16/07/2014

Gaza-Israël : Principaux évènements du 16 juillet

Tension au sein du gouvernement israélien
Limogeage du vice-ministre de la Défense, Danny Danon, qui a vivement critiqué la manière dont l'opération militaire était menée, la qualifiant même d' « échec ».

Aide financière américaine pour Iron Dome
Le Sénat américain a approuvé, le 15 juillet, une hausse de moitié de l'aide financière américaine pour le système israélien de défense antimissile Iron Dome, utilisé actuellement par Israël pour abattre les roquettes tirées depuis la bande de Gaza

Les maisons d’habitation des principaux leaders du Hamas sous les bombes
Selon des sources palestiniennes, l’armée de l’air israélienne a bombardé, dans la nuit du mardi 15 au mercredi 16 juillet, les maisons d’habitation du leader politique du Hamas, Mahmoud al-Zahar à Gaza city et celle de l’ancien ministre de l’intérieur, Fathi Hamad. Les maisons de trois députés du Hamas ont été également prises pour cibles. Aucun des dirigeants ne se trouvaient chez lui au moment des raids.

Ordre israélien de fuir à la population gazaouie
L’armée israélienne a demandé aux civils de fuir les districts de Beit Lahiya, Sejaiya et Zeiton, au nord de Gaza  pour leur propre sécurité. Vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=B2GGxASqUu8&list=UUBD...

Activité militaire au 9ème jour du conflit entre Gaza et Israël

Trêve manquée
Le matin du 15 Juillet, le gouvernement israélien avait adopté l'initiative égyptienne pour un cessez-le feu, et ordonné la cessation des opérations militaires dans la bande de Gaza. Mais les palestiniens ont poursuivi leurs tirs de roquettes sur le territoire israélien. Pendant la trêve israélienne qui a duré six heures, les Palestiniens ont tiré plus de 50 roquettes et missiles.
A 15h00, le Premier ministre Benyamin Netanyahu et le ministre de la Défense Moshe Yaalon ont ordonné à Tsahal de reprendre leurs attaques des infrastructures de l’adversaire dans la bande de Gaza.
A 19h00, après que le Hamas ait confirmé son rejet de l'initiative égyptienne prévoyant un cessez-le-feu complet, les militants palestiniens ont augmenté l'intensité de leurs bombardements. Les sirènes ont retenti à Ashkelon, Kiryat Gat, Beer Sheva, Tel Aviv, Bat Yam, Jaffa, Holon, Dimona Yeruhame. Les bombardements aux roquettes et aux mortiers visaient les villes situées dans le sud et dans le centre d’Israël.
Au poste de contrôle (PPC) "Erez", des éclats d’obus de mortier ont mortellement blessé un Israélien. Il s’agit de Dror Hanin, 37 ans, de Beit Aryeh. Il était marié et père de trois enfants.

Plus de 1500 cibles attaquées par l’armée israélienne
Selon le service de presse des Forces de défense israéliennes plus de 1500 cibles ont été frappées dans la bande de Gaza. Parmi les cibles on trouve plus de 200 tunnels et bunkers, 790 lanceurs de roquettes et des mines cachées, environ 70 centres d’entraînement, plus de 60 entrepôts d'armes, des ateliers pour la production de missiles et d'autres objectifs de l’infrastructure de l’adversaire. Des sources militaires indiquent qu’environ 3.000 roquettes ont été détruites, soit un peu moins d'un tiers de l’arsenal des Palestiniens de Gaza. 

200 Palestiniens tués et 1400 blessés
Selon le dernier rapport du ministère de la Santé de la bande de Gaza 200 Palestiniens ont été tués et environ 1 400 blessés par les attaques de Tsahal depuis le début des opérations.
 
Plus de 1220 missiles tirés par les Palestiniens
Selon l'armée israélienne, plus de 1220 missiles ont été tirés par les Palestiniens. Plus de 900 d'entre eux ont explosé en territoire israélien et 220 missiles ont été abattus par le système de défense antimissile "Iron Dome". Le reste est tombé dans la bande de Gaza. Les bombardements palestiniens ont coûté la vie à un Israélien et fait plus de 25 blessés.

Poursuite des fournitures de vivres à Gaza
Pendant l'opération, l'armée israélienne, conformément aux accords internationaux, et malgré les attaques, a laissé entrer à Gaza 260 camions environ pour livrer plus de 4400 tonnes de vivres, 900 tonnes de gaz naturel liquéfié, environ 3,2 millions de litres de carburant diesel, et environ 500.000 litres d'essence . En outre, les hôpitaux de Gaza ont reçu plus de 500 portions de sang.

Dernières nouvelles
400 Juifs français viennent d’arriver en Israël.
12.00. Un réserviste a été légèrement blessé par une roquette dans la région d'Eshkol.
Tsahal poursuit ses frappes contres des cibles dans la bande de Gaza par voie terrestre, par mer et par air. Une voiture avec des militants a été détruite par un raid aérien. Trois Palestiniens sont morts et cinq ont été blessés. L’attaque a eu lieu à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza.
12 voitures ont été endommagées par les éclats d’une roquette à Hof Ashkelon.
13h00. L’armée israélienne a ciblé 75 objectifs dans la bande de Gaza dans la matinée du mercredi 16 juillet.
Des dizaines de milliers d’Israéliens reçoivent des messages en hébreu envoyés vraisemblablement par le Hamas.
16h00. Quatre enfants palestiniens ont été tués mercredi après-midi à Gaza lorsque plusieurs frappes ont détruit une cabane sur une plage, où se trouvait un groupe d'enfants, à 200 mètres d'un hôtel de la ville de Gaza où résidaient des journalistes. Une terrible bavure sur laquelle le gouvernement israélien a décidé de faire un enquête pour établir les responsabilités. "Nous enquêtons consciencieusement sur l'incident en question", a indiqué l'armée dans un communiqué, qualifiant la mort des enfants de "tragique" tout en soulignant avoir visé des "terroristes du Hamas".
Deux autres enfants ont été tués au cours de deux autres raids aériens israéliens, l’un à Gaza ville et l’autre à Khan Younès. La communauté internationale commande à remettre en question la réalité des « frappes chirurgicales » que l’armée israélienne prétend pratiquer
22h00. Israël va cesser les bombardements sur la bande de Gaza pendant six heures jeudi,  entre 10H00 du matin et 16H00. Il s’agit d’une "fenêtre humanitaire" pour permettre aux habitants de se ravitailler, selon un communiqué diffusé mercredi soir.
L'armée libanaise a découvert dans la soirée mercredi 16 juillet deux rampes de lancement de roquettes dans un champ au sud de la ville de Tyr, au Liban-Sud.

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

 

 

 

10:12 Publié dans Gaza, Israel | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

Les applications smartphone pour suivre les alertes en temps réel font fureur en Israël

Des applications Smartphone donnant des indications pour la sécurité sont apparues en Israël depuis l’éclatement du confit avec Gaza. Elles permettent de suivre les alertes à la roquette en temps réel. 

Lire la suite

08:24 Publié dans Israel | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

Ansarallah, un mouvement salafiste proche du Hezbollah, en état d’alerte dans plusieurs camps palestiniens libanais

Ansarallah a revendiqué des tirs sur Ashkelon et Achdod
La branche militaire du mouvement Ansarallah a revendiqué la responsabilité des tirs à partir de Gaza sur les localités israéliennes d’Ashkelon et d’Achdod.
Il pourrait être également responsable des tirs sur le nord d’Israël à partir du Liban. Selon des sources sécuritaires libanaises, des tireurs de roquettes auraient été vus sortant du camp la nuit. Les renseignements de l'armée indiquent qu'ils ont arrêté des Palestiniens qu’ils sont en train d'interroger. L’armée libanaise a d'ailleurs érigé des barrages et mis en place de sérieuses mesures de sécurité aux entrées du camp palestinien de Rachidiyeh, proche des zones de tir des roquettes, et dans ses environs.

Ansarallah craint des représailles israéliennes
Ansarallah a évacué ses QG et ses positions militaires dans les camps palestiniens d’Aïn el-Héloué et de Miyeh Miyeh, par crainte de représailles israéliennes.

Un mouvement salafiste proche du Hezbollah
Le responsable du mouvement est Hajj Maher Oueid et son secrétaire général est Jamal Sleimane. Le mouvement a été fondé en 1986 par Hicham Shreidi, un disciple de Ghunaym. Le nom du mouvement, Ansarallah, signifie « Partisans de Dieu ». Sa place forte se trouve dans le camp palestinien d’Aïn el-Héloué. C’est probablement le plus vieux groupe salafiste jihadiste du Liban Mais surtout, Ansarallah est proche du Hezbollah.

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

07:48 Publié dans Aïn el-Heloue, Ansarallah, Hezbollah, Israel, Miyeh Miyeh | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |