Dogon (ethnie)

  • Mali: Une centaine de tués dans un village dogon du centre du pays, « rasé » par des assaillants

    Imprimer

    Au moins 95 habitants ont été tués dans la nuit de dimanche à lundi dans un village dogon du centre du Mali, « rasé » par des hommes armés non identifiés, deux mois et demi après un massacre de 160 Peuls dans cette région devenue la plus touchée du pays par cette vague de meurtres, ont annoncé lundi un élu local et une source sécuritaire.
    « Nous avons pour le moment 95 civils tués, les corps sont calcinés, nous continuons de chercher des corps », a déclaré sous le couvert de l’anonymat un élu de la commune où se situe le village de Sobane-Kou, 300 habitants, dans le cercle de Koro, non loin de la frontière avec le Burkina Fasso. « Selon les civils, ce sont des hommes armés qui sont venus tirer, piller et brûler. C’est vraiment la désolation ».
    « C’est un village dogon qui a été quasiment rasé », a expliqué une source sécuritaire malienne. « Nous sommes sur le terrain avec des élus, nous avons déjà compté 95 civils tués ».
    L’association de chasseurs dogons Dan Nan Ambassagou « a constaté (lundi) avec beaucoup d’indignation l’attaque barbare et ignoble commise sur le village de Sobane » et « condamne avec la dernière énergie cet acte terroriste et génocidaire intolérable ».
    « C’est un choc, une tragédie » qui se produit « alors qu’on discute du renouvellement du mandat », a déclaré lundi à l’AFP au siège des Nations unies à New York le chef de la Mission de l’ONU au Mali (Minusma), Mahamat Saleh Annadif, en regrettant que l’Etat malien ne soit pas assez présent dans centre pour empêcher les affrontements interethniques.
    Une réunion sur les pays contributeurs de troupes à la Minusma est prévue mercredi après-midi aux Nations unies, dont le Conseil de sécurité doit se prononcer le 27 juin sur le mandat de cette force. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, recommande qu’elle ne soit pas réduite, malgré les appels des Etats-Unis.
    Depuis l’apparition en 2015 dans le centre du Mali du groupe jihadiste du prédicateur Amadou Koufa, recrutant prioritairement parmi les Peuls, traditionnellement éleveurs, les affrontements se multiplient entre cette communauté et les ethnies bambara et dogon, pratiquant essentiellement l’agriculture, qui ont créé leurs « groupes d’autodéfense ».
    Elles ont culminé le 23 mars avec le massacre à Ogossagou, près de la frontière burkinabè, de quelque 160 villageois peuls par des membres présumés de groupes de chasseurs dogons. Au lendemain de cette tuerie, le gouvernement malien avait prononcé la dissolution de « Dan Nan Ambassagou ». Le groupe a démenti toute implication dans la tuerie mais son chef militaire, Youssouf Toloba, a rejeté cette dissolution et refusé de « déposer les armes ».
    Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes, en grande partie dispersés par une intervention militaire lancée en janvier 2013 à l’initiative de la France, qui se poursuit. Mais des zones entières échappent au contrôle des forces maliennes, françaises et de l’ONU, malgré la signature en 2015 d’un accord de paix censé isoler définitivement les jihadistes, dont l’application accumule les retards.
    Depuis 2015, ces violences se sont propagées du Nord vers le centre du pays, voire parfois vers le sud. Elles se concentrent surtout dans le centre, se mêlant très souvent à des conflits intercommunautaires, un phénomène que connaissent également le Burkina Faso et le Niger voisins.
    Depuis janvier 2018, la Minusma a recensé 91 violations des droits humains commises par des chasseurs traditionnels contre des membres civils de la population peule, dans les régions de Mopti et de Ségou, ayant fait au moins 488 morts et 110 blessés. Inversement, des groupes armés d’autodéfense de la communauté peule ont commis 67 violations des droits humains contre la population civile de la région de Mopti dans la même période, ayant causé 63 morts et 19 blessés.

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono du lundi 10 juin 2019

    • Burkina: au moins 19 morts dans une attaque dans le Nord – Abonnés
    • Mali: Une centaine de tués dans un village dogon du centre du pays, « rasé » par des assaillants – Lire l’article
    • Syrie: L’armée loyaliste déploie des renforts de troupes dans le nord de la province de Hama pour contrer la progression continue des djihadistes – Abonnés
    • Syrie : les Kurdes remettent à la France 12 orphelins de familles jihadistes – Abonnés
  • Frontlive-Chrono: Récapitulatif des principaux évènements du Moyen Orient, Afrique du nord et Sahel des 23 et 24 mars 2019

    Imprimer

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono le lundi 18 mars 2019.


    Abonnement nécessaire pour lire les articles ci-dessous
    Trois options : 100€ pour un an / 60€ pour six mois / 12€ par mois


     

    FRANÇAIS

    Samedi 23 mars

    • Afghanistan: Explosions dans un stade dans la province du Helmand: au moins trois morts et 30 blessés – Abonnés
    • Hongrie: Arrestation d’un Syrien cadre présumé de l’Etat islamique – Abonnés
    • Irak : Un troisième jihadiste belge risque la peine de mort – Abonnés
    • Mali: 115 tués dans l’attaque d’un village peul du centre du pays – Abonnés
    • Somalie: Deux puissantes explosions entendues dans le centre de Mogadiscio – Abonnés
    • Syrie: L’Etat islamique totalement éliminé de la poche de Baghouz – Abonnés

    Dimanche 24 mars

    • Irak : 3 kamikazes de Daech tués dans le nord proche de la Syrie – Abonnés
    • Maroc : nouvelle manifestation d’enseignants à Rabat – Abonnés
    • Syrie: des jihadistes cachés dans des tunnels se rendent aux forces arabo-kurdes – Abonnés

     

    ENGLISH

    Saturday, March 23

    • Afghanistan: Explosions in a stadium in Helmand province: at least three dead and 30 injured – Subscribers
    • Hungary detains Syrian Daesh member accused of killings – Subscribers
    • Iraq: Third Belgian Syrian fighter on his way to the death penalty – Subscribers
    • Mali: 115 killed in an attack on a Fulani village in central Mali – Subscribers
    • Somalia: Two big explosions heard in capital Mogadishu – Subscribers
    • Syria: Islamic State totally totally defeated in the Baghuz pocket – Subscribers

    Sunday, March 24

    • Iraq: 3 suicide bombers from Daech blow themselves up in the north near Syria – Subscribers
    • Morocco: Police use water cannon at teacher protest – Subscribers
    • Syria: Jihadists emerge from tunnels to surrender after ‘Baghuz’ falls – Subscribers

     

    DEUTSCH

    Samstag, den 23. März

    • Ungarn verhaftet syrisches Daesh-Mitglied, das wegen Morden angeklagt ist – Abonnenten
    • Syrien: Totalsieg verkündet: „IS verliert seine letzte Bastion“ – Abonnenten

    Sonntag, den 24. März

    • Irak: IS-Mitglieder sprengen sich selbst während eines Zusammenstoßes mit irakischen Streitkräften bei Shingal – Abonnenten
    • Marokkos Polizei geht gegen Lehrer-Protest vor – Abonnenten
    • Syrien: Dschihadisten tauchen aus Tunneln auf, um sich nach den Stürzen von Baghuz zu ergeben – Abonnenten

     

    NEDERLANDS

    Zaterdag 23 maart

    • Irak: Derde Belgische Syriëstrijder op weg naar de doodstraf – Abonnees
    • Somalië: Minstens elf doden bij bomaanslag op overheidsgebouw Mogadishu – Abonnees
    • Syrië: Totale overwinning uitgeroepen: “IS verliest laatste bastion” – Abonnees

    Zondag 24 maart

    • Irak: IS kamikazes ontploffen zichzelf tijdens een botsing met de Iraakse strijdkrachten in de buurt van Shingal – Abonnees
    • Marokkaanse politie treedt op tegen protest van leraren – Abonnees
    • Syrië: Jihadisten komen uit tunnels om zich over te geven na de val van ‘Baghuz’ – Abonnees

     

    РУССКИЙ ЯЗЫК

    Суббота, 23 марта

    • В афганской провинции Гильменд прогремели два взрыва — Подписчики
    • Ирак Третий бельгийский боец на пути к смертной казни — Подписчики
    • В Мали неизвестные убили более ста человек — Подписчики
    • Сомали: В центре Могадишо прогремел мощный взрыв — Подписчики

    Воскресенье, 24 марта

    • Ирак: Камикадзы ИГ взрываются во время столкновения с иракскими силами вблизи Шингаля — Подписчики
    • Марокко: Полиция разогнала учителей водомётами — Подписчики
    • Сирия: Джихадисты выходят из туннелей, чтобы сдаться после падения «Багхуза» — Подписчики

     


    ptolemee@belliard74.com