11/09/2017

Syrie : la coalition aurait bombardé une colonne de forces pro-gouvernementales près de Deir ez-Zhor

Extrait de la 738ème newsletter publiée par Jean René Belliard le 11 septembre 2017

Selon plusieurs médias, la coalition aurait bombardé une colonne de forces pro-gouvernementales près de Deir ez-Zhor 
Les avions de la coalition dirigée par les États-Unis aurait bombardé une colonne militaire des forces gouvernementales syriennes près de la ville de Deir ez-Zhor. L'information a été donnée par Sky News Arabia lundi 11 septembre, citant des sources locales. 
Les frappes aériennes auraient frappé la colonne près d'un champ pétrolier à l'est de la ville de Deir ez-Zhor et auraient tué un certain nombre de membres de milices soutenues par l'Iran et auraient détruit des équipements militaires.
L'incident aurait eu lieu près du champ pétrolifère de Thaim situé au sud-est de la ville où des combats intenses sont en cours entre l'Etat islamique et l'Armée Arabe Syrienne (AAS). 
Selon la chaîne de télévision Sky News Arabia, les frappes aériennes seraient un message à l'AAS et ses alliés de s'abstenir de traverser la rivière Euphrate.
Ni l'armée syrienne ni la coalition dirigée par les États-Unis ont commenté l'information donnée par Sky News Arabia
Des informations antérieures données par des sources liées aux Forces Démocratiques Syriennes (FDS) soutenues par les États-Unis ont rapporté des  propos qu'aurait tenus le major-général Rupert Jones, commandant en chef adjoint de la coalition dirigée par les États-Unis en Syrie et en Irak, selon lesquels la coalition ne permettra pas aux troupes gouvernementales de traverser l'Euphrate et est prête à les frapper si elles tentaient de le faire. Ces propos n'ont pas été démentis par la coalition.
 
Pour plus d'informations, écrire à ptolemee@belliard74.com

 

10/09/2017

Chronique de la guerre mondiale contre les jihadistes

Chronique de la guerre mondiale contre les  jihadistes

Voici ce que les abonnés ont lu, samedi 9 septembre 2017, dans la 736e newsletter du groupe Ptolémée.

Ils viennent aussi de recevoir la 737e newsletter, ce dimanche 10 septembre.

Si vous êtes particulièrement intéressés par les évènements du Moyen Orient, d'Afrique du nord, du Sahel et ceux liés au jihadisme à travers le monde, avec analyses et alertes, écrivez à

ptolemee@belliard74.com

Lire la suite

09/09/2017

Syrie : Les forces démocratiques syriennes (FDS) dirigées par les Etats-Unis profitent de l'offensive du régime à Deir ez-Zhor pour progresser

Les forces dirigées par les Etats-Unis profitent de l'offensive du régime pour progresser
FDS
 
Les Forces Démocratiques Syriennes, une coalition de milices kurdes et arabes dirigée par les États-Unis mettent à profit l'offensive menée par l'armée syrienne contre l'EI à Deir ez-Zhor pour atteindre leurs propres objectifs. 
Le 8 septembre, les FDS ont progressé au sud de la ville d'al-Shaddadah et ont pris le contrôle de Tal Aljehev, Jabal az-Zirab, Bir Dumayni et Hujayf Zarrab des mains de l'EI, selon des sources pro-kurdes. Très probablement, l'objectif de cette avancée est de saisir le champ pétrolier d'Omar, l'un des plus grands champs pétroliers syriens, et le plus de terrain possible au nord de la province de Deir Ezzor, tandis que les forces gouvernementales sont engagées dans une lutte à mort contre l'EI à l'intérieur de la ville de Deir ez-Zhor. 
L'AAS se prépare à bloquer les FDS au nord de Deir ez-Zhor
Le 7 septembre, des photos ont montré une colonne de transports de ponts mobiles et de bateaux dans la zone gouvernementale de Deir ez-Zhor.
On a cru un moment que ces équipements étaient destinés à permettre à l'armée de traverser l'Euphrate pour ouvrir un nouveau front contre l'EI. On pense aujourd'hui que l'AAS et ses alliés cherchent en fait à bloquer l'avance des FDS.   
Communiqué du CENTCOM
La coalition de la Task Force combinée conjointe (Combined Joint Task Force Coalition) se félicite de l'annonce de la Coalition Arabe Syrienne (CAS) du début de leur offensive pour vaincre l'EI dans la vallée de la rivière Khabur, baptisée "Opération Tempête de Jazira", au nord de Deir ez-Zhor, dans l'est de la Syrie, le 9 septembre. 
La CAS multiethnique est une force partenaire expérimentée et testée dans les combats pour vaincre l'EI dans le nord syrien. L'opération sera exécutée par la Coalition Militaire de Deir ez-Zhor. 
Le lieutenant-général Paul E. Funk II, commandant général de la CJTF (Combined Joint Task Force) - Operation Inherent Resolve - a déclaré que la bataille pour la vallée de la rivière Khabur est une bataille pour l'axe stratégique vers la moyenne vallée du fleuve Euphrate, l'un des derniers bastions de l'EI.
"L'existence même de l'EI pose une menace réelle au monde civilisé et à notre façon de vivre", a déclaré Funk. "Nos efforts collectifs les vaincront."
Les forces de la coalition soutiendront la CAS pendant l'offensive de la vallée de la rivière Khabur dans le cadre de leur mission de «conseil et assistance», fournissant du matériel, de la formation, du renseignement et du soutien logistique, des tirs de précision et des conseils sur le théâtre de la bataille.  
Une fois que la vallée de la rivière Khabur sera dégagée de l'EI, la CAS indique que la région sera rendue aux organes représentatifs des civils locaux qui surveilleront la sécurité et la gouvernance la sécurité et la gouvernance comme àTabqa et Manbij.
La CAS s'approche du MERV (Middle Euphrate River Valley) sur deux couloirs, et les résidents locaux et les non-combattants évacuent cette région pour gagner les zones contrôlées par la CAS au nord.  
La Coalition prend toutes les précautions nécessaires pour prévenir les souffrances humaines inutiles et éviter les victimes.
CJTF-Operation Inherent Resolve  
Public Affairs  
Office Press Desk 
 
Jean René Belliard