dans des missions d’attaque.
    L’Associated Press publie la photo d’un des drones utilisés par les Houthis : Il s’agit d’un drone de 4,5 mètres d’envergure avec une poutre de queue en V, équipé d’un moteur arrière avec des réservoirs de carburant supplémentaires. Ce drone peut porter une charge de combat jusqu’à 18 kg. Les experts pensent qu’un tel drone est programmé pour frapper à un point spécifique (à une certaine latitude et longitude), et sa portée peut atteindre 1500 kilomètres.
    La rédaction a demandé à Denis Fedutinov, l’un des principaux spécialistes russes dans le domaine des véhicules aériens téléguidés, de lui faire part de ses commentaires. « Il y a eu une certaine évolution (si le mot est approprié dans ce contexte) dans l’utilisation des véhicules aériens sans pilote. Les drones kamikazes ont déjà été utilisés non seulement contre les forces de l’ordre, mais aussi pour des événements de masse et pour des personnalités politiques, comme le défilé au Venezuela, qui en est un exemple. Les aéroports sont de plus en plus visés, ce qui, heureusement, n’a pas encore eu de conséquences tragiques. Aujourd’hui, nous constatons qu’on utilise des drones pour attaquer des infrastructures dans l’espoir de causer des dommages économiques à l’ennemi. Nous pouvons supposer qu’à l’avenir, on peut s’attendre à ce que d’autres secteurs de l’énergie, des communications, des transports, etc. soient la cible des véhicules aériens sans pilote et que ces risques, bien sûr, doivent être pris en compte dans leur conception et leur exploitation « , a déclaré Fedutinov.
    Répondant à une question de notre équipe éditoriale sur l’évaluation de la portée maximale du drone houthi (1 500 km), Fedutinov a déclaré : « On peut supposer qu’un tel drone d’une masse au décollage de plusieurs dizaines de kilogrammes, transportant à son bord environ 10 kg de charge explosive, sera capable d’effectuer des vols de plus de 10 heures qui, à la vitesse de croisière, typique pour ces drones, donneront des paramètres similaires à la portée maximale annoncée.
    Contre Israël, l’Iran utilise généralement ses forces de substitution, le Hezbollah libanais, ainsi que le Djihad islamique et le Hamas à Gaza. Mais la distance entre la frontière occidentale de l’Iran et toute cible en Israël n’est pas supérieure à 1500 km.

    Autres articles publiés sur Frontlive-Chrono le lundi 20 mai 2019

    • Arabie saoudite: Deux missiles interceptés dans le ciel saoudien, l’un d’eux aurait eu pour cible la Mecque – Abonnés
    • Egypte : 12 jihadistes tués dans une opération de police, annonce le ministère de l’Intérieur – Abonnés
    • Irak : La fusée tirée dimanche soir dans la zone verte de Bagdad aurait été lancée depuis une zone contrôlée par des milices chiites soutenues par l’Iran – Abonnés
    • Irak : Incidents sécuritaires – Abonnés
    • Mali : 7 personnes, dont 2 gendarmes, tuées par des assaillants dans le Sud – Abonnés
    • Mali : Un soldat nigérian tué, trois blessés dans des attaques au Mali – Abonnés
    • Syrie : au moins 10 civils tués dans des frappes russes sur Idleb – Abonnés
    • Tadjkistan : émeute de prisonniers jihadistes, 32 morts – Abonnés
    • Yémen : Les rebelles chiites houthis utilisent des drones kamikazes iraniens d’une portée allant jusqu’à 1500 km – Lire l’article complet
  • Israël/Gaza: Poursuite des échanges de tirs - chronologie des évènements du 5 mai

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe)

    Deuxième jour de la poursuite des attaques à la roquette sur le territoire israélien depuis la bande de Gaza. Les forces de défense israéliennes continuent de frapper les positions ennemies à Gaza.
    Un Israélien tué à Ashkelon
    Au matin du 5 mai, à la suite d’attaques à partir de Gaza, une personne est morte à Ashkelon. Une dizaine d’Israéliens ont été blessés par des éclats d’obus et de missiles. Des dizaines d’autres sont en état de choc.

    Dimanche 5 mai 2019 – Chronologie inversée

    20:45. The Israeli Air Force attacked a compound of Hamas internal security buildings. VIDEO
    The Israel Defense Forces Press Service reported that the Israeli Air Force had hit a group of buildings used by Hamas’ internal security system. The complex was located in the centre of the Rimal residential area in Gaza City.
    According to Israeli intelligence, the largest military facility in Gaza City has been used for operational and military purposes, including to conceal terrorist infrastructure.
    The army pointed out that Hamas used civilians as human shields in the centre of the civilian district as a military installation.



