10/08/2014

10 août 2014 - Gaza dans l’impasse

Les bombardements reprennent le matin du dimanche 10 août
Un grand nombre d’activités ont été annulées dans les localités situées jusqu’à plusieurs dizaines de kilomètres de la frontière avec Gaza. Cela concerne les cours dans les établissements scolaires et les camps d’été. La raison est le risque d’attaques à la roquette en provenance de la bande de Gaza.

Israël accuse le Hamas
Les tirs sont revendiqués par les brigades al-Quds (la branche militaire du Jihad islamique) et les brigades Nasser Salah ad-Din (l’unité de combat des Comités de Résistance Populaire) mais Israël continue d’accuser le Hamas.

60 cibles attaquées par Tsahal dans la journée du 9 août
Les Forces aériennes israéliennes ont attaqué plus de 60 cibles palestiniennes et certains groupes de militants dans la bande de Gaza, selon le service de presse de l'armée.
Les médias palestiniens ont confirmé qu’au moins neuf groupes d’éléments armés ont été mis hors de combat.
Tard dans la soirée du samedi 9 août, trois militants du Hamas ont été mis hors de combat par une frappe israélienne dans le sud de la bande de Gaza. Plus tôt un véhicule avait été détruit par un raid dans le secteur de Raffah. Deux combattants se trouvaient à bord. Les médias ont également rapporté qu'à la suite d’une frappe contre une mosquée à Nuseirat (centre de la bande de Gaza), l'un des commandants des brigades Ezzedine al-Qassam, Moise Zaid, serait décédé. Trois autres combattants palestiniens auraient été mis hors de combat au cours d’autres attaques israéliennes. 

1920 Palestiniens tués depuis le 8 juillet
Le ministère de la Santé de Gaza rapporte que depuis le début de l’opération israélienne « Bordure protectrice » contre la bande de Gaza, 1.920 personnes auraient été tuées.
 
Et on promet de poursuivre la lutte de part et d’autre
Les représentants de l'armée israélienne affirment que les attaques sur des cibles à Gaza continueront aussi longtemps que les tirs de roquettes sur le territoire israélien n’auront pas complètement cessé.
Quant aux responsables du Hamas et du "Jihad islamique", les pourparlers du Caire sont à leur avis dans l'impasse. Ils accusent le gouvernement israélien de refuser de faire des concessions. Le Hamas exige la reprise de la construction de l'aéroport et du port de Gaza. Il demande à ce que l’aéroport soit accessible aux vols internationaux (la Turquie et la Norvège ont promis d’aider à la mise en œuvre de ce projet). En outre, le Hamas cherche une aide financière, affirmant que les fonds seront utilisés pour la restauration de l'infrastructure civile de Gaza, qui a été détruite lors de l'opération "Bordure protectrice." Le Hamas exige aussi la libération de tous les militants de l'organisation et les Palestiniens arrêtés en Juillet en Judée et Samarie.

De nombreux pays prêts à aider Gaza dès la paix revenue
De nombreux pays ont déjà déclaré être prêts à allouer des fonds substantiels pour aider Gaza à se recontruire. La Turquie, en particulier, a annoncé qu'elle fournira des logements temporaires pour les sinistrés de la bande de Gaza. Il s’agit apparemment de maisons préfabriquées qui pourraient être livrées au point de contrôle de "Rafah", à partir du territoire égyptien.

Commentaires des médias arabes
Le journal saoudien "Al-Sharq al-Awsat" définit la situation à Gaza comme «une situation de ni paix ni guerre."
Selon la chaîne de télévision qatarie "Al Jazeera", les responsables palestiniens menacent de quitter le Caire, estimant que les négociations sur un cessez-le-feu avec Israël sont complètement dans l'impasse. Plus tôt, de retour de la capitale égyptienne, la délégation israélienne a déclaré qu'Israël ne négocierait pas sous les tirs de roquettes. Le Journal égyptien "Al-Ahram" cite, lui, la déclaration du représentant du Hamas, Fawzi Barhoum, selon laquelle son groupe ne reculera pas de ses demandes.
Pour le vice-président du Hamas, Moussa Abou Marzouk, les prochaines 24 heures vont déterminer le sort de l'armistice.
Selon des sources palestiniennes citées par le journal palestinien "Al-Quds" les autorités égyptiennes auraient proposé aux deux parties d’observer un cessez le feu "non déclaré", mais Israël n'a pas accepté cette offre. L'article note que le nombre de roquettes à partir de Gaza sur le sud d'Israël a considérablement baissé, et est le fait de groupes échappant au contrôle du Hamas. De son côté l'aviation israélienne a intensifié ses frappes contre des cibles situées dans la bande de Gaza.

Principaux évènements du 10 août
00: 00-06: 00. Quelques tirs signalés.
06h00. Deux roquettes ont explosé dans un terrain vague sur le territoire du Conseil de District d’Eshkol sans faire ni victimes ni dégâts.
07h00. Le KPP « Kerem Shalom » fermé à cause de tirs de roquettes.
09h00. Quatre missiles s’abattent sur le territoire du Conseil de District d’Eshkol sans faire ni victimes ni dégâts.
11h00. En réponse aux tirs de roquettes les Forces aériennes de Tsahal ont lancé une série de raids au centre et au sud de Gaza. Le Service de presse de l'Armée rapporte que les attaques ont pris pour cibles la région de Deir el-Ballah, ainsi celles de Rafah et Khan Younes. Les raids auraient fait des morts et des blessés selon les autorités palestiniennes, parmi lesquels un adolescent de 17 ans.
Depuis la reprise des combats à Gaza vendredi 8 août quinze Palestiniens ont été tués dans des bombardements de l'armée israélienne, selon Achraf al-Qodra, le porte-parole des secours locaux.
12h00. Une roquette explose près de la frontière de «Kerem Shalom" sans faire de victimes.
14h00. Deux roquettes explosent à proximité de Sderot. L’explosion de la roquette n’a pas fait de victimes mais a provoqué un incendie. 
Une roquette a explosé près d’une colonie de peuplement sur le territoire du Conseil de District d’Eshkol. Aucun blessé ou dégât n'a été signalé.
Deux missiles sont touchés par le système Iron Dome près de Sderot. Aucun blessé ou dégât n'a été signalé.
15h00. Les sirènes retentissent sans les secteurs d’Hof Ashkelon, Eshkol, ainsi que dans la ville d'Ashkelon pris pour cibles par quatre missiles au moins. Deux missiles ont été abattus par le système de défense antimissile "Iron Dome".
15h30. Les sirènes retentissent à Sdot Néguev et Netivot. Les médias israéliens ont rapporté que le système de défense antimissile "Iron Dome" a touché une roquette.
16h00. Deux roquettes ont explosé dimanche après-midi en rase campagne dans le domaine du conseil régional de Sdot Néguev.
16h00. Trois roquettes ont explosé sur le district municipal de "Hof Ashkelon."
17h00. On vient d’apprendre que les factions palestiniennes de la bande de Gaza ont accepté l'offre des médiateurs égyptiens pour un prochain cessez-le-feu de 72 heures. On attend la réponse des Israéliens. Si cette proposition est approuvée par Jérusalem, une trêve temporaire pourrait entrer en vigueur très rapidement.
18h00. Deux roquettes ont explosé dans le territoire du conseil local d’Eshkol. Les sirènes avaient prévenu l’arrivée de la première mais aucune alarme n’a précédé l’arrivée de la seconde. Il n’y a pas eu de victimes. 
18h00. Deux autres roquettes ont explosé en rase campagne dans la région de Sdot Néguev et  Shaar Hanegev.
19h00. Une roquette a explosé à proximité de Beersheba sans qu’aucune alarme ne l’ait signalée. Il semble qu’il y ait un problème avec le système d’alerte avancée et les spécialistes sont allés vérifier les raisons de l’absence d’alarme.
19h00. Les Palestiniens ont tiré deux roquettes sur la ville de Netivot, mais elles ont été interceptées par le système de défense antimissile "Iron Dome".
19h00. Israéliens et Palestiniens ont approuvé la proposition égyptienne pour un cessez-le-feu de 72 heures à partir de 21h00 GMT. Cela a été annoncé par un haut fonctionnaire de la délégation palestinienne au Caire dans une interview à l'agence de nouvelles turque Anatolie. Mais Khaled Mechaal, le chef du Hamas, prévient que toute trêve durable doit nécessairement déboucher sur une levée du blocus de Gaza :
Le cessez-le-feu de 72 heures, conclu dimanche avec Israël, "est l'un des moyens ou des tactiques destinés à faire réussir les négociations ou acheminer l'aide humanitaire", a affirmé M. Mechaal. "L'objectif auquel on tient est que les demandes palestiniennes soient satisfaites et que la bande de Gaza vive sans blocus", a-t-il ajouté.
20h00. Au cours de la dernière heure, quatre roquettes ont été tirées en direction de la région d'Eshkol sans faire ni victimes ni dégâts.
20h00. Deux roquettes ont explosé dimanche soir dans un terrain vague près de la mairie de Sdot Néguev.

Les paroles de De Gaulle sur le conflit israélo-palestinien. Très intéressant à réécouter :
https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&a...

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l’enfer des espions)

11:44 Publié dans Brigades Ezzedine al-Qassam, Egypte, Gaza, Hamas, Israel, Jihad islamique, Qatar, Turquie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

09/08/2014

9 août 2014 – Guerres du Moyen Orient

Irak

L’occident choisit enfin ses « amis »
Les combats ont brutalement changé de dimension avec l’intervention de l’armée de l’air américaine. L’Occident semble enfin avoir compris qu’il lui fallait choisir ses « amis » ou « ses ennemis les moins dangereux » pour mettre un coup d’arrêt à une dérive confessionnelle folle qui risque d’emporter l’ensemble du monde moyen oriental dans une spirale de violences dont on a peine à prévoir les conséquences.
Les « amis » auquel les Américains ont choisi d’apporter toute l’aide nécessaire sont les Kurdes. Les Kurdes sont, avec les Israéliens et les Jordaniens, les « amis sans faille » de Washington dans la région. Les « ennemis les moins dangereux » sont les chiites, ce qui implique l’Iran et sans doute le Hezbollah. Ce que je veux dire c'est que les Etats-Unis en intervenant pour éviter que Bagdad et sans doute le Liban ne tombent entre les mains des Jihadistes de l'Etat Islamique, vont se retrouver de facto partie prenante dans le conflit sunnite-chiite, un conflit millénaire ! Il n'est pas sûr qu'un pays occidental, avec ses impératifs économiques, ait la puissance, la patience et le courage de prendre part à un tel affrontement. 

Kurdistan
Destruction par l’US air Force d’un canon mobile de l’EI :
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...

Syrie

Blackout sur les revers de l’armée nationale syrienne
Le régime de Bachar el-Assad maintient un blackout total sur les récents revers subis par son armée récemment. 
Au nord de Raqqa, les Jihadistes de l'Etat islamique ont pris le contrôle de la base du Régiment 93, après la capture de la base du Régiment 121, ne laissant au régime que la base aérienne de Taqba qui se trouve maintenant très menacée.
A Hama, plus au sud, les insurgés sont maintenant à quelques kilomètres de l'aéroport militaire de Hama où sont fabriqués les barils d’explosifs qui ravagent les zones rebelles depuis des mois.
A Damas, c’est le centre ville de Damas qui est à présent la cible des canons de la rébellion. Les insurgés se sont également approchés de l’aéroport de Damas au point de le menacer à son tour. Or cet aéroport est vital pour les forces d’Assad car c’est par lui qu’elles reçoivent les armes et les munitions en provenance d’Iran.
L’agence étatique d’information SANA parle seulement de combats dans la périphérie de Damas au cours desquels « un certain nombre de terroristes ont été éliminés ainsi que leurs outils criminels ».

Damas
Bombardement de Damas par des missiles Grad :
https://www.youtube.com/watch?v=N0i-hVeZv6s&feature=p...

Bataille de l’aéroport de Damas
Les rebelles livrent bataille à Ghazlania pour s’approcher de l’aéroport de Damas :
https://www.youtube.com/watch?list=UUnigacRk8PMRKK47soehL...

Frontière libano-syrienne
Les réfugiés syriens qui ont fui les combats d’Ersal, au nord est du Liban, ont été empêchés de rentrer en Syrie. Des réfugiés en grand nombre sont coincés dans le no man’s land entre les deux pays, ce qui risque de poser un énorme problème humanitaire :
https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&a...

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

 

23:43 Publié dans Bachar el-Assad, Bagdad, Damas, Etat Islamique, Etats-Unis, Hama, Hezbollah, Irak, Iran, Israel, Kurdistan, Raqqa, Syrie | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | |

Gaza – Samedi 9 août 2014

Après une nuit calme, reprise des tirs de roquettes
Les tirs de roquettes ont repris après dix heures de pause.

Les Palestiniens ont tiré 57 roquettes sur Israël vendredi 8 août
Israël a répondu par des bombardements de cibles à l’intérieur de Gaza et retiré sa délégation des négociations du Caire. Les bombardements israéliens ont fait une dizaine de morts palestiniens au cours de la journée du 8 août, parmi lesquels un enfant de 10 ou 11ans. Le total des personnes décédées à Gaza depuis le 8 juillet s’élève maintenant à 1900.
Les autorités israélienne ont appelé à la réouverture des abris anti-roquettes publics dans un rayon de 80 km de la bande de Gaza, et ceux situés au sud de Tel Aviv.

L’armée israélienne avait poursuivi ses bombardements au cours de la nuit du 8 au 9 août
On a appris de sources palestiniennes que l’armée israélienne a attaqué diverses cibles dans la bande de Gaza au cours de la nuit. Parmi ces cibles se trouvaient des maisons de dirigeants d'organisations palestiniennes de résistance.

Les Etats-Unis espèrent toujours d’un cessez-le-feu
"Nous espérons que les parties s'accorderont sur une prolongation du cessez-le-feu dans les prochaines heures", a déclaré Marie Harf, une porte-parole du département d'Etat.
Lors d'un appel téléphonique, le président Barack Obama et le roi Abdallah II de Jordanie ont souligné la nécessité d'un cessez-le-feu durable et d'un "soutien accru aux civils de Gaza qui ont terriblement souffert durant le conflit".
Une délégation américaine qui comprend l'envoyé de Washington pour le Proche-Orient, Frank Lowenstein, se trouve toujours au Caire dans l’espoir d’une reprise des négociations.

Le « médiateur » américain très critique du Hamas
Marie Harf a estimé que le Hamas portait l'entière responsabilité de la fin du cessez-le-feu comme du nombre élevé de victimes civiles à Gaza.
"Israël était prêt à prolonger le cessez-le-feu, le Hamas a refusé et recommencé à tirer des roquettes contre Israël et il continue à formuler des exigences maximalistes", a estimé Mme Harf.

Le Hamas reste intraitable tant que le blocus de Gaza ne sera pas levé
Le Hamas a accusé jeudi soir « Israël » de bloquer les négociations pour une prolongation de cette trêve en n'accédant pas aux demandes de la délégation palestinienne, notamment la fin du blocus de Gaza qui asphyxie l'enclave depuis huit ans et la libération de prisonniers.
"Nous refusons de prolonger le cessez-le-feu, c'est une décision finale, Israël n'a rien proposé", a déclaré à l'AFP un membre du Hamas au sein de la délégation de négociateurs palestiniens au Caire. « Israël » "n'a pas accepté de mettre un terme au blocus", a expliqué le responsable du Hamas au Caire.

Les Brigades Ezzedine al-Qassam menacent Israël d’une guerre d’usure
Le porte-parole des Brigades Ezzedine al-Qassam, Abu Obaida, a déclaré : "Si nos exigences ne sont pas acceptées par Israël, nous transformerons ce conflit en guerre d'usure".
Abou Obaida exige la possibilité de construire un port sur la Méditerranée. Il réclame aussi "la fin véritable de l'agression (israélienne) et une vraie levée du siège". Faute de quoi, Tsahal sera contraint d’entrer dans une guerre d’usure paralysant la vie dans les grandes villes israéliennes, dont la suspension pour plusieurs mois des vols dans l’aéroport Ben Gourion; ou encore d’être attiré dans des affrontements terrestres.

Principaux évènements de la journée du 9 août
07h00. Cinq missiles ont explosé dans un terrain vague sans faire de victimes.
08h00. Tirs de roquettes sur le Néguev occidental.
09h00. Tsahal a repris l’attaque de cibles à l’intérieur de Gaza. Une personne a été tuée au cours du bombardement d’une mosquée à Nuseirat.
10h00. Tirs de roquettes sur le Néguev occidental.
10h59. Quatre Palestiniens ont perdu la vie au cours de frappes israéliennes dans le centre de la bande de Gaza.
"Deux personnes ont été tuées dans une frappe sur le camp de Maghazi, dans le centre de la bande de Gaza, et deux corps ont été sortis des décombres de la mosquée al-Qassam", qui a été bombardée par l'aviation israélienne, a déclaré à l'AFP Achraf al-Qodra, porte-parole des services d'urgence palestiniens.
11h00. Les tirs de roquettes se poursuivent par intermittence.
12h00. Le Néguev occidental est une nouvelle fois pris pour cible.
14h00. Tirs sur le Conseil de district de Hof Ashkelon.
15h00. Hof Ashkelon et le conseil régional d’Eshkol sont à nouveau soumis à des tirs de roquettes.
16h00. Poursuite de tirs sur le Néguev occidental.

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

10:34 Publié dans Brigades Ezzedine al-Qassam, Etats-Unis, Gaza, Hamas, Israel, Jordanie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |