26/07/2014

19ème jour de guerre à Gaza – 26 juillet 2014

Trêve humanitaire de 12 heures ce samedi 26 juillet
Le vendredi 25  Juillet, dans la soirée, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a eu des entretiens avec le secrétaire d'Etat américain John Kerry, au cours de laquelle il a été convenu une trêve humanitaire provisoire avec le Hamas pour une période de 12 heures qui prendra effet à 08h00 heure locale, samedi 26 juillet. Le Hamas a confirmé son accord. Il s’agit d’une trêve a minima. John Kerry aurait voulu obtenir une trêve de sept jours mais ni Israël ni le Hamas n’ont accepté d’aller au-delà d’une courte trêve humanitaire.
Toutefois, l’armée israélienne a prévenu les habitants de ne pas profiter de la trêve pour revenir dans leurs quartiers et leurs maisons. Il a également été précisé que l’armée poursuivrait ses opérations de destruction des tunnels. La trêve ne doit servir qu’à l’acheminement de vivres et de matériel médical pour soigner les nombreux blessés.

Les efforts diplomatiques se poursuivent
Les efforts diplomatiques ne s'arrêtent pas pour autant. Ils se poursuivent à Paris où se tiendra à partir de 11H00 (09H00 GMT) une réunion internationale sur la situation en présence des ministres des Affaires étrangères allemand, britannique, français, italien, qatari, turc et de l'Union européenne. A noter que, cette fois-ci, deux pays proches idéologiquement du Hamas et des Frères musulmans, le Qatar et la Turquie, sont à la manœuvre. Ni l’Arabie saoudite ni l’Egypte ne participent aux entretiens. Il n’est pas sûr que ces deux pays ne cherchent pas, d’une manière ou d’une autre, à se rappeler au bon souvenir des chancelleries occidentales, turques et Qataries. D'un autre côté, cette absence des deux "grands frères" arabes pourraient encourager le Qatar et la Turquie à trouver très vite un accord "accepté par" (on aurait pu dire "imposé au")  Hamas pour affirmer sur la scène internationale leur poids diplomatique.
En attendant, le secrétaire d'Etat américain se dit persuadé d’avoir trouvé "le cadre fondamental" d'un cessez-le-feu durable, affirmant que seul des points de "terminologie" restent à régler.

Le torchon brûle entre l’Egypte et la Turquie, précisément à cause de Gaza
Pour l’instant, la querelle reste limitée à des échanges peu amènes entre les pouvoirs égyptien et turc. L'Egypte a menacé samedi 26 juillet de restreindre ses relations avec la Turquie, protestant pour la deuxième fois en une semaine contre des critiques du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan contre la gestion égyptienne de la crise à Gaza.
Les liens entre Le Caire et Ankara étaient déjà passablement tendus depuis la du président islamiste Mohamed Morsi, qui avait renforcé les relations avec le gouvernement de l'islamiste modéré d’Erdogan. Chacun avait alors rappelé son ambassadeur.
Le 25 juillet, le premier ministre turc avait accusé l'administration égyptienne d'agir "ensemble" avec l'Etat hébreu contre le Hamas. Le lendemain, il répétait ses critiques, affirmant que le président égyptien, le maréchal al-Sissi, n'avait aucun rôle" dans la résolution de la crise entre Israël et le Hamas.
Dénonçant une ingérence "totalement inacceptable" d'Ankara dans la politique intérieure égyptienne, le ministère égyptien des Affaires étrangères accusait M. Erdogan d'ignorer délibérément "le rôle et la position de l'Egypte dans la défense de la cause palestinienne".

Quatre soldats israéliens tués le 25 juillet
Le bureau de presse de l'IDF a confirmé la mort au combat de quatre soldats. Le sergent chef Yair Ashkenazi, 36 ans, de Rehovot, tué dans la partie nord de la bande de Gaza. Avocat de profession, il servait dans les réserves de Bahad 1. Le deuxième est le sergent chef Guy Levi, 21 ans, de Kfar Veradim, du corps des blindés. Le troisième est Guy Boyland, 21, du kibboutz Ginosar, de la division de l'ingénierie de la Brigade blindée "Saar Mi Golan».  Le  quatrième est le soldat Amit Jori (20), de Jérusalem. Ces nouvelles pertes portent à 37 le nombre des officiers et soldats tués depuis le début des affrontements.
Dans la nuit du 25 au 26 juillet, seize soldats ont été blessés, dont trois grièvement, au cours de combats avec les Palestiniens.

Bilan des opérations de Tsahal au cours du 25 juillet
Tsahal a mis hors de combat deux équipes adverses au moment où ils se préparaient à tirer des roquettes sur Israël. Des unités du génie ont découvert un important dépôt d’armes, d’explosifs et de missiles, ainsi que huit vestes explosives. De leur côté, les Palestiniens ont tenté d’enlever un soldat israélien blessé mais la tentative s’est soldée par un échec.

Les Palestiniens ont tiré 80 roquettes en direction d’Israël
Le 25 juillet, les Palestiniens ont tiré plus de 80 roquettes, dont 60 sont tombées en rase campagne et 15 ont été interceptées par le système de défense antimissile "Iron Dome". Le service de presse de l'armée israélienne a comptabilisé le tir de 2510 missiles en direction d’Israël depuis le début des affrontements. L'armée israélienne a frappé 1.500 objectifs à l’intérieur de la bande de Gaza liés, affirme-t-elle, au lancement de missiles.
 
1031 Palestiniens tués depuis le début des affrontements
Le dernier bilan donné par le ministère de la santé de Gaza fait état de la mort de 1031 personnes. 5730 autres ont été blessées. 46 personnes sont décédées au cours de la journée du 25 juillet.

La Cisjordanie s’enflamme
De Bethléem à Hébron en passant par Naplouse, la Cisjordanie a été à feu et à sang ce vendredi 25 juillet. Les manifestations violentes ont également gagné Jerusalem-Est où les forces de sécurité israéliennes ont ouvert le feu en réponse à des jets de projectiles. Un "jour de colère" avait été décrété par les principales organisations palestiniennes pour protester contre l'opération militaire israélienne dans la bande de Gaza. Au total, ce sont douze Palestiniens de Cisjordanie et Jérusalem qui ont perdu la vie depuis le début d’un mouvement de protestation qui ressemble de plus en plus à une nouvelle Intifada.

Résumé du 26 Juillet 2014
00h30. Après un long moment de répit, les Palestiniens ont repris leurs tirs de roquettes sur Eshkol. Deux roquettes se sont abattues en rase campagne sans faire de victimes.
02h00. Trois roquettes tirées ont été interceptées par le système de défense antimissile "Iron Dome" près d'Ashkelon.
04h00. 20 personnes dont 11 enfants ont été tuées dans une frappe israélienne à Khan Younès (sud), a indiqué le porte-parole des services d'urgence, Achraf al-Qodra. La plupart des victimes appartenaient à la même famille, a-t-il précisé, et parmi les enfants se trouvaient une petite fille d'un an et un petit garçon de 3 ans.
07h00. Une autre roquette a explosé dans le Néguev occidental, sans faire de victimes.
08h00. Entrée en vigueur de la trêve humanitaire de 12 heures.
09h00. Des sources palestiniennes révèlent que, peu avant l'entrée en vigueur de la trêve, l'armée israélienne a tiré sur Khan Younès,  tuant 20 membres de la famille al-Najjar.
L’armée israélienne a annoncé que trois nouveaux soldats avaient été tués samedi matin juste avant la trêve. Ces dernières pertes portent à 40 le nombre de soldats de Tsahal tués depuis le début des hostilités. Les soldats décédés sont :
- Le lieutenant Peles Roi (21), de Tel-Aviv, tué dans un véhicule de transport de troupes blindé.
- Le sergent Abraham Grintsvayg de Petah Tikva (21), tué lors de combats au nord de la bande de Gaza.
- Le sergent Gal Bason (21), de Holon, tué lors de combats au nord de la bande de Gaza.
11h00. La trêve tient fragilement. Elle a néanmoins permis de retrouver 151 cadavres dans les décombres à Choujaiya, dans les camps de réfugiés de Deir al-Balah et Nousseirat et à Beit Hanoun.
19h00. Le gouvernement israélien a accepté de prolonger la trêve jusqu’à minuit. La position du Hamas n’a pas encore été clairement exprimée. 
20h00. Le Hamas a repris ses tirs de roquettes contre Israël. Sept roquettes ont été tirées samedi soir, dont deux vers Tel Aviv, rejetant de facto une prolongation de la trêve humanitaire qui a expiré à 20H00 (17H00 GMT). L'armée israélienne, qui avait accepté une prolongation jusqu'à minuit, avait auparavant annoncé trois tirs de roquettes survenus après des tirs de mortiers.
21h00. Le Néguev occidental qui avait été bombardé dès l’expiration de la trêve a été à nouveau soumis à des tirs de roquettes. Les sirènes d’alarme ont également retenti à Shfela et près de Ashdod et la région d’Ashkelon. Le système antimissile "Iron Dome" a abattu deux missiles près de Gadera et deux autres dans la région d'Ashkelon. 

Vidéos – côté israélien
L’armée israélienne détruit un tunnel :
https://www.youtube.com/watch?v=blvdpSt0ur8&feature=p...
Les soldats de la brigade Nahal détruisent une cache d’armes :
https://www.youtube.com/watch?v=OsL0kkcFB9w&feature=p...
Les soldats découvrent une maison piégée :
https://www.youtube.com/watch?v=0fze6qHvzgQ&feature=p...

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

09:25 Publié dans Etats-Unis, France, Gaza, Hamas, Israel | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | |

25/07/2014

Gaza – 25 juillet 2014 – 18ème jour de combats

Principaux combats dans le nord de la bande de Gaza
Après les violents combats pour le contrôle du quartier de Shoujaiya, le gros des combats s’est déplacé vers le nord de la bande de Gaza, les quartiers de Jabaliya et Beit Hanoun.

31 tunnels découverts
L’armée a découvert 31 tunnels et miné 11 d’entre eux.

Plus de 100 cibles attaquées le 24 juillet
L’armée israélienne a attaqué plus de 100 cibles dans la journée du 24 juillet. Selon le service de presse de l'armée, 3.500 cibles ont été frappées depuis le début des opérations et plus de 200 militants palestiniens auraient été mis hors de combat.

816 Palestiniens tués
Selon les derniers chiffres fournis par le ministère de la Santé de la bande de Gaza atteint 816 personnes ont été tuées depuis le début des opérations et  5200 blessées. 116 auraient perdu la vie au cours de la journée du 24 juillet.

50 missiles tirés en direction d’Israël le 24 juillet
Les Palestiniens ont tiré 50 missiles sur Israël à propos de 50 missiles le 24 juillet, 15 d'entre eux ont été abattus par le système de défense antimissile "Iron Dome". Selon l'armée israélienne plus de 2300 roquettes ont été tirées en direction d’Israël depuis le début des évènements. 455 missiles ont été abattus "Iron Dome", un peu plus de 1800 ont explosé en Israël, et le reste dans la bande de Gaza. Le bombardement a tué 3 personnes en Israël.
 
Violentes émeutes à Jérusalem
De violentes émeutes ont eu lieu dans les différentes parties de Jérusalem jeudi soir pour protester contre l'opération de Tsahal dans la bande de Gaza. Deux hommes ont été tués lors d'un rassemblement de quelque 10 000 manifestants au passage de Kalandia, entre Jérusalem et Ramallah. Près de 150 manifestants ont également été blessés, ainsi que trois policiers. Le Hamas avait appelé les Palestiniens de Cisjordanie et de Jérusalem à lancer une nouvelle intifada contre Israël.
La marche des « 48 000 » a commencé au camp de réfugiés d'al-Am'ari à Ramallah. Les manifestants à Qalandiya avaient l’intention d’atteindre la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem à l'occasion de Laylat al-Qadr (la Nuit du Destin), un moment où les musulmans prient dans la nuit où s’achève le mois de Ramadan. Des manifestations ont également eu lieu à Naplouse Bethléem et Jérusalem. Les manifestations ont été les plus grandes organisées en Cisjordanie depuis des années. 

Résumé du 25 Juillet 2014
00h30. Le Bureau de presse des Forces de défense israéliennes a indiqué que, le commandant du 12e bataillon "Golani", le lieutenant-colonel Rami Siman Tov, a été grièvement blessé le 24 juillet.
01h00. Deux roquettes Katioucha ont été tirées à partir du Liban-Sud en direction d'Israël, mais ont une nouvelle fois raté leur cible et chuté en territoire libanais à 1km de la ligne de démarcation entre les deux pays. L'armée israélienne aurait riposté par une salve d'artillerie et des avions israéliens ont lancé des bombes éclairantes au-dessus de la zone des tirs. L'armée libanaise a aussitôt engagé des recherches afin de trouver les rampes de lancement dans le secteur de Kfar Hamam et Fardis d’où les roquettes avaient été tirées.
06:30. Les sirènes ont retenti à Eshkol. Au moins deux roquettes ont explosé sans faire ni dégâts ni victimes.
07h00. Tirs de roquettes sur Ashkelon. "Iron Dome" a abattu un missile.
08h00.
Israël poursuit sa campagne d’attaques ciblées contre les leaders palestiniens. A Rafah, Salah Abou Hasanin, membre du conseil militaire du Jihad islamique et chef du Département de la propagande du groupement a été tué avec trois de ses trois fils.
11h00.
"Iron Dome" missile abattu un missile au-dessud de Hof Ashkelon.
Les Palestiniens bombardent à nouveau la région d'Ashkelon. Ils ont également tiré deux missiles sur Sharon. Les sirènes ont aussi retenti à Herzliya. Les batteries de missiles antimissile "Iron Dome" on abattu un missile dans la région centrale et quatre près d'Ashkelon.
Des tirs ont été signalés dans le secteur de Gush Dan et la région de Shfela. "Iron Dome" a détruit au moins quatre missiles, dont trois dans la région de l'est de Tel-Aviv.
12h00. Le Hamas a revendiqué trois tirs de missiles en direction de l’aéroport de Tel-Aviv. Les tirs de roquette ont obligé un vol d’Air Canada, en provenance de Toronto de faire des ronds dans le ciel en attendant l’autorisation d’atterrir.
13h00. On vient d’annoncer la mort d’un soldat israélien. Il a été tué dans le nord de la bande de Gaza, vendredi 25 juillet dans la matinée. Ce décès porte à 33 le nombre officiel de militaires tués depuis le début des affrontements. Yaïr Ashkenazy, 36 ans, était réserviste, a précisé l'armée israélienne dans un communiqué.
Plusieurs tirs de roquettes ont été effectués en direction d’Ashkelon. Iron Dome en a détruit trois. Les autres ont explosé dans des secteurs déserts.
14h00.
8 roquettes ont été tirées sur Kiryat Malachi. Deux d'entre elles ont été détruites par "Iron Dome". Six autres sont tombées en rase campagne.
Deux autres roquettes ont explosé dans le Néguev occidental.
15h00. L'armée israélienne a tué au combat six miliciens du Hamas.
Les Palestiniens ont 12h00. Le Hamas a revendiqué trois tirs de missiles en direction de l’aéroport de Tel-Aviv. Les tirs de roquette ont obligé un vol d’Air Canada, en provenance de Toronto de faire des ronds dans le ciel en attendant l’autorisation d’atterrir.
 

Vidéos côté israélien
Les parachutistes déjouent une embuscade à Gaza :
https://www.youtube.com/watch?v=X5Co89aFjSI&feature=p...
Avec les paras à Khan Younès
https://www.youtube.com/watch?v=tAkBy8BfS6A&feature=p...
Des vestes explosives dans une cache d’armes :
https://www.youtube.com/watch?v=fC9r8DBPzX4&feature=p...
Red Cross – Genève :
https://www.youtube.com/watch?v=tTVvTrrBrdg&feature=p...


Vidéos côté palestinien
Manifestations à Kalandia (Cisjordanie)
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...


Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

08:04 Publié dans Gaza, Hamas, Israel | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

24/07/2014

Gaza – 17ème jour de combats – 24 juillet 2014

Résumé des opérations du 23 juillet
Au cours des premiers jours de l'opération terrestre, l'armée israélienne a mené d'intenses combats dans le quartier Shoujaiya à Gaza. D’intenses tirs de roquettes avaient ce quartier pour origine où se trouvait également un complexe système de tunnels conduisant à Israël.
C’est la raison pour laquelle le Shin Bet et Tsahal ont décidé d’affronter les combattants du Jihad Islamique retranchés dans le quartier.
Le mercredi 23 Juillet, l'armée israélienne a achevé la prise de Shoujaiya et a commencé la destruction des tunnels situés dans le quartier. Tsahal a simultanément lancé une offensive contre plusieurs secteurs dans le nord de la bande de Gaza, y compris Jabaliya et Beit Hanoun et frappé les cibles du Hamas à Khan Younès.

Soldat israélien dans un tunnel.jpg

















100 objectifs attaqués le 23 juillet
L'armée israélienne a attaqué plus de 100 cibles le mercredi 23 juillet. 150 combattants palestiniens ont été faits prisonniers. Soixante-dix d'entre eux ont été emmenés par le Shin Bet pour interrogatoire. Selon les chiffres communiqués par le service de presse de l'armée, 3 333 objectifs ont été frappés et plus de 200 combattants du Hamas et du Jihad islamique ont été mis hors de combat.

80 roquettes tirées le 23 juillet par les Palestiniens
80 roquettes ont été tirées depuis Gaza en direction d’Israël le 23 juillet. 21 d’entre elles ont été détruites par le système de défense antimissile "Iron Dome". Selon l'armée israélienne, depuis le début des évènements, 2,270 missiles ont été tirés en direction d’Israël. 440 missiles ont été abattus par "Iron Dome" et 1777 ont atteints le territoire israélien. Le reste est tombé à l’intérieur de la bande de Gaza. Les bombardements ont tué deux personnes.

32 soldats tués depuis le début des affrontements
Trois soldats ont été tués au cours d'une bataille à Khan Younès. Il s’agit du lieutenant Paz Eliyahu (22 ans), du kibboutz Evron, du sergent Matthew Lee (19 ans) d'Eilat et du sergent Shahar Dawber (20 ans) du kibboutz Genigar. Ces dernières pertes portent à 32 le nombre d’officiers et de soldats tués depuis le début des opérations militaires. Rappelons que le sergent Shaul Oron est toujours MIA.

Rumeurs de huit nouveaux décès au sein de l’armée israélienne ce matin du 24 juillet
Huit soldats israéliens auraient perdu la vie au cours des combats qui se déroulent actuellement dans la bande de Gaza. Les pertes israéliennes auraient eu lieu dans le quartier d'al-Taffah au cours d'affrontements avec les brigades Ezzedine al-Qassam. Les soldats auraient été tués par un tir de RPG29.  Il ne s’agit pour l’instant que d’une rumeur. Une porte-parole de l’armée israélienne n’a pas voulu répondre aux demandes d'information à ce sujet.

788 Palestiniens tués depuis le début du conflit
788 personnes sont décédées, dont une majorité de civils, selon les chiffres communiqués par le ministère de la santé de Gaza. 89 Palestiniens ont été tués mercredi 23 juillet et dans la nuit du 23 au 24 juillet. 93 personnes ont été perdu la vie depuis le début de la journée du 24 juillet, dont 6 d'une même famille à Khan Younes.  
 
Trêve rejetée par le Hamas
Dans la soirée du 23 Juillet, les médias, citant une source à Ramallah, ont fait savoir qu’un accord de trêve aurait été trouvé entre Israël et le Hamas. Mais, peu après, le chef du bureau politique du Hamas, Khaled Meshaal, apportait un démenti, expliquant que son organisation ne déposerait les armes qu'après la démilitarisation complète d'Israël et la fin de l'occupation. Khalid Meshaal ajoutait : "notre patience durera deux mois." La déclaration du chef du Hamas pourrait signifier que l’organisation islamiste palestinienne s’est préparée à un conflit qui pourrait durer plus de 8 semaines.
 
Résumé du 24 Juillet 2014
00h00. Des sources palestiniennes ont signalé des attaques massives de Tsahal sur des cibles dans le nord de la bande de Gaza au cours desquelles les avions et l'artillerie auraient été engagés.
07h00. Les Palestiniens ont repris les tirs de roquettes sur Israël après quelques heures de silence. Des roquettes ont été tirées sur le Néguev occidental sans faire ni victimes ni dégâts.
Les compagnies aériennes américaines reprennent leurs vols vers Israël.
11h00. Les sirènes d’alerte retentissent  à Or Yehuda, Elad, Bat Yam, Aude Hasharon, Herzliya, Holon, Taipei, Kfar Saba, Petah Tikva, Kiryat Ono, Rosh Aïn, Rishon Sion, Ramat Hasharon, Raanana, et dans les secteurs de Gan Rave, Drom Hasharon, Hevel Modi'in, Hof Hasharon et Lev Hasharon. Cinq roquettes ont été interceptés par le système de défense antimissile "Iron Dome" au-dessus de Shfela et de la partie méridionale de Gush Dan.
Pendant ce temps, Tsahal poursuit son offensive à Jabaliya et Beit Hanoun. Les parachutistes ont écrasé la résistance palestinienne à Khan Younis et capturé de nombreux combattants qu’ils ont remis à la  sécurité générale (Shin Bet).
12h30. Quatre roquettes tirées en direction de Netivot ont été abattues par le système "Iron Dome". Aucun blessé n'a été signalé.
De violents combats se poursuivent entre Tsahal et les militants palestiniens à Jabaliya et Beit Hanoun.
15h00. Les tirs de roquettes semblent avoir baissé d’intensité, mais six missiles ont encore été abattus par le système de défense antimissile "Iron Dome".
16h30. Nouvelle alerte à  et Hof. Les habitants d’Ashkelon ont entendu plusieurs explosions en l’air provoquées par la destruction en vol d’au moins deux missiles par Iron Dome.
L’UNRWA a rapporté que l'armée israélienne avait frappé une école secondaire dans la région de Beit Hanoun. L’établissement d'enseignement est géré par l'UNRWA. Le bâtiment de l'école aurait été complètement détruit. L’attaque aurait coûté la vie à au moins 15 ou 16 personnes et blessé plus de 200 autres. Le nombre élevé de victimes s’explique par le fait que le bâtiment servait d’abri pour de nombreux refugiés.
Le porte-parole de l'Agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA), Chris Gunness, affirme que les coordonnées de cet abri avaient été formellement fournies à l’armée israélienne. Chris Gunnes ajoute "Nous avons passé une grande partie de la journée à essayer de négocier et d'organiser une trêve pour permettre aux civils, notamment à notre personnel, de partir". "Cela n'a pas été accordé. Les conséquences sont tragiques".
"Nous voulions évacuer car il y avait des combats autour de l'école", a-t-il ajouté.
De son côté les Israéliens accusent une nouvelle fois le Hamas d’utiliser « les infrastructures civiles et de symboles internationaux comme boucliers humains ».
Mardi, une autre école de l'ONU accueillant des réfugiés avait été touchée par des tirs de chars israéliens qui n'avaient pas fait de victime dans le camp de réfugiés d'al-Maghazi (centre du territoire).
Environ 110.000 Gazaouis, sur une population totale d'1,8 million d'habitants, ont quitté leur foyer et ont été pris en charge par l'ONU depuis le début de l'offensive israélienne.
17h00. Des tirs de roquettes ont été signalés en direction d’Ofakim Hatserime. Deux missiles ont été abattus par "Iron Dome" près d’Ofakim.
20h00. Au cours de la dernière heure, les sirènes ont retenti trois fois dans le district d’Eshkol. Au moins cinq roquettes ont été tirées vers Eshkol, dont une a explosé dans le village, frappant une serre. Le bombardement a blessé une personne aux poumons. Une autre roquette a atterri sur le territoire de la Sdot Hanéguev, endommageant une synagogue.
22h00. Deux roquettes ont été détruites par Iron Dome au-dessus d’Eilat.

Vidéo côté israélien
Attaque israélienne de l’hôpital Wafa à Shoujaiya après que des tirs de missiles anti-tanks aient eu lieu à partir de l'hôpital :
https://www.youtube.com/watch?v=8O9AHzUKYk8&feature=p...
Les soldats israéliens fouillent un tunnel :
https://www.youtube.com/watch?v=tpz5Y1tJcE4&feature=p...
L’armée progresse à l’intérieur de Gaza :
https://www.youtube.com/watch?v=wuGYQrapECI&feature=p...
Aviation et marine en action :
https://www.youtube.com/watch?list=UUawNWlihdgaycQpO3zi-j...

Mise à jour des pertes israéliennes 

  1. Sergent Eitan Barak, 20, Herzliya, Brigade Nahal
  2. Sgt. Bnaya Rubel, 20, Holon, 101ème bataillon parachutiste
  3. Sous lieutenant Bar Rahav, 21, Ramat Yishai, Génie
  4. Adjudant chef (Res.) Amotz Greenberg, 45, Hod Hasharon
  5. Sergent Adar Barsano, 20, Nahariya, Blindés
  6. Sgt. Max Steinberg, 24, Los Angeles, Brigade Golani.
  7. Sergent chef Shachar Tase, 20, Pardesiya, Brigade Golani
  8. Sergent chef Daniel Pomerantz, 20, Kfar Azar, Brigade Golani
  9. Sergent Shon Mondshine, 19, Tel Aviv, Brigade Golani
  10. Sergent Ben Itzhak Oanounou, 19, Ashdod, Brigade Golani
  11. Sergent chef Oren Simcha Noach, 22, Hoshaya, Brigade Golani
  12. Adjudant chef Tzafrir Bar-Or, 32, Rehovot, Brigade Golani
  13. Capitaine Zvika Kaplan, 28, Kibbutz Merav, Brigade Golani
  14. Sergent chef Oz Mendelovich, 21, Talmon, Brigade Golani
  15. Sergent Nissim Sean Carmeli, 21, Ra’anana, Brigade Golani,
  16. Sergent Gilad Yaakobi, 21, Kiryat Ono, Brigade Golani
  17. Sergent chef Moshe Malko, 20, Jerusalem, Brigade Golani
  18. Lieutenant colonel Dolev Keider, 38, Modi’in, OC Gefen Bataillon Bahad 1
  19. Sgt. Nadav Goldmacher, 23, Be’er Sheva, Bahad 1
  20. Adjudant Bayhesain Kasahun, 39, Netivot, Brigade nord, Gaza Division
  21. Sergent chef Tal Ifrach, 21, Rishon Lezion, Brigade Golani
  22. Sergent chef Yuval Dagan, 22, Kfar Sava, Brigade Golani
  23. Lieutenant Yuval Heiman, 21, Efrat, Bahad 1
  24. Adjudant (res.) Ohad Shemesh, 27, Beit Elazari, Brigade Givati
  25. Sergent première classe Oded Ben Sira, 22, Nir Etzion, Brigade Nahal
  26. Sergent chef Jordan Bensemhoun, 22, Ashkelon, Brigade Golani
  27. Lieutenant Natan Cohen, 23, Modi’in, Corps des blindés
  28. Sergent chef Avitar Torjaman, 20, Beit Sha’an, Parachutistes
  29. Capitaine Dmitry Levitas, 26, Jerusalem and Kibbutz Geshur, Corps des blindés
  30. Lieutenant Paz Eliahu, 22, Evron
  31. Sergent Shachar Dover, 20, Ginegar
  32. Lee Matt, 19, Eilat

Jean René Belliard (Auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

08:15 Publié dans Gaza, Hamas, Israel, Jihad islamique | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |