Daech (menace en Inde)

  • Inde : Un changement de stratégie de Daech pourrait menacer l’Inde et le Sri Lanka, préviennent les renseignements

    Imprimer

    L’Inde et le Sri Lanka risquent d’être menacés par les jihadistes de l’Etat islamique qui se tournent vers la région de l’océan Indien après leur défaite en Syrie et en Irak, ont averti les services de renseignement.
    Trois rapports envoyés par les services de renseignement de l’État à des officiers de police de haut rang laissent entendre qu’une telle menace est possible. « Après la perte de territoires en Irak et en Syrie, Daech exhorte ses militants à mener des actions terroristes dans leurs pays respectifs « , explique les services.
    Une autre lettre diffusée il y a moins d’une quinzaine de jours cite des informations fournies par les services de renseignement selon lesquelles « des installations clés à Kochi, la ville la plus peuplée de l’Etat de Kerala, parmi lesquelles un centre commercial de premier plan, pourraient devenir des cibles de Daech ». Le document poursuit en citant une augmentation de la cyberactivité liée à l’Etat islamique dans le pays, ce qui pourrait être le signe avant-coureur d’attentats à venir.
    De hauts responsables ont cité le Kerala, le Tamil Nadu, l’Andhra Pradesh et le Cachemire comme les États les plus vulnérables à l’influence de l’Etat islamique dans le pays. Alors que le réseau crypté Telegram était jusqu’à présent le mode de communication préféré des militants de l’Etat islamique , la crainte d’être repérés les a maintenant forcés à utiliser d’autres applications sécurisées telles que Chatsecure, Signal et SilentText, explique l’un des rapports.
    Selon un officier de police supérieur, au moins 100 personnes auraient rejoint Daech en provenance du Kerala au cours des dernières années. Environ 3 000 autres auraient été « déradicalisés » dans 21 centres de déradicalisation dans tout l’État du sud et sont maintenant sous surveillance, a-t-il dit, ajoutant que la plupart de ces suspects viennent du nord du Kerala.
    Les chefs de police de district ont reçu l’ordre de renforcer la sécurité intérieure tandis. A cet effet, 10 à 12 pièges ont été mis en place sur les réseaux sociaux pour identifier les personnes radicalisées au Kerala. Une trentaine de personnes liées à divers groupes sont passées sous le scanner depuis que des explosions coordonnées ont tué plus de 250 personnes au Sri Lanka le 21 avril, a confirmé un haut responsable de la police.
    La côte du Kerala est en état d’alerte depuis la fin mai pour empêcher l’entrée de membres de l’Etat islamique en provenance du Sri Lanka.

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono le jeudi 20 juin 2019

    • Arabie saoudite: une usine de dessalement visée par un missile de croisière tiré par les rebelles yéménites – Abonnés
    • Inde : Un changement de stratégie de Daech pourrait menacer l’Inde et le Sri Lanka, préviennent les renseignements – Lecture libre
    • L’Iran a abattu un drone américain au-dessus du détroit d’Ormuz, confirme un responsable US – Abonnés
    • Niger: 18 combattants de l’Etat islamique tués lors d’une opération conjointe Niger-France-USA – Abonnés
    • Syrie: Combats dans le nord-ouest – lourd bilan – Abonnés