04/08/2014

4 août 2014 – 24ème jour de guerre à Gaza

Le Hamas pris au dépourvu sur le plan diplomatique
La décision du gouvernement israélien sur l'achèvement des opérations terrestres et le retrait de plusieurs unités de l’armée de la bande de Gaza a pris le Hamas au dépourvu.
Le Hamas ne tient pas particulièrement à satisfaire le gouvernement égyptien en lui laissant la satisfaction de parvenir à obtenir un cessez-le-feu, mais il ne tient pas non plus à se retrouver isolé sur le plan régional. Il reste qu'on semble s'approcher de l'issue de ce conflit qui pourrait durer encore une petite semaine.

Des exigences réduites
C’est pourquoi on assiste actuellement à des preuves de bonne volonté de l’organisation islamiste palestinienne qui a considérablement réduit ses exigences pour parvenir à un cessez-le.  Les Palestiniens insistent seulement sur la levée du blocus de la bande de Gaza, l'expansion de la zone de pêche, la construction d’un port et d’un aéroport et enfin l'ouverture du point de contrôle non seulement pour les biens, mais aussi pour les Gazaouis.

Israël refuse d’aller au Caire
Pour l’instant, Israël n'a pas l'intention d'accepter ces demandes et c’est la raison pour laquelle la délégation israélienne ne s’est pas rendue au Caire.

Mais déclare une trêve de sept heures
Israël a cependant annoncé une nouvelle trêve humanitaire de sept heures à Gaza
L'armée israélienne va s'abstenir de tout tir sur la plus grande partie de la bande de Gaza lundi pendant sept heures de "fenêtre humanitaire".
Le cessez-le-feu interviendra entre 07h00 et 14h00 GMT dans toute l'enclave palestinienne sauf sur la partie située à l'est de la ville de Rafah, au sud de l'enclave, "où des affrontements sont encore en cours et où est maintenue une présence militaire israélienne", précise un communiqué de l'armée.

L’armée israélienne quitte Gaza
La plupart des unités terrestres ont déjà été retirées de plusieurs secteurs de Gaza, et le reste devrait suivre après la destruction des derniers tunnels détectés. Dans le même temps, le commandement de l'armée admet qu'il ne sait pas si tous les tunnels ont été découverts et détruits. C’est pour cette raison que l’Etat-major israélien va mettre en place une bande de sécurité de 1km5 tout autour de Gaza pour éviter toute nouvelle pénétration des combattants palestiniens en Israël en passant par des tunnels encore existants.

IsraelBufferZone.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poursuite des bombardements de part et d’autre
L’armée israélienne poursuit ses raids et ses tirs d’artillerie et de chars et les Palestiniens continuent de tirer des roquettes par salves sur Israël. Cela est dû au fait que dans l'arsenal du Hamas et d'autres factions palestiniennes, il ya environ 3.000 "Qassam", et quelques dizaines de missiles d'une portée de plus de 40 km. Au total, les Palestiniens auront tiré 119 missiles le 3 août 2014.

Nouvel obus israélien sur une école de l’UNRWA abritant des réfugiés
Un obus israélien a explosé près d'une école appartenant à l'Agence de l'assistance aux réfugiés de Palestine des Nations Unies (UNRWA) où se trouvaient plus de 3000 déplacés. Dix d’entre eux ont été tués par le bombardement. La communauté internationale a aussitôt condamné le bombardement de l'institution. Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a déclaré que ce n'était pas seulement un acte immoral, mais aussi un crime. La conseillère à la présidence des Etats-Unis, Valerie Jarrett, a déclaré que "l'assassinat d’enfants dans la bande de Gaza ne pouvait être justifié."

1838 Palestiniens tués depuis le 8 juillet
Le ministère de la santé palestinien a indiqué que 1838 Palestiniens avaient été tués au cours des affrontements entre Gaza et Israël depuis le 8 juillet 2014. On dénombre déjà 25 tués depuis le début de la journée du 4 août.

