09/08/2014

9 août 2014 – Guerres du Moyen Orient

Irak

L’occident choisit enfin ses « amis »
Les combats ont brutalement changé de dimension avec l’intervention de l’armée de l’air américaine. L’Occident semble enfin avoir compris qu’il lui fallait choisir ses « amis » ou « ses ennemis les moins dangereux » pour mettre un coup d’arrêt à une dérive confessionnelle folle qui risque d’emporter l’ensemble du monde moyen oriental dans une spirale de violences dont on a peine à prévoir les conséquences.
Les « amis » auquel les Américains ont choisi d’apporter toute l’aide nécessaire sont les Kurdes. Les Kurdes sont, avec les Israéliens et les Jordaniens, les « amis sans faille » de Washington dans la région. Les « ennemis les moins dangereux » sont les chiites, ce qui implique l’Iran et sans doute le Hezbollah. Ce que je veux dire c'est que les Etats-Unis en intervenant pour éviter que Bagdad et sans doute le Liban ne tombent entre les mains des Jihadistes de l'Etat Islamique, vont se retrouver de facto partie prenante dans le conflit sunnite-chiite, un conflit millénaire ! Il n'est pas sûr qu'un pays occidental, avec ses impératifs économiques, ait la puissance, la patience et le courage de prendre part à un tel affrontement. 

Kurdistan
Destruction par l’US air Force d’un canon mobile de l’EI :
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...

Syrie

Blackout sur les revers de l’armée nationale syrienne
Le régime de Bachar el-Assad maintient un blackout total sur les récents revers subis par son armée récemment. 
Au nord de Raqqa, les Jihadistes de l'Etat islamique ont pris le contrôle de la base du Régiment 93, après la capture de la base du Régiment 121, ne laissant au régime que la base aérienne de Taqba qui se trouve maintenant très menacée.
A Hama, plus au sud, les insurgés sont maintenant à quelques kilomètres de l'aéroport militaire de Hama où sont fabriqués les barils d’explosifs qui ravagent les zones rebelles depuis des mois.
A Damas, c’est le centre ville de Damas qui est à présent la cible des canons de la rébellion. Les insurgés se sont également approchés de l’aéroport de Damas au point de le menacer à son tour. Or cet aéroport est vital pour les forces d’Assad car c’est par lui qu’elles reçoivent les armes et les munitions en provenance d’Iran.
L’agence étatique d’information SANA parle seulement de combats dans la périphérie de Damas au cours desquels « un certain nombre de terroristes ont été éliminés ainsi que leurs outils criminels ».

Damas
Bombardement de Damas par des missiles Grad :
https://www.youtube.com/watch?v=N0i-hVeZv6s&feature=p...

Bataille de l’aéroport de Damas
Les rebelles livrent bataille à Ghazlania pour s’approcher de l’aéroport de Damas :
https://www.youtube.com/watch?list=UUnigacRk8PMRKK47soehL...

Frontière libano-syrienne
Les réfugiés syriens qui ont fui les combats d’Ersal, au nord est du Liban, ont été empêchés de rentrer en Syrie. Des réfugiés en grand nombre sont coincés dans le no man’s land entre les deux pays, ce qui risque de poser un énorme problème humanitaire :
https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&a...

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

 

23:43 Publié dans Bachar el-Assad, Bagdad, Damas, Etat Islamique, Etats-Unis, Hama, Hezbollah, Irak, Iran, Israel, Kurdistan, Raqqa, Syrie | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | |

01/08/2014

1er août 2014 – Dernières nouvelles du Moyen Orient

Syrie

Rif Damas
Combats farouches et bombardements incessants dans la ville de Mleiha (Rif Damas). Cette localité située à l’est de Damas est tombée aux mains des rebelles au printemps de 2013. Elle fait l’objet d’une violente offensive des forces gouvernementales depuis avril 2014. L’armée d’Assad avait réussi à réoccuper la moitié de la localité au début de mai 2014, mais est enlisée dans de violents combats de rues depuis avec le Front Islamique, une coalition de brigades rebelles soutenues par l’Arabie saoudite.
https://www.youtube.com/watch?list=UUnigacRk8PMRKK47soehL...

Le Front al-Nosra (al-Qaïda) dans la province d’Alep
Le Front al-Nosra, le représentant officiel d’al-Qaïda en Syrie, s’empare de la ville de Sarmada, une localité située à l’ouest d’Alep sur la route 56 menant à la Turquie :
https://www.youtube.com/watch?list=UUnigacRk8PMRKK47soehL...
Il semble que chacune des grandes formations rebelles, l’Etat Islamique, le Front al-Nosra, le Front Islamique (pro-saoudien) et l’Armée Syrienne Libre cherchent actuellement, chacune de leur côté, à s’aménager un territoire, le plus grand possible et disposant si possible d’un accès vers un pays voisin, sur lequel ils vont pouvoir régner en maître en attendant d’agrandir leur fief.

Edleb
Les insurgés détruisent à l’explosif une position des soldats d’Assad à Frikka, province d’Edleb. L’assaut a été mené par un kamikaze à bord d’une voiture piégée.
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...

Secteur de Hama
L'insurrection continue à faire pression sur les forces d’Assad sur le front de Khan Sheykhoun, au nord d’Ariha. Elle a détruit de nombreux points de contrôle de l’armée depuis le printemps. L'armée syrienne est pratiquement isolée dans ses deux principales bases de Wadi ad-Daif et al-Hamidiya.

Les Brigades Jeich al-Islam et Suqur ash-Sham se fondent dans le Front Islamique
Les brigades rebelles Jeich al-Islam et Suqur ash-Sham ont décidé de se fondre complètement dans le Front Islamique (pro-saoudien) et de se placer sous l’autorité de Zahran Allouch :
https://www.youtube.com/watch?v=VaAxR4NI-MU&feature=p...

Irak

17 soldats irakiens tués dans des combats au sud de Bagdad
Les combats ont eu lieu à Jourf al-Sakhr, au sud de Bagdad, avec des insurgés sunnites qui ont duré deux heures le vendredi matin". 

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

24/07/2014

24 juillet 2014 : Derniers évènements en Irak

L’Etat islamique a repris sa campagne d'attentats anti-chiites
33 personnes, dont cinq policiers, ont été tuées par un kamikaze à Bagdad dans la nuit du 22 au 23 juillet. Le terroriste a attaqué un barrage de police à l’entrée du quartier d’al-Kadhimiya. La plupart des victimes civiles se rendaient à un lieu de culte chiite, Musa al-Khadim.
L’attentat aurait été réalisé par un kamikaze tunisien qui s’appelle (naturellement) Abou Abdul-Rahman al-Tunisi.
L'État islamique avait déjà revendiqué la responsabilité d'attentats à Bagdad, dont plusieurs explosions ont eu lieu samedi 19 juillet, coûtant la vie à 27 personnes. 

Très graves accusations de l’ONU contre l’Etat Islamique en Irak
Mme Jacqueline Badcock, numéro 2 de l'ONU en Irak, accuse les jihadistes de l'EI d’avoir ordonné des mutilations génitales sur les femmes âgées de 11 à 46 ans en application d’une fatwa émise par les dirigeants du Califat.

L’armée tente désespérément de reprendre le terrain perdu

Bataille de Tikrit
Les forces gouvernementales ont lancé une contre-offensive il y a une semaine pour récupérer Tikrit, ville natale de l'ancien président Saddam Hussein, mais a du se retirer en raison de la résistance acharnée des insurgés sunnites.

Bataille de Fallujah
Cela fait des mois que l’armée tente de reprendre la ville de Falluhah, sans succès. Elle a adopté, depuis quelques jours, une méthode qui a donné des résultats en Syrie : le lancement de barils d’explosifs sur les zones tenues par les insurgés. Le seul problème : le grand nombre de victimes civiles provoqué par ces bombardements.
Des hélicoptères de l’armée ont lancé, le 23 juillet, cinq barils d’explosifs  sur la ville de Fallujah et la localité voisine de Garma, également entre les mains des rebelles sunnites. 

Au moins 60 morts dans une attaque contre un convoi de prisonniers le 24 juillet
Des kamikazes et d'autres hommes armés ont attaqué jeudi un convoi de prisonniers au nord de Bagdad, provoquant d'intenses combats avec les forces de sécurité qui ont fait au moins 60 morts. Les insurgés sunnites sont coutumiers de ces attaques contre les convois de prisonniers. Leur but est d'en libérer le plus grand nombre et tant pis si ces attaques provoquent un grand nombre de victimes parmi ceux qu'ils tentent de libérer.

Une ouverture politique et un espoir ?

Nouri al-Maliki a rencontré des chefs de tribus sunnites
Le premier ministre Nouri al-Maliki, un chiite controversé pour sa politique anti-sunnite, avait rencontré, il y a deux jours, des chefs de tribus sunnites pour tenter de les rallier contre les Jihadistes de l’Etat Islamique, tout comme le général américain Petraeus l’avait déjà fait  en créant les milices du réveil (Sahwa) au temps de l’occupation américaine de l’Irak.
 
Le Kurde Fouad Massoum est élu président de l'Irak par le Parlement
Le Parlement irakien a élu jeudi 24 juillet 2014 Fouad Massoum, comme président de l'Etat fédéral. Massoum, né en 1938 est kurde. Mais il ne faut pas voir nécessairement une tentative de dialogue en direction des Kurdes partisans de l’autonomie.  Les différentes communautés irakiennes s’étaient mis d’accord pour que le poste de président de la République soit toujours confié à un Kurde, tandis que celui de président du Parlement serait confié à un Sunnite et celui de chef du gouvernement à un Chiite. Une règle que l’on retrouve au Liban depuis l’indépendance. Il revient donc au Kurde Massoum de choisir le prochain premier ministre.
Fouad Massoum succède à un autre Kurde,  Jalal Talabani, qui était président depuis 2005.

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

10:55 Publié dans Bagdad, Etat Islamique, Falloujah, Fouad Massoum, Irak, Tikrit | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |