22/05/2018

Frontlive-Chono du 22 mai 2018

Articles publiés sur Frontlive-Chrono le 22 mai 2018

Le site Frontive-Chrono est traduit en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe) deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien) ja日本語 (Japonais) nlNederlands (Néerlandais) idIndonesia (Indonésien) svSvenska (Suédois)

  • Afghanistan: 16 morts dans un attentat déjoué à Kandahar – Abonnés
  • Gaza: Des Palestiniens franchissent la frontière et débutent un incendie – l’armée israélienne riposte – Abonnés
  • Irak: un jihadiste « belge » condamné à mort pour appartenance au groupe EI – Libre
  • Liban: Affrontements entre des soldats libanais et un groupe armé à Tripoli : des blessés dans les rangs de la troupe – Abonnés
  • Syrie: Un drone abattu près de la base aérienne russe de Hmeïmim – Abonnés
  • Syrie: Attaque de l’EI dans le désert syrien, 26 soldats du régime tués – Abonnés

Lire la suite

07/01/2018

SYRIE : Les rebelles lancent une nouvelle attaque à l’aide d’un drone contre la base aérienne russe de Hmeimim

Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais)

La base aérienne russe de Hmeimim située dans l’ouest de la Syrie, à 25km au sud de Lattaquié, a été prise pour cible par des combattants de l’opposition pour la deuxième fois en deux semaines. L’attaque a eu lieu  samedi 6 janvier 2018.
Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), la tentative d’attaque par drone contre la base aérienne de Hmeimim n’ a fait ni morts ni dégâts matériels, le drone ayant été abattu près de l’aéroport..
Des « factions islamiques » seraient responsables de la tentative de raid aérien, a déclaré l’OSDH. Les images sur les médias sociaux semblent montrer des combattants rebelles attachant des explosifs à un drone rudimentaire.
Des médias de l’opposition avaient rapporté qu’une soi-disante ‘ »Armée alaouite libre » avait revendiqué l’attaque du 24 décembre 2017 contre la base aérienne, bien qu’il ne soit pas certain qu’un tel groupe existe.
La famille du président syrien Bachar al-Assad appartient à la branche alaouite de l’islam, qui réside principalement dans la province de Lattaquié.
Des groupes de rebelles sont retranchés dans cette province , principalement autour des montagnes du Jebel Akrad oriental, et ont lancé des tirs de missiles et d’artillerie sur la ville de Lattaquié
Les images de l’attaque du 24 décembre 2017 ont été partagées par la BBC, qui a montré les dommages causés à plusieurs aéronefs de la base aérienne de Hmeimim et qui auraient été rendus inutilisables. Deux soldats russes avaient été tués au cours de cette attaque, avait reconnu le ministère russe de la Défense.
La Russie a renforcé ses défenses autour de la base aérienne de Hmeimim depuis cette attaque.
Depuis l’entrée en guerre de la Russie en septembre 2015, Hmeimim est le point de départ des violents bombardements contre les secteurs rebelles.
Actuellement, les avions russes aident les troupes du régime syrien dans les provinces de Hama et d’Edleb dans leur offensive contre les islamistes de Hayat Tahrir ash-Sham.

04/01/2018

SYRIE : deux militaires russes tués dans une attaque au mortier, selon Moscou

Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe)

Le ministère russe de la Défense a annoncé jeudi que deux militaires russes avaient été tués dans une attaque au mortier menée par des islamistes en Syrie à la veille du Nouvel An.
« Alors que la nuit tombait, la base aérienne de Hmeimim a subi une soudaine attaque au mortier d’un groupe mobile de militants » au cours de laquelle « deux militaires ont été tués« , selon le ministère de la Défense cité par des agences de presse.
Le ministère a démenti parallèlement des informations du quotidien Kommersant selon lesquelles sept avions militaires avaient été « pratiquement détruits » dans cette attaque, les qualifiant de « fausses« .
Selon le ministère, la sécurité a été accrue après l’attaque autour de la base de Hmeimim, située dans l’ouest de la Syrie, à 25km au sud de Lattaquié.
Des photos montrent bien des dégâts sur au moins deux appareils et démentent le démenti du ministère russe de la défense
À la suite des informations faisant état d’un bombardement militant qui a visé la base aérienne russe de Hmeimim, le 31 décembre 2017, trois photos ont été mises en ligne. Elles montrent que des dommages ont bien été causés à plusieurs avions russes.
Le ministère russe de la défense avait déclaré que les reportages des médias, faisant état de 7 avions des forces aérospatiales russes endommagés, étaient des « fake news« .


Le bombardement de la base de Hmeimim survient trois jours après le crash d’un hélicoptère russe
Le ministère avait annoncé la veille qu’un hélicoptère militaire russe s’était écrasé en Syrie, également le 31 décembre, tuant les deux pilotes, en raison d’un problème technique. L’hélicoptère faisait route vers Hama dans le nord-ouest de la Syrie et aucun coup de feu n’avait été tiré depuis le sol, selon le ministère cité par des agences.
La Russie s’est impliquée depuis septembre 2015 dans le conflit en Syrie avec une campagne aérienne pour soutenir le régime de Bachar el-Assad.
Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a affirmé en décembre dernier que la Russie avait achevé le retrait partiel de ses troupes sur ordre du président Vladimir Poutine, conformément à l’annonce de ce dernier le 11 décembre.
L’armée russe a amorcé le 12 décembre ce retrait partiel après deux ans d’intervention.
La Russie va maintenir en Syrie son Centre de réconciliation des belligérants, trois bataillons de police militaire, ainsi que la base aérienne de Hmeimim et la base militaire navale de Tartous, avait précisé M. Choïgou.
Parallèlement, Moscou a reconnu ces derniers mois que ses forces spéciales étaient actives sur le terrain dans l’offensive contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Jean René Belliard

18:48 Publié dans Base aérienne Hmeimeim/Bassel al-Assad, Sergueï Choïgou | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |