18/06/2014

Poursuite des recherches des trois jeunes Israéliens disparus le 12 juin

240 Palestiniens interpellés
Les Forces de sécurité israéliennes ont mené des opérations de grande ampleur pour retrouver les trois jeunes disparus. Au cours de ces opérations, 240 Palestiniens ont été arrêtés.

Le Hamas, accusé d'être responsable des enlèvements, est particulièrement visé
Par ailleurs, près de 800 bâtiments ont déjà été fouillés, avec une attention particulière aux institutions appartenant à "Dawa", la branche économique et sociale du Hamas. Les autorités israéliennes l’accusent d’être utilisée pour "recruter, disséminer des informations et faire entrer de l'argent liquide".
"Nous avons effectivement deux opérations en parallèle, la première vise à ramener les garçons, la deuxième consiste à porter un coup substantiel aux infrastructures et aux institutions terroristes du Hamas", a expliqué mercredi 18 juin le porte-parole de l'armée, affirmant que l'armée agissait avec la présomption que les trois jeunes "sont toujours vivants".

La radio du Hamas fermée
Par ailleurs, l'armée a mené une perquisition et a fermé les bureaux de la radio du Hamas en Cisjordanie, "Radio Al Aqsa" à Ramallah et Hébron, a indiqué le indiqué le lieutenant-colonel Peter Lerner, porte-parole de l'armée.

https://twitter.com/BringBackIL

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

08:58 Publié dans Hamas, Israel | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

17/06/2014

L'enlèvement de 3 jeunes Israéliens le 12 juin 2014

L'enlèvement de trois jeunes Israéliens déchaînent les passions
L'enlèvement de trois jeunes Israéliens, le jeudi 12 juin de trois jeunes Israéliens, Eyal Yifrach, 19 ans, Gilad Shaer, 16 ans, et Naftali Frenkel, 16 ans, alors qu’ils rentraient chez eux, déchaîne les passions en Israël. Pour le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, il ne fait aucun doute que le Hamas palestinien est responsable du kidnapping des adolescents.

#BringBackOurBoys
L’enlèvement a naturellement déclenché une tempête de réactions sur les réseaux sociaux. L’University of Haifa Ambassadors Network (ou Réseau des ambassadeurs de l'Université de Haïfa) a lancé, vendredi 13 juin, une campagne #BringBackOurBoys.
https://twitter.com/BringBackIL
Elle s’inspire de la campagne nigériane #BringBackOurGirls suite à l'enlèvement de quelque 230 lycéennes par Boko Haram. Sur sa page Facebook, la campagne a déjà récolté plus de 81 000 « likes » et plusieurs centaines d'internautes ont envoyé leur photo avec le hashtag (mot-dièse) suivi du nom de la campagne.

Une contre-campagne palestinienne
Les Palestiniens tentent de lancer une contre-campagne pour critiquer la détention administrative (sans inculpation ni procès et à durée indéterminée) et l’occupation de leur terre :
https://twitter.com/hashtag/BringBackOurBoys
https://twitter.com/hashtag/Bringbackourfathers?src=hash
https://twitter.com/hashtag/BringBackOurBrothers?src=hash
https://twitter.com/hashtag/BringBackOurJerusalem?src=hash
https://twitter.com/hashtag/BringBackOurLand?src=hash

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)
 

 

 

08:51 Publié dans Israel | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

10/06/2014

Beni Gantz, le commandant en chef de l'armée israélienne craint le Hezbollah

Beni Gantz : Le Hezbollah est plus puissant que les armées de beaucoup de pays
Beni Gantz a souligné la menace que le Hezbollah représente pour Israël, affirmant que le groupe radical libanais soutenu par l'Iran a une puissance militaire plus grande que celle de beaucoup de pays développés.

Quel pays a une puissance de feu supérieure à celle du Hezbollah ?
«Indiquez-moi quatre ou cinq états avec une puissance de feu supérieure à celle du Hezbollah. Il y en a six. Ce sont les États-Unis, la Chine, la Russie, Israël,la France, et leRoyaume-Uni," -. a dit Beni Ganz lors de son discours à la conférence annuelle de Herzliya.

Le Hezbollah accroit son expérience militaire
"La mauvaise nouvelle, à notre avis, est que, bien que le Hezbollah se batte sur trois fronts en même temps ...il accumule une expérience militaire, à laquelle nous devrons faire face un jour" - a déclaré Ganz.

La Syrie tombe comme un "château de cartes"
Le chef de Tsahal a également déclaré que la Syrie était en train d'éclater «comme un château de cartes", et cette situation n'est pas bonne pour Israël.

Téhéran n'accumulera pas d'armes nucléaires
Le général a souligné en outre la menace posée par le gouvernement de Téhéran: "Il est important de s'assurer que l'Iran n'atteindra jamais le seuil au-delà duquel il devient une puissance nucléaire."

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

Lire la suite

14:03 Publié dans Hezbollah, Israel | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | |