21/08/2017

Les services de renseignement libanais ont permis d'éviter un attentat dans un avion - La bombe dans une poupée Barbie

Les services de renseignement libanais ont permis d'éviter un attentat dans un avion - La bombe dans une poupée Barbie
Nous avons rapporté dans une précédente newsletter le démantèlement d'une cellule terroriste affiliée à Daech (Etat islamique). On en sait désormais un peu plus sur les intentions de cette cellule. Les terroristes avaient projeté de piéger une poupée Barbie et un appareil électro-ménager (hacheur de viande) pour faire sauter un avion de la compagnie Emirat reliant Sydney à Abou Dhabi.
Machnouk a révélé que
le principal suspect, Amer Khayyat, avait essayé de dissimuler deux engins explosifs dans l'avion dans l'éventualité pour être sûr qu'au moins l'un des deux détonerait avec succès.  
Les autorités libanaises ont arrêté Khayyat à son arrivée au Liban en provenance d'Australie à la mi-juillet.
Il avait prévu de faire sauter l'avion en vol,  20 minutes après le décollage.  
L'opération a raté en raison d'un excédent de poids d'un bagage à main.  
Le suspect n'a pas pu embarquer dans l'avion avec les bombes placées dans un sac de bagage, tout simplement parce que le poids du sac dépassait la limite autorisée par la compagnie.  
"L'opération a échoué en raison de l'excédent de poids", a expliqué M. Machnouk. "La branche du renseignement a suivi l'affaire et a constaté que Amer était impliqué dans cette tentative terroriste, et il semblait qu'il était censé l'exécuter".
Encore une fratrie terroriste 
Machnouk a déclaré que quatre frères libano-australiens étaient impliqués dans cette opération terroriste. Deux des frères d'Amer Khayyat, Khaled et Mahmoud Khayyat, ont été arrêtés en Australie;
Le quatrième, identifié comme Tarek Khayyat, est membre de Daech et se trouve en Syrie. 
La compagnie aérienne visée n'a pas été identifiée avec certitude, mais Emirates Airlines, le transporteur national des Émirats arabes unis, a déclaré qu'elle menait une enquête. 
S'il s'agit de ce vol, 400 passagers se trouvaient à bord, dont 120 libanais. Le ministre a déclaré que les suspects voulaient se venger des EAU et de l'Australie pour être membres de la coalition anti-Etat islamique. 

Jean René Belliard

Lire la suite

20:02 Publié dans Abou Dhabi, Australie, Emirates, Etat Islamique, Khayyat Amer, Liban, Mohammad Machnouk | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |