09/11/2014

9 novembre 2014 - Abou Baker al-Baghdadi

Des dirigeants du califat islamique tués par un raid aérien de la coalition
La coalition internationale a frappé deux cibles importantes du califat islamique, vendredi 7 novembre 2014.
La première frappe à eu lieu contre un rassemblement de chefs de l’Etat Islamique dans une maison de la localité irakienne d’al-Qaïm, à la frontière irako-syrienne. La ville est sous le contrôle des Jihadistes de l’EI. Il semble que le chef de l’Etat Islamique pour la province sunnite d’al-Anbar ait été tué, ainsi que son adjoint. On ne sait pas si Abou Baker al-Baghdadi se trouvait dans la maison ciblée par la frappe aérienne. Mais des sources tribales affirment que le calife aurait été sérieusement voir mortellement blessé au cours de la frappe aérienne. L’attaque aurait également blessé un grand nombre de participants à la réunion et l’hôpital d’al-Qaïm aurait été vidé de ses patients pour recevoir plusieurs dizaines de blessés.
Un autre raid a détruit un convoi de 10 camions de l’Etat islamique armés, selon une information du CENTCOM.
Les corps de 50 militants ont depuis été transportés à la morgue de Mossoul, selon l'agence de nouvelles Reuters.
Dans un communiqué, le porte-parole du CENTCOM a commenté : "Cette frappe montre la pression que nous continuons à placer sur le réseau terroriste de l'EI et la liberté de plus en plus limitée du groupe de manœuvrer, de communiquer et de commandement."

Conséquences
L’Etat Islamique avait réussi à supplanter le réseau al-Qaïda car ses dirigeants, contrairement à Ben Laden ou Zawahiri, ne s’étaient pas astreints à vivre dans le plus stricte isolement, les coupant ainsi du gros de leurs troupes. Abou Baker al-Baghdadi, au contraire, s’était même montré pendant un long moment dans une mosquée de Mossoul après la prise de la ville par les califatistes en juin 2014. On s’était toujours demandé, d’ailleurs, comment il se faisait que la toute puissance américaine n’avait pas profité de ce moment hautement médiatisé pour suivre le leader du califat à la trace et le viser par une frappe ou une attaque des forces spéciales.
La frappe de vendredi contre la réunion d’al-Qaïm va amener les leaders du califat à être plus prudents désormais, que cela vaille pour al-Baghdadi, s'il est indemne, ou son successeur. La clandestinité à laquelle, eux aussi, devront s’astreindre va rendre plus difficile la communication entre combattants et leaders. Une évolution qui conduira fatalement à la même situation d’isolement profond dans laquelle se trouve la direction d’al-Qaïda.

Jean René Belliard

 

09:56 Publié dans Abu Baker al-Baghdadi, al-Qaïda, Centcom, Etat Islamique, Etats-Unis, Mossoul, Qaïm | Lien permanent | Commentaires (5) | | | | |

08/11/2014

6 au 8 novembre 2014 – Nouvelles des guerres du Moyen Orient

La guerre fait rage entre les Islamistes sunnites, encore appelés Jihadistes, et le reste du monde. Et cette lutte à mort est multiforme. Elle l’est en raison de la diversité des adversaires – chiites, occidentaux, armées nationales, forces laïques, et tous ceux qui refusent de passer sous l’autorité des partisans de la charia. Et elle est multiforme en raison de la diversité des Jihadistes eux-mêmes dont beaucoup n’ont que peu ou pas de relations avec l’islam mais sont simplement animés par une haine féroce de « l’establishment ».
Il est nécessaire, par conséquent, de passer en revue les divers théâtres où ces affrontements ont lieu. On s’aperçoit, à considérer la liste de plus en plus longue des régions affectées par ce conflit, qu’on se dirige petit à petit vers ce qu’on pourrait appeler une guerre mondiale.

Lire la suite

06/11/2014

4 au 6 novembre 2014 – Nouvelles des guerres du Moyen orient

 

film « Son of Babylon »
Une fois n’est pas coutume. On va commencer par un magnifique film kurde (sous-titré en arabe) sur les misères du peuple irakien. Le film retrace les pérégrinations d’une mère kurde et de son fils à la recherche du mari et père sans doute disparu lors de la répression du peuple kurde sous Saddam Hussein. Un film d’une humanité profonde. A voir absolument même si on ne comprend pas l’arabe:
https://www.youtube.com/watch?v=Q9BK768W69o&list=UUNo...

Lire la suite