Résumé de la journée du 4 août 2014
06:00. L'alarme a retenti à Ashdod et dans le territoire du district de Hof Ashkelon. Un missile a été détruit par Iron Dome.
À 06:30. Tirs de roquettes sur Ashkelon. Deux missiles ont été abattus par le système de défense antimissile "Iron Dome".
09h00. Sept obus de mortier ont explosé près du Conseil régional d’Eshkol sans faire ni dégâts ni blessés.
10h00. Une trêve unilatérale décrétée par l'armée israélienne, la huitième depuis le début des affrontements, est entrée en vigueur lundi à 10H00 locales (7H00 GMT) dans la bande de Gaza.
La trêve "humanitaire", est censée durer sept heures mais toutes les précédentes avaient volé en éclats.

Drôle de trêve !
12.00. Une roquette a explosé à Hof Ashkelon.
12h30. Explosion d’une roquette à Shaapr Hanegev. Pas de blessures ou de dommages matériels signalés.
Autour de 13h40 à l'intersection de Zaks et Navi Shmuel à Jérusalem un Palestinien à bord d’un bulldozer a renversé un piéton et un bus de la société "Kavim" Route 291. Le piéton est décédé des suites de ses blessures. Des passagers du bus et le conducteur ont été légèrement blessés. Le conducteur du bulldozer a été tué par deux officiers de police et des membres du Bureau des prisons qui se trouvaient à proximité du lieu de l'attaque. Il s'agit d'un homme de 19 ans originaire de Jebel Muqaber.
14h30. Tirs de roquettes sur Ashdod, Kiryat Malachi, Gan Yavné et plusieurs autres localités. Le Système de défense antimissile "Iron Dome" a détruit 2 roquettes. Pas de victimes ni dégâts.
Les sirènes ont retenti à Kfar Aza, Aliumin,  Nahal Oz, Saad, Zikim et Carmen à 15h08, 15h10, 15h13, 15h24 et 15h28.
Poursuite des tirs de roquettes sur les colonies israéliennes dans la zone frontalière. Les sirènes ont retenti à 16h12, 16h20, 16h21, 16h24.  Les localités visées étaient Yad Mordechai,  Nativ-Asar, et Or a Ner, Aliumin,  Kfar Aza, Saad, Kfar Maimon.
16h30. Radio "Bet Reshet» informe qu’un tir a eu lieu dans le secteur d’Ar a-Tsophim, sur la route entre les deux tunnels. Selon des témoins, un motocycliste a tiré plusieurs coups de feu sur un homme debout sur le "trempiade", avant de prendre la fuite. On a appris plus tard qu’un soldat avait été grièvement blessé. Il a été conduit  à l'hôpital, "Hadassah Ar a-Tsophim"
En raison de la crainte d’une attaque, les services de  sécurité de l'armée ont demandé aux habitants de certaines colonies du conseil régional de Hof Ashkelon de ne pas quitter leurs maisons. Dans la zone du kibboutz Zikim, les routes ont été fermées à la circulation dans les deux sens.
17h00. Deux Israéliens ont été légèrement blessés par des fragments d’obus de mortier sur le territoire du conseil régional Sdot Néguev.
18.00. Les sirènes d’alarme retentissent dans la zone industrielle d'Ashkelon, Yad Mordechai, et Nativ-Asar. Deux missiles sont effectivement arrivés dans le secteur. Un missile a été détruit par le système de défense antimissile "Iron Dome", tandis que l’autre tombait en rase campagne. 
18h00. La police passe au peigne fin les rues Dizengoff et Nordau à la recherche de l’homme qui a tiré sur un soldat hébreu. Les recherches sont également menées  dans le port de Tel Aviv.

Reprise des raids israéliens
18h10.
L’armée israélienne a repris ses raids sur la bande de Gaza après sept heures d'une trêve décrétée unilatéralement par Israël.
"Nous reprenons nos opérations, dont les raids aériens sur les infrastructures terroristes à Gaza (...) nous poursuivons le redéploiement dans la bande de Gaza, même s'il y a bien des forces qui sortent de Gaza", a déclaré le porte-parole de l'armée Peter Lerner.
Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a déclaré que l'offensive sur la bande de Gaza se poursuivrait jusqu'au "rétablissement de la sécurité" pour les Israéliens, faisant fi des appels internationaux au cessez-le-feu.
"La campagne à Gaza se poursuit (... elle) ne prendra fin que quand les citoyens d'Israël auront recouvré le calme et la sécurité de manière prolongée", a affirmé M. Netanyahu.
18.30. Tirs de roquettes sur Netivot, Kfar Maimon, Kfar Aza, Saad, la zone industrielle d'Ashkelon. Trois missiles ont été abattus par le système de défense antimissile "Iron Dome".
22h25. Selon un responsable égyptien, un accord sur une trêve de 72 heures aurait été conclu entre Israéliens et Palestiniens.

Vidéos – Côté israélien
Les forces navales israéliennes détruisent un lanceur de missiles :
https://www.youtube.com/watch?list=UUawNWlihdgaycQpO3zi-j...
Des motos à l’intérieur de tunnels
https://www.youtube.com/watch?list=UUawNWlihdgaycQpO3zi-j...

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

08:32 Publié dans Gaza, Hamas, Israel, Jihad islamique | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

03/08/2014

3 août 2014 – 27ème jour de guerre à Gaza

La guerre se poursuit à Gaza sans montrer de signe d’apaisement
Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, a déclaré, s'adressant à la presse dans la soirée du 2 Août, qu’il n’était pas question pour lui d’annoncer une date de fin de l’opération « Bordure protectrice La lutte contre le terrorisme va se poursuivre, a-t-il affirmé.
De son côté, le Hamas peut se réjouir d’avoir porté des coups pénibles à la toute puissance israélienne et espère bien lutter encore au moins six jours pour reprendre le flambeau de la Résistance que le Hezbollah revendiquait être le seul à porter. Il lui faut pour cela résister plus de 33 jours. C’était la durée du conflit qui avait opposé l’Etat juif à la milice chiite libanaise en 2006.

64 soldats israéliens ont perdu la vie au cours du conflit
Soixante-quatre soldats et trois civils (deux citoyens israéliens et un Thaïlandais). sont morts dans les combats entamés le 8 juillet, le bilan le plus lourd pour l'armée israélienne depuis sa guerre contre le Hezbollah libanais en 2006. 133 blessés sont actuellement traités dans les  hôpitaux israéliens, dont 14 dans un état grave.

153 objectifs ont été pris pour cibles le 2 août par l’armée israélienne
Le 2 août, l'armée israélienne a pris pour cibles 153 objectifs dans la bande de Gaza, principalement dans sa partie sud. Selon le service de presse de l'armée, depuis le début des opérations plus de 4000 objectifs ont été attaqués par Tsahal. 

78 Palestiniens ont perdu la vie dans la journée du 2 août
78 Palestiniens sont décédés dans la journée du 2 août en raison des frappes israéliennes.. Le nombre de morts dans la bande de Gaza depuis le début de l'opération dépasse maintenant le chiffre 1 650 personnes. A cela, il faut ajouter 8900 blessés.

Au-delà des chiffres…
Le site ci-dessous permet de se rendre compte de la réalité de la tragédie qui se joue à Gaza en allant au-delà de l’énoncé froid des chiffres. Il s’agit des noms et des photos des victimes palestiniennes :
http://www.beyondthenumber.org/

84 missiles tirés en direction d’Israël le 2 août
Au cours de la journée du 2 août, les combattants palestiniens ont tiré 84 missiles en direction d’Israël. 2730 roquettes ont été tirées en direction d’Israël depuis le 8 juillet, début des affrontements.

Résumé de la journée du 3 août
01h45. Le Service de presse de l'armée israélienne a indiqué que le lieutenant d'infanterie "Givati" Adar Goldin était mort. "Une commission spéciale menée par le rabbin en chef de l'armée a annoncé la mort de l'officier d'infanterie Hadar Goldin, tué au combat vendredi dans la bande de Gaza", a indiqué un communiqué militaire. Une porte-parole de l'armée refusait cependant de confirmer ou d'infirmer si le corps ou une partie du corps du soldat avait été retrouvé. La branche armée du Hamas, tout en endossant la responsabilité de l'attaque, avait indiqué ne rien savoir du sous-lieutenant Goldin, et estimé qu'il avait été tué avec le commando palestinien dans un bombardement israélien.
04h00. Une roquette a explosé à Sdot Néguev sans faire ni victimes ni dégâts.
04h30. tir d’une roquette sur le Néguev occidental, plus précisément à Sdot Néguev sans faire ni victimes ni dégâts.
06h45. Une autre roquette a explosé à Shaar Hanegev. Pas de blessés.
À 07:30. Encore un tir de roquette à Shaar Hanegev.
08h18. Les services de santé palestiniens annoncent la mort de 13 personnes. Neuf des victimes ont été tuées à Rafah (sud) et trois dans le centre de la bande de Gaza. Un autre Palestinien est décédé de ses blessures.
08h45. Le district de Hof Ashkelon a été la cible de roquettes. Deux missiles ont été détruites par Iron Dome.
09h15. Une roquette a Hof Ashkelon. Personne n'a été blessé.
10h00. Une roquette tirée de Gaza a explosé dans la zone du Conseil régional Eshkol. Pas de blessures ou de dommages matériels.

Israël redéploye ses troupes à Gaza 
10h47. Le porte-parole de l’armée israélienne a annoncé qu’Israël avait commencé à retirer certaines troupes de la bande de Gaza et à en redéployer d'autres à l'intérieur du territoire palestinien.
"Nous en retirons certaines, nous en changeons certaines (de position) à l'intérieur (du territoire), cette mission est en cours", a déclaré Peter Lerner, confirmant pour la première fois officiellement un début de retrait partiel.
"On change de braquet mais on continue", a-t-il insisté.
"Nous sommes tout près d'avoir achevé notre mission en ce qui concerne les tunnels dont nous connaissons l'existence", a ajouté le militaire. "Quand ce sera fait, nous ferons une annonce".
Mais "la mission se poursuit, elle n'est pas terminée", a-t-il dit.
"Ce ne sera pas le même type d'opération, mais nous poursuivrons nos opérations" pour permettre "une rapide réaction au sol et frapper le Hamas en cas de besoin", a-t-il dit.
"La réalité, c'est que le Hamas essaie de poursuivre ses attaques, il nous faut donc rester présents dans une certaine mesure pour répondre", a ajouté M. Lerner.
Le porte-parole a précisé que l'armée poursuivait en particulier ses opérations près de Rafah (sud).

10h50. Une roquette tirée de Gaza a explosé à  Shaar Hanegev sans faire ni victimes ni dégâts.

Une nouvelle école de l'UNRWA hébergeant des réfugiés à nouveau bombardée
11h18. Au moins dix Palestiniens ont été tués dimanche 3 août dans une frappe ayant touché une école de l'ONU qui accueille des réfugiés à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.
"Selon les premières informations, il y a de nombreux morts et blessés dans l'école de l'UNWRA à Rafah après un bombardement", a indiqué le porte-parole de l'Agence onusienne pour les réfugiés palestiniens.
L'armée israélienne a reconnu avoir tiré sur l'école de l'ONU à Rafah.
"L'armée israélienne a pris pour cible trois terroristes du Jihad islamique montés sur une moto à proximité d'une école de l'UNRWA à Rafah, a précisé un porte-parole de l'armée.

L’Egypte poursuit ses efforts de médiation
Six membres du Hamas ont gagné Le Caire, sur invitation de l’Egypte, pour rejoindre la délégation palestinienne devant mener des discussions en vue d'une trêve dans la bande de Gaza. Mais il y a peu de chances qu’une trêve aboutisse dans un avenir immédiat car Israël a refusé d'envoyer des représentants.
Le Caire a maintenu son invitation, malgré le refus israélien. Le président palestinien, Mahmoud Abbas, a assuré pour sa part qu'une délégation composée de membres de son mouvement, le Fateh, mais aussi du Hamas et du Jihad islamique, se rendrait en Egypte "quelles que soient les circonstances".
Les six membres du Hamas sont menés par Ezzat al-Rishq, haut responsable du mouvement. Ils sont arrivés dimanche 3 août au Caire en provenance de Doha (Qatar).
Cinq autres membres de la délégation palestinienne, parmi lesquels Majed Faraj, chef de la sécurité de l'Autorité palestinienne, étaient déjà arrivés au Caire samedi soir.
Les représentants du Jihad islamique sont toujours attendus ainsi que l'envoyé des Etats-Unis au Moyen-Orient Franck Lowenstein et l'émissaire du Quartette pour le Proche-Orient Tony Blair.
La délégation palestinienne, qui est parvenue dans la journée du 3 août à une position commune, s'est mise d'accord sur ses demandes. Maher al-Taher, un responsable du Front démocratique de libération de la Palestine (FDLP) les a précisées : "un cessez-le-feu; le retrait des troupes israéliennes de Gaza, la fin du siège de Gaza et l'ouverture des points de passage".
Les Palestiniens demandent également l'augmentation de la zone de pêche autorisée à 12 miles nautiques et la libération de prisonniers palestiniens.
L'initiative égyptienne, présentée quelques jours après le début de l'offensive israélienne, prévoit un cessez-le-feu puis des négociations indirectes. Elle avait alors été acceptée par Israël mais rejetée par le Hamas. Mais à présent, c’est Israël qui rejette la proposition, : "Trouver un arrangement n'intéresse pas le Hamas qui ne fait que se moquer de la communauté internationale", a jugé la radio de l'armée, en citant un haut responsable politique israélien.

11h30. Une roquette a explosé à Hof Ashkelon sans faire ni victimes ni dégâts.
12h30. Nouvelle roquette à Shaar Hanegev. Personne n'a été blessé et aucun dommage.
12h50. Deux roquettes ont explosé en pleine campagne, sur le territoire du conseil de quartier Sdot Néguev.
13h30. Une roquette tirée de Gaza a explosé dans un espace ouvert à  Sdot Néguev.
13h40. Les habitants de Zikim et Nativ-Asar ont reçu l'ordre se barricader dans leurs maisons en raison de la possibilité d'infiltration de combattants palestiniens depuis la mer.
14h20. Quatre roquettes ont explosé sur le territoire du conseil de quartier Sdot Néguev. Personne n'a été blessé et aucun dommage.
Les Sirènes ont résonné dans les colonies israéliennes à 15h08, 15h21, 15h29, 15h37. Des explosions ont eu lieu à Hof Ashkelon et Eshkol.
Les sirènes ont également retenti à 16h19, 16h26, 16h28, 16h31, 16h35, 16h36, 16h39, 17h00, 17h09 dans divers secteurs : Beersheba, Nahal Oz, Alun, Kfar Aza, Saad, Zikim, Nativ et Hazor. Trois missiles tirés en direction de la capitale du Néguev, ont été détruits par le système de défense antimissile "Iron Dome". D’autres sont tombées dans des terrains vagues.
A noter que la technique fréquemment utilisée par les combattants palestiniens est de tirer des salves de roquettes en même temps pour rendre leur destruction par Iron Dome plus difficile.
A 16h58 les sirènes ont sonné à Bnei Brak, Bat Yam, Givatayim, Gedera, Gan Yavne, Holon, Kiryat Malachi, Rishon Lezion, Ramat Gan, Tel Aviv et même Jaffa. Dans le même temps des villages ont été bombardés dans les districts de Hof Ashkelon et Lakis. Des roquettes tombées près de Kiryat Gat ont provoqué un feu de brousse. Une autre roquette a été détruite par le système de défense antimissile à Gush Dan.
18.00. Deux missiles ont été abattus "Iron Dome" au-dessus d’Ashdod.
Les combattants palestiniens ont tiré des obus de mortiers sur des colonies voisines de Gaza. Un obus a explosé près de l'entrée de l'une des colonies sur le territoire du conseil régional de Shaar Hanegev. L’explosion de l’obus a blessé une personne.
18.30. Nouveaux  tirs de roquettes en direction d’Ashdod et sa banlieue. Deux missiles ont été abattus par le système de défense antimissile "Iron Dome".
20h00. Nouvelles sirènes d’alarme à Ashdod, Eshkol et les districts de Hof Ashkelon. Les roquettes ont été  touchées par le système de défense antimissile "Iron Dome".

Vidéo - Côté israélien
A l'intérieur d'un tunnel du Hamas :
https://www.youtube.com/watch?list=UUawNWlihdgaycQpO3zi-j...
Les paras israéliens montrent l'ouverture d'un tunnel :
https://www.youtube.com/watch?list=UUawNWlihdgaycQpO3zi-j...
L'armée israélienne détruit un tunnel piégé :
https://www.youtube.com/watch?list=UUawNWlihdgaycQpO3zi-j...
Destruction d'un tunnel par l'armée de l'air :
https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&a...

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

20:58 Publié dans Gaza, Hamas, Israel, Jihad islamique | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

01/08/2014

1er août 2014 – 26ème jour de guerre à Gaza

Une trêve de 72 heures
Israël et le Hamas ont accepté une trêve humanitaire de 72 heures à Gaza à compter de vendredi matin 08h00.
Israël a été le dernier à confirmer son accord pour le cessez-le-feu après son annonce par John Kerry, le secrétaire d’Etat américain, dans la nuit du 31 juillet au 1er août et son acceptation par le Hamas.
"Le Hamas et tous les mouvements de la Résistance (palestinienne) ont accepté un cessez-le-feu humanitaire de 72 heures à compter de vendredi 08h00 qui sera respecté par tous ces mouvements si l'autre partie observe aussi ce cessez-le-feu", a affirmé le porte-parole, Fawzi Barhoum.
Israël a accepté cette trêve mais John Kerry  a également précisé qu'Israël continuerait des opérations "derrière ses lignes" définies durant le conflit. Israël affirmait également qu’il poursuivrait les opérations de destruction des tunnels utilisés par le Hamas, qu’il y ait un cessez-le-feu ou non, ce qui ne présage rien de bon sur le respect de cette trêve, la quatrième depuis le début des affrontements.
En attendant le début du cessez-le-feu, les bombardements se sont poursuivis toute la nuit de part et d’autre.

Israéliens et Palestiniens devaient se rencontrer au Caire
Les Américains ont également précisé que des négociateurs israéliens et palestiniens devaient se rencontrer en Egypte, et que Frank Lowenstein, l’émissaire américain pour le Moyen orient devait participer aux négociations. Mais le fait que la trêve n'a pas été respectée et que les combats ont redoublé de violence laisse planer un sérieux doute sur l'avenir dans l'immédiat des négociations
La délégation palestinienne devait comprendre des responsables de l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP), dont Saëb Erekat et Azzam al-Ahmad, et des responsables du bureau politique du Hamas, dont Khalil al-Haya et Imad al-Alami et l'un des responsables du Jihad Islamique à Gaza, Khaled el-Batsh.
On ne savait pas qui allait participer aux négociations côté israélien.

Plus de 1500 tués palestiniens depuis le début des affrontements
Plus de 1500 Palestiniens ont perdu la vie depuis le début des affrontements. 40 Palestiniens sont décédés et 250 ont été blessés depuis le début de la journée du 1er août qui devait connaître une trêve, malheureusement très vite oubliée par les combattants des deux bords. A noter qu’un Palestinien a également été tué lors de manifestations en soutien de Gaza en Cisjordanie.

Cinq soldats israéliens tués jeudi le 31 juillet
Cinq soldats israéliens ont été tués jeudi soir par un obus de mortier tiré sur eux alors qu’ils se trouvaient le long de la frontière avec la bande de Gaza dans le secteur d’Echkol. Le nombre de soldats israéliens tués depuis le début des affrontements se monte à présent à 61. L’armée précise que 19 officiers et soldats ont été blessés au cours de différents combats.

Les Etats-Unis réapprovisionnent Israël en munitions
Les États-Unis ont confirmé avoir répondu favorablement à une demande israélienne et réapprovisionné l’Etat hébreu en munitions.
"Les Etats-Unis se sont engagés à la sécurité d'Israël, et il est vital pour les intérêts nationaux des États-Unis d’aider Israël à développer et à maintenir une capacité d'auto-défense forte et prête", a déclaré le porte-parole du Pentagone, l’amiral John Kirby, dans un communiqué. Il a ajouté : "Cette vente de la défense est conforme à ces objectifs."
Deux des munitions demandées par Israël se trouvaient étaient déjà stockées dans un dépôt de l'armée américaine en Israël et destiné à être fournies à Israël en cas d’urgence. On estime la valeur de ce stock de munitions stockées dans ce discret dépôt à  en cas d'urgence par l'Etat juif. La guerre de réserve des stocks de munitions et Israël à 1 milliard de dollars.
L’amiral Kirby a tenu bon de préciser que le dépôt WRSA-je avait été installé bien avant le conflit actuel et qu’il contenait des surplus américains.
Il a ajouté que la livraison de munitions à partir des stocks WRSA-je relève d’une décision purement logistique et qu’une autorisation de la Maison Blanche n’est pas nécessaire.
L’amiral Kirby n'a pas précisé si la Maison Blanche avait été impliquée dans ce cas précis de livraison de munitions à Israël. 
Kirby, conscient que la livraison de munitions dans une telle période pourrait poser problème, a tenu bon de préciser que le chef du Pentagone, Chuck Hagel, avait dit à son homologue israélien que les Etats-Unis étaient préoccupés par les conséquences meurtrières du conflit et avait appelé à un cessez-le-feu et à la fin des hostilités.
Dans un appel téléphonique avec le ministre israélien de la Défense Moshe Yaalon, Hagel a exprimé "la préoccupation persistante des États-Unis sur le nombre croissant de morts civiles palestiniennes et la perte de vies israéliennes, ainsi que la situation humanitaire qui s'aggrave dans la bande de Gaza."

Les grands perdants : l’Iran, le Hezbollah et l’Arabie saoudite
Le Hezbollah qui avait accaparé l’adjectif d’ « al-Moqawama » (la résistance en arabe) est bien absent de « la mère de toutes les batailles » aux yeux de beaucoup de Musulmans, à savoir la "lutte pour la libération de la Palestine et de la Mosquée al-Aqsa". Le Hezbollah est englué dans la guerre civile syrienne et se trouve pris au piège de la défense d’un régime honni par la communauté sunnite dans sa majorité, le régime de l’Alaouite Bachar el-Assad. Il en est de même pour la Révolution islamiste d’Iran qui, notamment lors de la présidence de Mahmoud Ahmadinejad, avait promis à maintes reprises la destruction d’Israël, se trouve dans la même situation que le Hezbollah. L’Iran et le Hezbollah ne sont plus désormais les champions de la résistance à Israël. Et ce ne sont pas les déclarations belliqueuses de Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah, ou de l’ayatollah Khamenei qui vont sauver leur image de "grand Mujahid". Même les déclarations de Qassem Soleimani,  le commandant de la « Force al-Qods », la force spéciale des gardiens de la révolution iranienne, l’homme fort du Moyen orient, sonnent faux.
L’Arabie saoudite est également à la traine en ce qui concerne ses réactions face à la guerre entre Israël et les Palestiniens de Gaza. Il aura fallu attendre 26 jours pour que le roi Abdallah rompt enfin  le silence et se résigne à fustiger Israël alors qu’il y a encore quelques jours les Saoudiens montraient le Hamas du doigt comme étant le seul responsable des affrontements à Gaza. Le roi Abdallah d'Arabie a qualifié d’"inexcusable"  les silences du monde face aux  "crimes de guerre" commis par Israël à Gaza, dans un discours transmis par l'agence officielle SPA.
"Nous voyons répandre le sang de nos frères en Palestine dans des massacres collectifs, qui n'ont épargné personne, et dans des crimes de guerre contre l'humanité (...), qui ont lieu au vu et au su de la communauté internationale, restée indifférente aux événements de toute la région", a affirmé le roi.
"Ce silence est inexcusable" et accouchera "d'une génération qui rejettera la paix et ne croira qu'en la violence", a ajouté le souverain.

Les grands gagnants sont les Frères Musulmans
A contrario, les grands gagnants sont les Frères musulmans qui, après des mois et des mois de coups durs (renversement du président Mohammed Morsi par les militaires égyptiens; reculade du parti tunisien Ennahda ; échec des frères musulmans à s’imposer comme force de gouvernance en Libye et en Syrie) reviennent sur le devant de la scène grâce au Hamas qui, pour la rue arabe et sunnite, oppose une résistance héroïque face au marteau pilon de l’armée israélienne.

Résumé de la journée du 1er février 2014
Une heure après l’entrée en vigueur de cessez-le-feu, il fallait se rendre à l’évidence. Celui-ci avait volé en éclats à coups de bombardements de chars et de roquettes.
Le gouvernement israélien accusait vendredi le mouvement palestinien Hamas et ses alliés de "violation flagrante" du cessez-le-feu.
"Une fois de plus, les organisations terroristes de Gaza commettent une violation flagrante du cessez-le-feu auquel elles s'étaient elles-mêmes engagées auprès du secrétaire d'Etat américain et du secrétaire général de l'ONU", John Kerry et Ban Ki-Moon, selon le communiqué des services de Benjamin Netanyahu.
Huit Palestiniens ont été tués dans la matinée près de Rafah (sud) par des tirs de l'armée israélienne. Le Hamas accuse Tsahal d’avoir tué huit de ses combattants, ce qui à ses yeux, est une violation fragrante de la trêve par Israël.

Un officier israélien aurait été capturé et deux autres soldats tués
Deux soldats israéliens ont été tués vendredi dans le sud de la bande de Gaza lors de l'opération qui a sans doute aussi conduit à la capture d'un officier par des combattants palestiniens, a annoncé vendredi l'armée israélienne.
L'armée a révélé l'identité du soldat sans doute enlevé, Hadar Goldin, un sous-lieutenant de 23 ans, originaire de Kfar Saba, au nord de Tel-Aviv.

Vidéos – côté israélien :
L’armée israélienne a mis en ligne montrant les tirs de missiles palestiniens :
https://www.youtube.com/watch?list=UUawNWlihdgaycQpO3zi-j...
La brigade Nahal détruit un tunnel à l’explosif :
https://www.youtube.com/watch?list=UUawNWlihdgaycQpO3zi-j...
Une unité des blindés découvre et détruit un tunnel :
https://www.youtube.com/watch?list=UUawNWlihdgaycQpO3zi-j...

Jean René Belliard (Auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

12:15 Publié dans Etats-Unis, Gaza, Hamas, Israel | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | |