20/10/2018

Syrie: Daech libère 6 des 27 otages de Soueida en échange avec le gouvernement syrien

PAR JEAN-RENÉ BELLIARD LE 

Texte en Anglais, Arabe, Espagnol, Italien

Le groupe Etat islamique (EI) a libéré six des 27 otages de la province de Soueida détenus depuis le 25 juillet, en échange de prisonnières de l’EI détenues par le régime syrien et d’une rançon, a indiqué samedi l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).
« Deux femmes et quatre enfants de la province de Soueida ont été libérés cette nuit », a indiqué à l’AFP le directeur de l’OSDH Rami Abdel Rahmane. « Il s’agit de la première vague » d’un accord scellé avec le régime syrien, « sous la supervision directe de la Russie », pour « libérer tous les otages » contre « 60 détenues de l’EI auprès du régime et une rançon de 27 millions de dollars », a-t-il ajouté. « Les 21 otages restants devraient être libérés dans les prochaines heures ou les prochains jours », a poursuivi M. Abdel Rahmane.
Fin juillet, l’EI avait mené assauts coordonnés et attentats suicide dans plusieurs localités de la province méridionale de Soueida, faisant plus de 250 morts, un des bilans les plus lourds depuis le début de la guerre en Syrie en 2011.
Une trentaine de personnes, notamment des femmes et leurs enfants, avaient été enlevées par le groupe jihadiste après ces attaques contre la communauté druze, majoritaire dans cette province.
Depuis, deux otages ont été exécutés : une jeune femme de 25 ans et un étudiant de 19 ans. Une femme de 65 ans est aussi morte en détention.
Les tentatives de médiation menées auprès des ravisseurs, par la Russie et le régime syrien, avec l’implication de représentants des familles ou de hauts dignitaires druzes, avaient toutes échoué dans un premier temps.
Le dernier round de pourparlers a toutefois porté ses fruits: le marché conclu porte sur une rançon d’un million de dollars pour chacun des 27 otages encore en vie, l’arrêt d’une offensive du régime contre l’EI dans une zone désertique de la province de Soueida, et la libération de plusieurs dizaines d’épouses de jihadistes, selon l’OSDH.
Dans le cadre de l’accord, les forces démocratiques syriennes (FDS), formées de combattants kurdes et arabes, et soutenues par une coalition internationale anti-jihadistes menée par Washington, « devraient également libérer des détenus de l’EI » dans le cadre de cet accord, selon M. Abdel Rahmane, qui n’a pas précisé leur nombre.

2018:10:21 - Otages libérés.jpg

 

Lire la suite

05/08/2018

Frontlive-Chrono du dimanche 5 août 2018 : Syrie : l’EI a décapité l’un des otages druzes enlevés à Soueida

Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe)

  • Frontlive-Chrono: Lecteurs par zones géographiques le 4 août 2018 – Lecture libre
  • Afghanistan: Trois soldats tchèques de l’OTAN tués dans un attentat-suicide – Abonnés
  • Égypte : 52 insurgés tués dans le Sinaï ces derniers jours – Abonnés
  • Gaza: Raid israélien à Gaza, quatre Palestiniens blessés – Abonnés
  • Somalie : Trois soldats tués dans un attentat-suicide près de Mogadiscio – Abonnés
  • Syrie : l’EI a décapité l’un des otages druzes enlevés à Soueida – Lecture libre
  • Syrie: Le chef d’un centre de recherche syrien tué dans sa voiture – Abonnés

17:58 Publié dans Druzes, Etat Islamique, Frontlive-chrono, Jean René Belliard, Soueida | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

03/11/2017

Israël promet d'aider un village druze du Golan syrien attaqué par des jihadistes

Israël-Cisjordanie-Gaza 
Golan
Israël promet d'aider un village druze du Golan syrien attaqué par des jihadistes
L'armée israélienne a publié un rare communiqué de soutien à un village druze du Golan syrien contrôlé par les forces gouvernementales et visé vendredi 3 novembre par une attaque jihadiste du groupe Hayat Tahrir ash-Sham (ex-Front al-Nosra, la branche syrienne d'al-Qaïda).
L'armée est prête "à éviter que (le village) d'Hader soit attaqué ou occupé, dans le cadre de notre engagement envers la population druze", majoritaire dans ce village visé par une attaque ayant fait neuf morts vendredi matin, a indiqué le porte-parole de l'armée, le général de brigade Ronen Manelis.

Jean René Belliard

Pour lire la newsletter complète, s'inscrire en cliquant sur le lien suivant ptolemee@belliard74.com