    20:12. Sources palestiniennes : L’armée de l’air israélienne a pris pour cible le chef de la sécurité du Hamas.

    Le service de presse des FDI a rendu compte d’une opération de l’armée de l’air israélienne dans le nord de la bande de Gaza. Le service de presse de l’armée a rapporté que la cible de l’attaque était « l’un des commandants du Hamas ».
    Dans le même temps, des sources palestiniennes rapportent que des frappes aériennes ont été menées près du domicile de Tufiq Abu Na’im, chef de la sécurité du Hamas dans la bande de Gaza.

    19:51. Le cabinet politico-militaire a ordonné aux FDI de poursuivre leurs attaques contre Gaza.
    La réunion du cabinet politico-militaire s’est poursuivie pendant plus de quatre heures et a porté sur l’évolution de la situation dans la bande de Gaza et le sud d’Israël.
    A l’issue de la réunion, une déclaration a été faite à la presse indiquant que  » le cabinet a ordonné aux Forces de défense israéliennes de continuer à frapper la bande de Gaza et d’être prêtes à continuer l’opération « .

    19:30. A Ashdod, une roquette a frappé un immeuble d’habitation, blessant grièvement un Israélien
    Radio Kan Beth a rapporté qu’un missile a touché un immeuble à Ashdod. Les ambulanciers paramédicaux ont signalé qu’un homme de 35 ans avait été blessé par des éclats d’obus.
    L’état du blessé est jugé critique.
    Les ambulanciers paramédicaux du service MADA ont signalé qu’ils avaient trouvé l’homme blessé allongé dans le hall de l’immeuble près de l’escalier. Il était couvert de débris et de fragments de fusée. L’homme était inconscient. Il n’a pas survécu.

    19:17. Les bombardements depuis Gaza se poursuivent : sirènes à Ashdod, Ashkelon et Gan-Javna
    Des roquettes continuent d’être tirées depuis la bande de Gaza vers le territoire israélien. Les systèmes d’alerte pour les attaques à la roquette à Ashdod ont été mis en service plusieurs fois depuis 19h15.
    Des sirènes ont également été entendues à Gan Javnah, ainsi que dans les villes et villages situés à la frontière avec Gaza. Certains missiles ont été abattus par le système de défense antimissile Iron Dome.

    19:00. 11 Palestiniens ont été tués dimanche dans la riposte d’Israël aux roquettes

    18:34. A Kfar Saba, des abris publics contre les bombes ont été ouverts.
    Le bureau du maire de Kfar Saba a tenu une réunion sur la situation sécuritaire, qui a abouti à la décision d’ouvrir des abris publics contre les bombes dans la ville.
    Quelques heures plus tôt, la mairie de Netanyah avait ordonné l’ouverture d’abris antiaériens.
    Le bureau du maire de Kfar Saba souligne que la décision a été prise avant que le bureau arrière n’émette l’ordre d’ouverture.

    18:18. Les FDI ont attaqué des cibles dans le sud de la bande de Gaza
    Après 18 heures, le 5 mai, les Forces aériennes israéliennes ont frappé un bâtiment dans la zone d’Al-Zan, à l’est de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza.
    Le Centre d’information palestinien basé au Hamas rapporte qu’un véhicule aérien sans pilote a tiré un missile sur l’immeuble de grande hauteur al-Az, à l’est de la Banque islamique à Rafah.
    Aucune information sur les victimes n’a été reçue.

    18:01 Les hôpitaux du sud d’Israël se préparent à passer à l’état d’urgence
    Le vice-ministre de la Santé, Yaakov Litzman, a déclaré que les hôpitaux du sud d’Israël se préparaient à se mettre en état d’urgence
    Cela signifie que toutes les opérations non urgentes seront annulées si nécessaire. Les médecins et le personnel médical seront rappelés de vacances.

    18:00. Sirènes près de la frontière de Gaza
    Les tirs de roquettes et de mortiers depuis la bande de Gaza se poursuivent. Au cours des 10 à 15 dernières minutes, les sirènes Tseva Hadom, avertissant d’un bombardement, ont été entendues dans les zones de Sdot Negev et de Sha’ar a Negev.

    Plus tôt, il a été signalé que plus de 600 roquettes tirées par des militants de Gaza avaient explosé en territoire israélien les 4 et 5 mai.

    17:48. Hôpital de Barzilay : 131 victimes des bombardements ont reçu des soins
    La direction de l’hôpital Barzilay d’Ashkelon rapporte qu’à 17 h 30, 131 personnes avaient été traitées à la suite d’attaques à la roquette.
    La plupart des victimes ont eu besoin de soins médicaux en raison de blessures mineures ou pour état de choc.
    Trois des blessés ont été hospitalisés dans un état modéré. Trois autres sont dans un état grave. Environ 60 personnes ont été légèrement blessées. Plus de 60 personnes ont eu besoin de l’aide de médecins pour choc nerveux.
    Trois des blessés sont morts de leurs blessures.

    17:36. Deux nouveaux combattants palestiniens tués par une frappe israélienne à Al-Bureij (ministère de Gaza).
    Deux nouveaux combattants palestiniens ont été tués par une frappe israélienne, portant à sept le nombre de Palestiniens ayant péri dimanche dans les représailles aux tirs de roquettes provenant de la bande de Gaza, a indiqué le ministère de la Santé à Gaza.
    Mohammed Abou Armanah, 30 ans, et Mahmoud Abou Armanah, 27 ans, ont été tués dans le centre de l’enclave palestinienne sous blocus, a dit le ministère relevant du mouvement islamiste Hamas au pouvoir à Gaza. Le Jihad islamique, deuxième force dans le territoire palestinien, les a présentés comme des membres de sa branche armée. Trois civils ont été tués côté israélien par des tirs de roquettes de la bande de Gaza depuis samedi.

    17 h 30, près de la frontière de Gaza, un véhicule a été atteint par un missile anti-char Kornet.
    Des enquêtes préliminaires ont révélé qu’un véhicule Citroën, circulant sur la route 34 entre Yad Mordechai et la ville de Sderot, à partir de la bande de Gaza, a été atteint par un missile antichar Kornet.
    Le conducteur, un homme d’environ 60 ans, a été mortellement blessé par l’impact direct du missile sur le véhicule. Les médecins de l’hôpital Barzilay à Ashkelon ont confirmé sa mort.
    Après l’attaque, la circulation sur le tronçon spécifié de la route 34 a été interdite.
    Une attaque similaire au moyen du complexe antichar Kornet avait été menée par des militants de Gaza le 12 novembre 2018, lorsqu’un autobus israélien avait été atteint près du mémorial militaire de Black Arrow à un moment de tension à la frontière avec Gaza. Un soldat avait été grièvement blessé par l’explosion du missile. Une cinquantaine de soldats venaient à peine de sortir du bus lorsqu’il a été atteint.
    Le 7 avril 2011, un autobus de passagers avait déjà été touché par une fusée Kornet entre le kibboutz Nahal Oz et le carrefour de Saada, tuant une personne.
    Il n’est pas clair quel missile anti-char Kornet a été utilisé – le modèle de fabrication russe ou ses « copies » iraniennes.

    17:22. Les FDI attaquent des cibles à Gaza : le Palais du Gouverneur attaqué
    Vers 17 heures le 5 mai, vers 17 heures, les FDI ont tiré au moins deux roquettes sur le « Palais du Gouverneur » dans l’ouest de la ville de Gaza, selon le Centre d’information palestinien basé au Hamas.
    Les FDI font état de frappes contre des cibles dans le nord de Gaza et du bâtiment de contre-espionnage du Hamas dans la région de Rimal.
    Le PIC rapporte que des bateaux israéliens ont tiré plusieurs missiles sur une cible dans la région Soudan, à l’ouest de Beit Lahiya.

    16:59. La gestion arrière a mis à jour les instructions à l’intention des conducteurs et les passagers.
    Après la mort d’un Israélien de 60 ans près du kibboutz de Yad Mordechai, tué dans sa voiture, l’Autorité arrière a mis à jour les instructions pour les conducteurs et les passagers.
    Selon les instructions de l’Autorité arrière, les vitres du véhicule ne doivent pas être fermées pendant le trajet, ce qui augmente les chances d’entendre les sirènes.
    Pendant l’alarme, vous devez sortir de la voiture et vous allonger sur le sol, en vous couvrant la tête avec vos mains.
    L’armée explique qu’en restant dans leur voiture, le conducteur et ses passagers prennent un risque, car les fragments de la fusée pourraient endommager le réservoir d’essence, ce qui pourrait conduire à un incendie. Il y a aussi une menace d’éclats de verre dans la voiture, et la voiture elle-même n’est pas un abri fiable contre les fragments de missiles.

    16:54. Nom de l’Israélien tué par la chute d’un missile dans la zone industrielle d’Ashkelon
    Il s’agit de Ziyad al-Hamamadh, un habitant d’un village bédouin du Néguev âgé de 50 ans, tué par la chute d’un missile dans une usine de la zone industrielle d’Ashkelon.

    16:41. Ouverture des abris publics à Nétanyah
    La mairie de Netanya a tenu une réunion sur la situation en matière de sécurité, qui a abouti à la décision d’ouvrir des abris publics contre les bombardements dans la ville.
    Le bureau du maire a souligné que la décision a été prise avant qu’un ordre dans le même sens soit reçu du bureau arrière.

    16:15. Dans le district d’Eshkol, un homme a été grièvement blessé par un tir de roquette.
    Un homme de 25 ans, blessé par de multiples éclats d’obus, a été transporté à l’hôpital Soroca par hélicoptère du service ambulancier « Magen David Adom » depuis la frontière avec Gaza.
    L’homme a été blessé par un un missile dans le district d’Eshkol.
    L’état du blessé est évalué par les médecins comme étant grave et instable.
    Selon Radio Kan Beth, le blessé est un travailleur thaïlandais.

    16:06. Le trafic ferroviaire entre Kiryat-Gatom et Be’er-Sheva a repris.
    Les forces de sécurité ont autorisé la reprise de la circulation des trains entre Kiryat Gatom et Be’er-Sheva.
    Notez que les trains pour Be’er-Sheva ne passent que par Lod, Kiryat Gat, Lehavim et Rahat.
    Sur ordre des forces de sécurité, la voie passant par Ashkelon, Sderot, Netivot et Ofakim reste fermée.

    15:37. Des missiles continuent d’être tirés depuis Gaza. Sirènes d’alarme à Hof Ashkelon, Ofakim, Sha’ar a Negev
    Après 15 heures le 5 mai, les sirènes Tseva Hadom avertissant des tirs de roquettes ont été entendues dans les districts de Hof Ashkelon et Sha’ar al-Negev, ainsi que dans la ville d’Ofakim.
    Des missiles ont effectivement été tirés. Aucun blessé ni dommage n’a été signalé.

    15:29. FDI : Un financier du Hamas et un autre du Djihad islamique éliminés
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte qu’Ahmad Khudari (né en 1985), propriétaire de la société d’échange Hamad Lalasrafa/Alufak, déclarée organisation terroriste par les autorités israéliennes en juin 2018, a été éliminé à la suite d’une frappe contre son véhicule dans la bande de Gaza. La société possède, entre autres, un réseau de bureaux de change à Gaza.
    Selon les renseignements israéliens, Hudari est responsable de transferts de fonds importants de l’Iran vers des entités de la bande de Gaza.
    Khudari comptait parmi ses clients le Hamas, le Djihad islamique et d’autres organisations terroristes.
    Le Hamas a confirmé le nom de la victime : Hamid Ahmad Abdul Khudari (34 ans).
    Vidéo de la frappe contre le véhicule du financier du Hamas:

    15:02. Réunion du cabinet politico-militaire
    A Tel-Aviv, Le cabinet politico-militaire s’est réuni à Tel-Aviv pour examiner l’évolution de la situation dans la bande de Gaza et dans le sud d’Israël.
    La réunion a commencé avec une heure et demie de retard, pour permettre au Premier Ministre Benjamin Netanyahou de recevoir les derniers rapports sur les affrontements.
    Le Premier Ministre aurait l’intention de soumettre à l’approbation du Cabinet de nouvelles propositions d’action contre les terroristes à Gaza .

    14:30. Nouvelles sirènes dans et autour d’Ashkelon

    14:26. L’hôpital de Barzilay annonce deux morts suite à un bombardement.
    L’hôpital de Barzilay a annoncé la mort de deux personnes à la suite d’un bombardement.
    L’hôpital semble avoir enregistré la mort d’un homme d’une quarantaine d’années, qui a été grièvement blessé par un missile tombé dans la zone industrielle d’Ashkelon, et la mort d’un homme d’une soixantaine d’années, qui a été gravement blessé par un missile heurtant sa voiture sur la route 34.

    14:19. Sirènes à Sha’ar a Néguev, Eshkol et Sderot
    Après 14 heures, les sirènes « Tseva Hadom » (Enfer de Tseva), avertissant des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza, ont été entendues à Sderot, ainsi que dans les zones de Cha’ar al-Negev et Eshkol.

    14:06. Une fusée est tombée sur la route 25 à l’entrée de Be’er Sheva.
    Une des roquettes tirées en direction de Be’er-Sheva est tombée sur la route 25 à l’entrée de la direction d’Ofakim. Personne n’a été blessé ou endommagé au cours de l’incident.
    Les escadrons de déminage, les agents et la police de la circulation sont sur place pour diriger la circulation.

    13:57. Un homme a été emmené à l’hôpital de Barzilay avec de graves blessures par balles. Le blessé est décédé
    Le service d’ambulance Magen David Adom a emmené à l’hôpital de Barzilay un homme d’environ 60 ans qui a été grièvement blessé par un missile tombant dans la zone de Sha’ar al-Negev.
    Les médecins estiment que l’état de la victime est critique.
    Selon MADA, le missile a explosé à côté d’une voiture sur la route 34. Le conducteur a été grièvement blessé.
    Plus tard, les médecins ont déclaré que la victime était morte.

    13:53. FDI : Quelque 260 cibles ont été attaquées à Gaza
    Le service de presse des FDI rapporte que les 4 et 5 mai, environ 260 cibles du Hamas, du Jihad islamique et du FDLP ont été frappées.
    Selon le rapport officiel, les attaques ont visé des infrastructures souterraines et des dépôts d’armes, y compris ceux cachés dans des zones résidentielles.
    Les usines d’armement et les sites de lancement de missiles ont également été visés.

    13:49. Une nouvelle alarme s’est déclenchée à la frontière avec Gaza
    Les sirènes d’alarme « Tseva Adom » ont à nouveau retenti dans les colonies à la frontière avec Gaza.

    13:37. Un missile a touché une maison à Be’er Sheva, aucune victime signalée.
    L’une des roquettes tirées depuis Gaza après 13 heures a touché un immeuble à Be’er Sheva. Aucun blessé n’a été signalé.
    Selon des données préliminaires, un missile a été abattu au-dessus de Be’er-Sheva par le système BMD Iron Dome.

    13:30. Le maire de Rehovot a ordonné l’ouverture de refuges
    La municipalité de Rehovot a ordonné l’ouverture des refuges publics. Selon le maire de la ville, Rahamim Malul, cette décision a été prise dans le contexte de l’aggravation de la situation sécuritaire.
    Selon la municipalité, des voitures de patrouille de la police et des forces de sécurité se trouvent à proximité des établissements d’enseignement.
    Auparavant, une décision similaire avait été prise par la municipalité de Rishon LeZion.

    13:25. Un hélicoptère des FDI frappe une cible dans le nord de la bande de Gaza
    Peu après l’attaque à la roquette contre Ashkelon, un hélicoptère des FDI a frappé une cible dans le nord de la bande de Gaza, selon le service de presse de l’armée. Il semble que l’hélicoptère ait pris pour cible les responsables du bombardement.
    Le Centre d’information palestinien du Hamas rapporte que le raid aérien a frappé une cible à Beit Lahiya.

    13:23. La municipalité d’Ashkelon a demandé aux citoyens de ne pas venir aux funérailles de Moshe Agadi, la personne décédée au cours de la nuit
    La municipalité d’Ashkelon a appelé les habitants de la ville à ne pas assister aux funérailles de Moshe Agadi, 58 ans, tué par des tirs de roquettes sur Ashkelon.
    Le service arrière rappelle l’interdiction des manifestations de plus de 300 personnes.

    13:09. Le Hamas a annoncé le bombardement de Dimona et Be’er-Sheva

    13:00. Un missile a touché un immeuble à Ashkelon – un mort
    Vers 13 heures, l’organisation publique israélienne ZAKA, une association d’équipes de secours volontaires, a signalé qu’un missile avait frappé un bâtiment à Ashkelon, dans la partie sud de la ville.
    Selon le service d’ambulance Magen David Adom, trois personnes ont été blessées dans la zone industrielle d’Ashkelon. Deux des victimes étaient dans un état extrêmement grave, et une autre a subi des blessures modérées.
    Selon MADA, des hommes âgés d’environ 20 et 40 ans ont été grièvement blessés. Un homme d’environ 50 ans a subi des blessures modérées.
    Plus tard, les médecins ont découvert qu’une victime, un homme de 22 ans, était décédée.

    13:00. Situation particulière pour les territoires situés à quarante kilomètres de la frontière avec Gaza
    Le Premier ministre et ministre de la Défense, Benjamin Netanyahu, a annoncé un régime de statut spécial pour l’arrière. Il s’agit d’une zone située à 40 kilomètres de la frontière de la bande de Gaza.
    Le régime du statut spécial est en place pour 48 heures.
    « Après avoir conclu que la probabilité d’une attaque contre la population civile est élevée, le premier ministre a signé un document pour annoncer l’imposition d’une situation spéciale à l’arrière
    Le régime du statut spécial à l’arrière confère aux forces militaires et de sécurité le pouvoir de maintenir l’ordre et la sécurité des résidents locaux.
    La dernière fois qu’un régime de statut spécial a été introduit à l’arrière, c’était lors de l’Opération « Enduring rock » en 2014.
    Le régime du statut spécial est en place pour 48 heures.
    « Après avoir conclu que la probabilité d’une attaque contre la population civile est élevée, le premier ministre a signé un document pour annoncer l’imposition d’une situation spéciale à l’arrière
    Le régime du statut spécial à l’arrière confère aux forces militaires et de sécurité le pouvoir de maintenir l’ordre et la sécurité des résidents locaux.
    La dernière fois qu’un régime de statut spécial a été introduit à l’arrière, c’était lors de l’Opération Roche incassable en 2014.

    12:50. Sirènes « Enfer de Tseva » à Ashkelon, Ashdod, Yavna et Rehovot
    Vers 12h50, deux autres déclenchements d’alarme, avertissant des tirs de roquettes depuis Gaza, ont été entendus à Ashkelon.
    Vers 12h55, les sirènes ont retenti à nouveau à deux fois à Ashkelon et dans les villages du Père Aza.
    Vers 13 heures, les sirènes ont retenti à Ashdod, Yavna et Rehovot.

    12:30. Des activistes palestiniens ont tiré sur Ashkelon depuis Gaza
    Les sirènes « Enfer de Tseva » ont été entendues de nouveau à Ashkelon. Le Hamas prétend avoir tiré sur la ville.
    Une roquette a touché une maison dans la région de Hof Ashkelon. Des dommages ont été causés. Aucune victime n’a été signalée.
    A peu près au même moment, des sirènes ont été entendues à Sderot et Sdot Néguev, Yad Mordechai, Nativ al-Asara, Zikim et Karmia.

    12:19. Sirènes d’alarme dans la région d’Eshkol
    Les sirènes Tseva Hadom du conseil local d’Eshkol, près de la frontière avec la bande de Gaza, ont retenti pour avertir d’éventuelles attaques de roquettes.

    11:59. FDI : Attaque d’un dépôt d’armes du Djihad islamique dans le sud de Gaza
    Le service de presse des FDI rapporte que dans le sud de la bande de Gaza, l’armée de l’air israélienne a frappé un dépôt d’armes et de munitions du Djihad islamique.

    11h41. Nétanyahou : « J’ai ordonné de poursuivre les attaques contre la bande de Gaza. »
    Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a déclaré lors de l’ouverture de la réunion hebdomadaire du gouvernement qu’il avait ordonné de nouvelles attaques contre des cibles terroristes à Gaza.
    « Nous avons également ordonné le renforcement des unités d’infanterie, de chars et d’artillerie le long de la frontière avec la bande de Gaza. Le Hamas va payer un prix élevé non seulement pour ses actions, mais aussi pour celles du Djihad islamique « , a déclaré M. Netanyahou.
    Il a appelé les citoyens à se conformer aux ordres de sécurité. « Nos actions visent à rétablir le calme et la sécurité « , a ajouté le Premier ministre.
    Une réunion du cabinet politico-militaire aura lieu ultérieurement.

    11h15 Sami Gemayel : Le Hezbollah a remplacé l’armée libanaise à la frontière libano-israélienne
    Le chef du Parti phalangiste libanais, Sami Gemayel, a déclaré que la milice chiite Hezbollah avait largement remplacé les autorités libanaises. Son influence sur les questions de politique étrangère et de sécurité est particulièrement forte.
    « Le Liban a rejoint l’axe Iran-Bashar al-Assad. De nombreux partis ont accepté d’élire un candidat du Hezbollah comme président et ont convenu que les armes du groupe ne seraient pas remises en question. Les autres membres de la coalition se borneront à s’occuper de l’électricité, des ordures et de l’économie « , a-t-il dit.
    Gemayel a qualifié les phalangistes de seul parti d’opposition véritable. « Notre principal problème est que le Hezbollah a pris en charge la sécurité des frontières, en remplacement de l’armée. Aucun État souverain n’a délégué cette question à un groupe armé « , a déclaré l’homme politique.

    11:13 Les sirènes d’alerte retentissent à Sdot Néguev et Shaar a Néguev
    Après 11 heures le 5 mai, les sirènes d’alerte de Sdot Néguev et Shaar a Néguev ont été déclenchées sur le territoire des conseils locaux, avertissant d’éventuelles attaques de roquettes.

    10:20. Hamas : les tirs d’artillerie israéliens visent l’est de la ville de Gaza
    Le Centre d’information palestinien du Hamas rapporte que vers 10 heures du matin le 5 mai, l’artillerie israélienne a tiré au moins 20 projectiles sur des cibles à l’est de la ville de Gaza.
    Le rapport n’indique pas clairement quels types de dommages ont été causés et s’il y a eu des victimes.

    10:00. Les forces de défense israéliennes ont tiré sur des cibles sur la côte nord de la bande de Gaza.
    Vers 10 heures du matin le 5 mai, le « Centre d’information palestinien » du Hamas a rapporté que des bateaux de la marine israélienne ont tiré au moins cinq projectiles sur des cibles dans la zone des oasis, sur la côte ouest de Beit Lahiya.
    Les informations sur les dommages causés sont en cours de clarification.

    09:50. Les FDI ont publié des photographies de maisons de dirigeants palestiniens, qui ont servi de dépôts d’armes.
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a publié des photos de maisons dans des zones résidentielles de la bande de Gaza qui ont servi de dépôts d’armes et de munitions. Les bâtiments ont été utilisés par des familles du Hamas et des dirigeants du Djihad islamique, a noté l’armée.
    En particulier, ces maisons ont été attaquées par les airs à Rafah et Khan Younis dans le sud de la bande de Gaza et dans la ville de Gaza dans la région de Shati.
    L’armée n’a pas fourni plus de détails sur ces attaques. En général, les FDI avisent les résidents locaux et leur donnent le temps d’évacuer avant que les cibles ne soient ciblées dans les zones résidentielles.

    Selon le service de presse de l’armée, les FDI ont attaqué 220 cibles dans la bande de Gaza au cours des dernières 24 heures.
    Au cours de la même période, au moins 430 roquettes et mortiers ont été tirés depuis Gaza. Environ 100 missiles ont été abattus par le système Iron Dome BMD.

    09:30. FDI : Un groupe militant a été attaqué dans le nord de la bande de Gaza
    Vers 21 h 30 le 5 mai, le bureau de presse des FDI a signalé que les Forces de défense israéliennes avaient attaqué un groupe de militants dans le nord de la bande de Gaza.
    Peu après, les FDI ont annoncé qu’elles avaient tiré sur un « poste de police maritime » dans l’ouest de la ville de Gaza.

    09:30. Dimanche matin, le 5 mai, le général de brigade Ronen Manelis, chef du bureau de presse des FDI, a déclaré que la 7e brigade de chars était en cours de transfert vers la frontière de la bande de Gaza.
    Le chef du service de presse de l’armée a ajouté que l’armée se prépare à plusieurs jours de combats. « Nous ne parlons pas d’un cessez-le-feu et nous n’avons connaissance d’aucune négociation à ce sujet « , a ajouté Ronen Manelis.

    09:00.  La mairie de Rishon Lezion (proche de Tel Aviv) décide d’ouvrir les abris
    Le maire de la ville, Raz Kinstlich, a déclaré que la décision avait été prise en raison de la situation actuelle en matière de sécurité et de l’extension éventuelle de la portée des attaques à la roquette. « Cette étape vise à améliorer la préparation et à assurer la sécurité des habitants de la ville », a déclaré le maire.

    08:00. Au nom du commandement conjoint de la bande de Gaza, un avertissement a été lancé concernant l’intention d’étendre la zone de bombardement du territoire israélien si les attaques des FDI ne cessent pas dans les prochaines heures. Les terroristes menacent de commencer à bombarder des zones situées à plus de 40 km de la frontière de la bande de Gaza.

    08:00. Le « Centre d’information palestinien » du Hamas rapporte qu’un véhicule aérien israélien sans pilote a tiré une roquette sur une moto dans la région de Falloujah, dans le nord de la bande de Gaza. Le motocycliste a été blessé par le bombardement. L’attaque aérienne a eu lieu peu après des tirs de roquettes en direction de Sderot et de la région de Cha’ar al-Negev. Les FDI semblent avoir attaqué un militant impliqué dans ces attaques.

    07:30. Plusieurs roquettes ont été tirées depuis le nord de la bande de Gaza en direction du territoire israélien. Des sirènes ont été entendues dans la ville de Sderot et dans le quartier de Cha’ar al-Negev. Il semble que le système BMD du Iron Dome ait été activé. Peu après, les FDI ont atteint une cible dans le nord de Gaza. Le Hamas affirme que les FDI ont attaqué un « motocycliste ».

    07:00. Le Ministère de la santé de Gaza a annoncé que sept personnes avaient été tuées et 45 blessées avaient été transportées à l’hôpital au cours des dernières 24 heures à la suite des attaques des FDI contre des cibles dans la bande de Gaza. Auparavant, une femme enceinte de 37 ans et sa fille de 14 mois avaient été tuées. Les autres victimes seraient de jeunes hommes. Le Hamas et le Djihad islamique ne confirment pas qu’ils sont des militants.

    07:00. Information selon laquelle une roquette a heurté un immeuble d’habitation à Ashkelon, entraînant la mort de Moshe Agadi, 58 ans, père de quatre enfants.

    430 roquettes tirées de Gaza, dont 180 dans la nuit du 4 au 5 mai
    07:00. Selon les chiffres officiels, depuis le 4 mai, quelque 430 roquettes et obus de mortier ont été tirés par des militants de la bande de Gaza sur Israël. Le système de défense antimissile Iron Dome a intercepté une centaine de roquettes. Ce n’est que de 22 h 30 le 4 mai à 18 h 30 le 5 mai que 180 tirs de roquettes ont été enregistrés depuis Gaza. Des douzaines de missiles ont été interceptés, selon les FDI.

    Au total, les FDI ont attaqué quelque 200 cibles dans la bande de Gaza pendant une heure. Une soixantaine de cibles ont été attaquées du jour au lendemain. Les FDI continuent de frapper des cibles à Gaza. Les frappes visaient le Hamas, le Djihad islamique et l’Organisation de libération de la Palestine.

    La liste des cibles attaquées à Gaza comprend des quartiers généraux de groupes terroristes, des bases militaires et des dépôts d’armes, des usines d’armement, des lance-roquettes et des groupes militants individuels.

    En particulier, l’usine d’armement de Jebaliyah et le complexe militaire militant de la région de Rafah, près de la centrale à béton, ont été détruits.

    A l’ouest de Khan Younis, le complexe militaire du Djihad islamique et son quartier général dans la mosquée du camp de réfugiés de Shati ont été attaqués. Un camp d’entraînement militant y a également été attaqué.

    Un camp d’entraînement du Hamas a également été attaqué à Shati. Une base militante du Hamas a été attaquée dans la région de Rimal. Un dépôt d’armes situé dans la maison d’un militant du Hamas à Gaza a été touché. Des avant-postes militaires du Hamas ont été attaqués à Jabaliya, dans le nord du secteur.

    En outre, dans la nuit du 5 mai, les forces navales israéliennes ont attaqué des bateaux du Hamas et du Djihad islamique au large des côtes de Gaza. Des bâtiments appartenant à la marine du Hamas ont été attaqués près de Khan Younis.

    07:00. La direction de l’hôpital Barzilay d’Ashkelon rapporte qu’au cours des dernières 24 heures, plus de 80 citoyens touchés par des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza ont été traités. La plupart des victimes avaient besoin de soins médicaux pour des blessures mineures ou pour les aider à sortir d’un état de choc.

    Dans la nuit du 5 mai, un homme d’Ashkelon, âgé d’environ 60 ans, a été grièvement blessé par un missile. L’ambulance Magen David Adom a conduit la victime à l’hôpital de Barzilay, mais les médecins n’ont pas pu lui sauver la vie.

    Une femme âgée (environ 80 ans) de Kiryat Gat se trouve à l’hôpital de Barzilay avec de très graves blessures au visage. De plus, un homme d’Ashkelon âgé de 50 ans, qui a subi des blessures modérées, est toujours hospitalisé.

    Au total, 15 victimes continuent d’être soignées à l’hôpital de Barzilay le 5 mai au matin. Les autres ont été déchargés après avoir reçu des soins.

    06:00. Peu après un nouveau bombardement de Kiryat Ghat et des zones adjacentes à la bande de Gaza, les FDI ont attaqué des cibles dans la partie nord du secteur. Le « Centre d’information palestinien » du Hamas rapporte que deux cibles dans la région de Beit Hanoun ont été attaquées. Il semble que la cible de l’attaque était des points de missiles terroristes. Le PIC rapporte également que des avions israéliens ont attaqué la cible à l’est du camp de Maghazi, près de la frontière orientale du secteur.

    05:30. Une sirène a retenti à Kiryat Gat et dans les conseils régionaux de Laheesh, Shafir, Yoaw, Hof Ashkelon et Sha’ar al-Negev.

    04:30. Les Brigades de Quds (l’aile militante du Djihad islamique) ont publié un rapport sur la mort de deux de leurs propres militants dans la bande de Gaza. Ils appartenaient à brigade  » roquette « .

    02:15. Une roquette a frappé un bâtiment à Ashkelon, blessant un homme d’une soixantaine d’années. L’ambulance du Magen David Adom a transporté la victime dans un état grave à l’hôpital de la ville de Barzilay, où il est mort après quelque temps.

    00:20. Le « Centre d’information palestinien » du Hamas a indiqué que des frappes aériennes israéliennes avaient été lancées contre des cibles dans le nord et le sud de la bande de Gaza. En particulier, selon le PIC, la cible a été attaquée près du nouveau port de Khan Younis. En outre, un immeuble d’habitation à Khan Younis a été touché.