03/12/2018

https://www.frontlive-chrono.com du 1er au 3 décembre 2018

Dimanche 2 décembre

 


Lundi 3 décembre

  • Afghanistan: mort d’un quatrième soldat américain

 

 

  • Gaza : six hommes condamnés à mort pour collaboration avec Israël

 

  • Le Qatar quitte l’OPEP le 1er janvier 2019

 

  • Syrie : un dirigeant de Daech tué par un tir de drone américain

 

 

  • Syrie: Plus de 270 combattants de Daech tués dans la nuit du 2 au 3 décembre par l’armée syrienne

     
     
    Tous les articles paraissent en anglais et un certain nombre d'entre eux sont également disponibles en allemand, arabe, chinois, espagnol, indonésien, italien, japonais, néerlandais et suédois. 

Abonnement nécessaire pour lire les articles de Frontlive-Chrono 
Trois options : 100€ pour un an / 60€ pour six mois ou 12€ par mois

 

10/09/2018

Syrie: plus de 30.000 déplacés en raison des récents bombardements sur Idleb

Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien)

Plus de 30.000 personnes ont été déplacées en Syrie par les bombardements du régime et de son allié russe qui ont visé depuis le début du mois la province d’Idleb et les territoires insurgés adjacents, a annoncé lundi l’ONU.
« Nous sommes profondément préoccupés par la récente escalade de la violence qui a entraîné le déplacement de plus de 30.000 personnes », a indiqué à l’AFP un porte-parole du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA), David Swanson.
Située dans le nord-ouest syrien, à la frontière de la Turquie, la province d’Idleb et les territoires insurgés adjacents ont été ces derniers jours la cible des bombardements à l’artillerie du régime et des frappes aériennes de Moscou.
Ces violences sporadiques ont fait des morts parmi les civils, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).
Entre le 1er et le 9 septembre, « nous avons recensé 30.542 femmes, enfants, mais aussi des hommes qui ont été déplacés du sud et du sud-ouest d’Idleb, ainsi que du nord et du nord-ouest de la province (voisine) de Hama », a souligné le responsable onusien. « La majorité de ces déplacés sont arrivés dans le nord d’Idleb (…) près de la frontière turque », a-t-il précisé.
Quelque trois millions de personnes, dont la moitié sont déjà des déplacés d’autres régions de Syrie affectées par de violents combats, vivent dans la province d’Idleb et les poches insurgées des provinces voisines de Hama, Alep ou Lattaquié, selon l’ONU.
Idleb est contrôlée en majeure partie par le groupe jihadiste Hayat Tahrir al-Cham (HTS), issu de l’ex-branche d’el-Qaëda en Syrie, mais d’autres groupes rebelles y sont également présents.
La bataille d’Idleb, ultime bastion insurgé dans la Syrie en guerre, pourrait devenir la « pire catastrophe humanitaire » du 21e siècle, avait déjà averti lundi à Genève le secrétaire général adjoint de l’ONU pour les Affaires humanitaires, Mark Lowcock.
La guerre en Syrie a débuté en 2011 après la répression sanglante par le régime de Bachar el-Assad de manifestations pro-démocratie. Elle a déjà fait plus de 350.000 morts et forcé à l’exil plusieurs millions de personnes.

Lire la suite

18/08/2018

Frontlive-Chrono du samedi 18 août 2018

Nouvelle action promotionnelle à destination des lecteurs de La Tribune de Genève - Tous les articles sont en lecture libre ce samedi 18 août - Il suffit de cliquer sur le lien de l'article qui vous intéresse pour y accéder.

Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe)

  • Etat islamique: Un dirigeant de Daech détenu en Irak raconte sa dernière rencontre avec Abou Bakr al-Baghdadi – Lire la suite (19:30)
  • Syrie: Les FDS repoussent une attaque de Daech contre une position abritant des soldats américains et français – Lire la suite (18:00)
  • Syrie : Attaque en plein jour des jihadistes de Daech dans la ville de Raqqa – Lire la suite (18:17)
  • Syrie : Affrontements entre l’armée syrienne les rebelles – L’armée bombarde leurs positions dans le nord de Hama – Lire la suite (18:40)

Pour plus d'informations sur les abonnements, cliquer sur le lien "s'abonner" du site Frontlive-Chrono. Trois abonnements sont proposés : un abonnement mensuel à 12€, un abonnement semestriel à 60€ et un abonnement annuel à 100€.