14/01/2018

IRAK : Attention ! Daech semble avoir repris sa campagne d’attentats suicides

IRAK : Attention ! Daech semble avoir repris sa campagne d’attentats suicides

Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais)

Les kamikazes à nouveau en action à Bagdad – 19 tués en Irak
Les troupes irakiennes ratissent la région de Hawija

Les troupes irakiennes ont annoncé avoir chassé les militants de l’Etat islamiques de 360 villages de la région de Hawija.  L’opération sécuritaire a permis la réouverture d’une autoroute entre Kirkouk et Tikrit. L’opération dans la province de Diyala sont toujours en cours.
Par ailleurs, le gouvernement irakien a déployé des forces de sécurité à Tuz Khurmatu pour rétablir l’ordre.
Au moins 19 personnes ont été tuées et 22 autres blessées lors des derniers incidents:
Bagdad

À Bagdad, un kamikaze  à a tué huit personnes et en a blessé 18 autres sur la place d’Aden, au niveau d’un checkpoint de la police. La cible pourrait avoir été un convoi du chef du conseil provincial.2018_01_13-2.jpg
Une personne a été tuée et trois autres blessées lorsqu’une bombe a explosé dans un quartier commercial de Husseiniyat al-Rashidiya, toujours à Bagdad.
Une bombe a tué une personne et en a blessé une autre sur le marché de Yusufiya .
Kirkouk
Une bombe a été lancée contre le quartier général du Front turkmène à Kirkouk sans faire de victimes.
Une attaque a été menée contre la maison d’un journaliste de Reuters. Pas de victime.
Monts Makhoul
Quatre membres de l’EI ont été tués dans les monts Makhoul.
Masjih
Les forces de sécurité ont tué trois combattants de l’Etat islamique à Masjih.
Abbasi
Mort d’un kamikaze à Abbasi.

Article en lecture libre. Un abonnement est  nécessaire pour lire sur frontlive-chrono.com tous les autres articles que nous publions jour après jour sur le Moyen Orient, l’Afrique du nord et les incidents sécuritaires impliquant des mouvements jihadistes à travers le monde.
Pour plus d’informations, contacter :

– Tel : (+33)757910350
– ou écrire à : ptolemee@belliard74.com

18:48 Publié dans Bagdad, Diyala (province), Etat Islamique, Hawijah, Kirkouk, Mont Makhul, Tikrit, Tuz Khormatu | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

20/11/2017

Irak : 300 femmes et enfants étrangers de l'EI transférés à Bagdad avant expulsion vers leur pays

Irak 
femmesjihadistes
300 femmes et enfants étrangers de l'EI transférés à Bagdad avant expulsion vers leur pays    
Environ 300 femmes et enfants de jihadistes étrangers capturés à Mossoul, ancienne "capitale" irakienne de l'Etat islamique (Daech), ont été transférés du nord de l'Irak vers Bagdad, "en vue de leur expulsion vers leur pays", a indiqué lundi 20 novembre à l'AFP un responsable.
"Il s'agit de la deuxième vague et il y en aura encore deux ou trois autres", a précisé à l'AFP Noureddine Qablan, vice-président du Conseil provincial de Ninive. "Au total, plus de 1.200 membres de familles de jihadistes étrangers seront transférés" depuis le centre de rétention de Tel Keif, au nord de Mossoul, vers un centre de rétention de la capitale, a-t-il ajouté.
Un haut responsable de la sécurité irakienne avait indiqué mi-septembre, à l'arrivée de ces familles à Tel Keif, qu'il s'agissait de 509 femmes et 813 enfants appartenant à 13 nationalités d'Europe, d'Asie et d'Amérique. Une source au sein du gouvernement irakien avait précisé à l'AFP qu'environ 300 femmes étaient de nationalité turque. Selon l'ONG Norwegian Refugee Council (NRC), qui réclame "un accès humanitaire à ces femmes et ces enfants", ils sont surtout originaires de Turquie, d'Azerbaïdjan, de Russie et du Tadjikistan.
L'avenir des jihadistes capturés ainsi que de leurs familles fait l'objet de débats dans les pays d'origine.
Les jihadistes français prisonniers en Irak seront jugés en Irak, a par exemple récemment affirmé le ministre français des Affaires étrangères, ajoutant que les enfants seraient traités "au cas par cas".
En Syrie voisine toutefois, des responsables russes sont venus récupérer mi-novembre 13 femmes et 29 enfants tchétchènes dans la ville de Raqqa, ancienne "capitale" syrienne de l'EI reprise au groupe jihadiste en octobre.

Jean René Belliard

30/10/2017

Syrie : L'armée syrienne entre profondément à l'intérieur de Deir ez-Zhor

Syrie 

L'armée syrienne entre profondément à l'intérieur de Deir ez-Zhor
Les Forces Tiger, une unité d'élite de l'Armée Arabe Syrienne (AAS), la Garde Républicaine, et leurs alliés, soutenus par des conseillers militaires russes, sont entrés profondément à l'intérieur de la zone tenue par l'Etat islamique dans la ville de Deir ez-Zhor.
Selon des sources pro-gouvernementales, les troupes gouvernementales auraient atteint la zone de l'école Khadijah dans le quartier de Hamidiyah, dans la partie nord de la ville.
Auparavant, l'AAS avait libéré le quartier Arfi, les zones des Travailleurs 1 et 2 et le stade voisin.
Les troupes gouvernementales ont également progressé dans les districts d'al-Hamidiyah et de Jbela.
Les combats entre forces pro-gouvernementales et jihadistes de Daech seraient extrêmement violents. Selon l'agence Amaq, organe de presse de l'Etat islamique, les forces pro-gouvernementales auraient perdu 35 combattants, deux chars et un véhicule BMP-1.
Boukamal
L'AAS cherche à reprendre le contrôle complet de la ville pour pouvoir redéployer ses forces d'élite sur le front de Boukamal.   
En ce qui concerne l'offensive lancée par l'armée syrienne et le Hezbollah chiite libanais à partir de la station de pompage T-2 en direction de Boukamal, aucun succès significatif n'a été obtenu.
Les Forces Démocratiques Syriennes (FDS) soutenues par les USA progressent également vers Boukamal
Le 28 octobre, les Forces Démocratiques Syriennes, une coalition majoritairement kurde pilotée par les Etats-Unis, ont passé la journée à consolider leurs acquis dans les champs pétrolifères d'Omar avant d'avancer vers Boukamal et la frontière irakienne.  
Le Pengagone ne cache pas son objectif de tenter d'empêcher la Syrie et l'Irak de reprendre le contrôle de l'autoroute Deir ez-Zhor-Bagdad. 

Jean René Belliard

Pour lire la note complète sur les évènements au Moyen Orient, en Afrique du nord, au Sahel et les évènements liés aux jihadismes, écrire pour s'abonner à :

ptolemee@belliard74.com