21/01/2019

Frontlive-Chrono - Récapitulatif des principaux évènements du Moyen orient, Afrique du nord et Sahel du lundi 21 janvier 2019

Afghanistan: Assaut taliban contre une base des forces spéciales afghanes, au moins 18 tués

 

Israël/Syrie: Deuxième série de raids israéliens en Syrie en 24 heures – Onze soldats syriens tués

 

Nigeria: 4 soldats tués, l’armée repousse une série d’attaques de Boko Haram

 

Syrie : cinq morts dans une attaque contre un convoi des forces américaines et kurdes

 
Abonnement nécessaire pour lire les articles de Frontlive-Chrono 
Trois options : 100€ pour un an / 60€ pour six mois ou 12€ par mois

27/12/2018

https://www.frontlive-chrono.com - jeudi 27 décembre 2018

L’Arabie saoudite change de ministre des Affaires étrangères après l’affaire Khashoggi

 

Etats-Unis: « Missing » Trump a été retrouvé en Irak où il a félicité les Marines à Noël.

 

France: Le jihadiste Peter Chérif incarcéré

 

Libye: Des tchadiens attaquent un camp des forces du maréchal Haftar dans le sud du pays

 

Suède – Des ressortissants d’Asie centrale accusés d’avoir planifié  un attentat terroriste en Suède

 

Syrie : La Coalition occidentale a arrêté deux femmes islamistes russes en Syrie

 

SYRIE: Mise à jour des détails des frappes aériennes israéliennes

 
Abonnement nécessaire pour lire les articles de Frontlive-Chrono 
Trois options : 100€ pour un an / 60€ pour six mois ou 12€ par mois

09/10/2018

Syrie: le retrait des combattants du Hezbollah de Syrie a entraîné une rupture avec le général Suleimani

Le site israélien NzivNet rapporte qu’un conflit a éclaté entre le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah et le commandant de l’unité Al-Quds, une unité d’élite, le corps des gardiens de la révolution islamique d’Iran (CGRI), Hassan Suleimani.
Le site cite un rapport préparé par la communauté du renseignement israélien. Selon le document, le groupe libanais a rapatrié la moitié de ses militants hors de Syrie, soit environ 4 000 hommes. Les autres ont reçu l’ordre de se concentrer dans une zone proche de la frontière libanaise.
Selon le média, le président russe Vladimir Poutine souhaitait mettre un terme à l’activité des milices pro-iraniennes opérant sur le territoire syrien. Le Hezbollah a dû regagner des positions situées à la frontière avec Israël dans le sud du Liban.
Le redéploiement a indigné le commandant du CGRI, malgré le fait qu’il est conforme à la décision prise par le haut commandement du Hezbollah le 27 août et qui est de se préparer à un affrontement armé avec Israël. Le secrétaire général du mouvement chiite libanais, Hassan Nasrallah, a fait mention de ce projet à ses plus proches conseillers. La scène de la confrontation devrait être la « Galilée » occidentale.
Cependant, la décision prise par la direction du mouvement libanais a déplu au général Suleimani. En conséquence, les militants libanais ont commencé à tisser des liens avec les dirigeants iraniens en contournant le commandant de l’unité Al-Quds.
Le retrait des militants de Syrie n’a pas été coordonné avec Suleimani. Nasrallah a ignoré l’ordre direct du général d’arrêter le redéploiement. Il a également interdit à ses subordonnés de se soumettre aux ordres des militaire iraniens.
Les autorités iraniennes et syriennes ont tenté d’intervenir dans la résolution du conflit à la veille de l’attaque prévue contre la province d’Idlib. Le Hezbollah a promis de fournir des troupes pour l’offensive, mais cette promesse n’a pas été tenue.
Les dirigeants du mouvement chiite libanais n’ont pas apprécié l’envoi de miliciens chiites en provenance d’autres États sur le théâtre syrien, en raison du manque de formation militaire de ces militants. Il accuse également Suleimani de considérer les Arabes comme des personnes de deuxième rang.
NzivNet note que le conflit est connu et que l’administration américaine l’a considéré comme une preuve de l’affaiblissement de l’axe chiite. Le conseiller présidentiel pour la sécurité nationale, John Bolton, en a d’ailleurs discuté avec le secrétaire du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie, Nikolai Patrushev.

Lire la suite