27/07/2014

Dernieres nouvelles de Syrie et d’Irak - 27 juillet 2014

Bachar el-Assad lutte toujours pour la survie de son régime dans des conditions de plus en plus confuses. Il doit faire face aux rebelles de l'Armée Syrienne Libre, et notamment du Front Islamique organisé et aidé par l'Arabie saoudite. Il doit maintenant lutter contre les Jihadistes de l'Etat Islamique (Daesh) qui viennent de tourner leurs armes contre lui alors qu'on observait jusqu'ici une relative retenue des deux côtés. Il est toujours aux prises avec le représentant d'al-Qaïda en Syrie, le Front al-Nosra. L'Etat Islamique et le Front al-Nosra se combattent entre eux, au prix de milliers de morts, car tous les deux veulent instaurer le califat dans la région et luttent pour la suprématie. Mais si le Front al-Nosra considère les Etats-Unis, l'occident en général et l'Etat d'Israël en particulier comme ses principaux ennemis, l'Etat Islamique (Daesh) combat plutôt tous les Musulmans qui refuseraient de reconnaître l'émir (Abou Baker al-Bagdadi) comme leur chef. Sans oublier que le Front Islamique a bien l'intention de détruire aussi bien le régime de Bachar el-Assad (car il est proche de l'Iran), l'Etat Islamique et le Front al-Nosra, obéissant en cela aux instructions données par Riyad.

Lire la suite

12:32 Publié dans Alep, Arabie saoudite, Etat Islamique, Etats-Unis, Front al-Nosra, Irak, Iran, Israel, Mossoul, Raqqa, Syrie, Tikrit | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | |

24/07/2014

24 juillet 2014 - La situation se complique encore en Syrie

Un nouveau conflit en perspective en Syrie
Tout a commencé lorsqu’il y a une semaine, le chef du Front al-Nosra, Abou Mohammad Al-Jolani, sans doute dans l’intention de ne pas laisser l’Etat Islamique annoncer seul la création d’un Califat, affirmait dans un enregistrement audio avoir érigé, lui-aussi, un État islamique en Syrie. Jolani agissait dans la droite ligne de la concurrence terrible que se livrent l’Etat Islamique d’Abou Baker el-Baghdadi et al-Qaïda dont le Front al-Nosra est le représentant en Syrie.
En application de cette décision, les combattants du Front al-Nosra ont alors entrepris une série d’actions militaires destinée à rendre concrète la création du Califat syrien. Plusieurs attaques ont été menées contre les autres formations rebelles présentes sur le territoire de ce qui devait être désormais, selon les dires de Jolani, le nouveau califat syrien.
Il y avait déjà eu quelques affrontements entre le Front al-Nosra et les autres formations  rebelles à partir de début juillet 2014 mais la bataille la plus sanglante a eu lieu dans la région de Jisr al-Choughour, dans la province d'Idleb. Elle a commencé dès l’annonce de la création du califat syrien par al-Jolani. 

Un gros problème pour le Front Islamique (pro-saoudien) et l'Armée Syrienne Libre
Cela va poser un nouveau problème au Front Islamique, un regroupement de huit formations rebelles aidé par l’Arabie saoudite car ses combattants vont avoir à combattre non seulement les forces fidèles au régime, mais aussi aux jihadistes de l’Etat Islamique (Daesh) et maintenant à ceux du Front al-Nosra. Jusqu’alors, le Front al-Nosra était allié du Front Islamique et de l’Armée Syrienne Libre contre l’armée du régime et les jihadistes ultra-radicaux de Daesh.

Une évolution normale : al-Qaïda et la monarchie saoudienne sont en guerre
Il ne faut pas s’étonner, d’ailleurs, du revirement du Front al-Nosra. Al-Qaïda et la monarchie saoudienne sont actuellement à couteaux tirés et se livrent à une guerre sans merci sur de nombreux théâtres moyen-orientaux, même si de nombreux Saoudiens forment les rangs de l’organisation jihadiste internationale et sont souvent à l’origine des nombreux attentats suicides qui ensanglantent la région.

Pendant ce temps, la bataille de Damas se poursuit
Les rebelles du Front Islamique (pro-saoudien) poursuivent leur progression, immeuble après immeuble, vers la place des Abbassides à partir du quartier de Jobar et les forces du régime tentent de les en empêcher.
https://www.youtube.com/watch?v=ClN-GLez-kc&feature=p...
Le régime dément que les insurgés sunnites aient progressé vers la place et affirment au contraire avoir infligé de grandes pertes dans leurs rangs.

Raqqa : Place forte de Daesh en Syrie bombardée par des missiles Scuds
Les forces du régime bombardent les régions insurgées avec des missiles SCUD, comme en témoigne cette vidéo montrant un Scud qui n’a pas explosé à Raqqa, une place forte de l’Etat Islamique (Daesh) :
https://www.youtube.com/watch?v=CwPmBiw34lU&feature=p...

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

23/07/2014

Dernières nouvelles de Syrie - 23 juillet 2014

Situation à Damas

Du côté des forces du régime
Les combats se poursuivent le long des lignes de front traditionnelles, dans les quartiers de Jobar et la localité de Zamalka, voisine de Jobar.
Cette vidéo montre la destruction d’une position de combat de l’Armée Syrienne Libre par l’armée du régime à Zamalka :
https://www.youtube.com/watch?v=cVcK6zN3NBo&feature=p...
Les forces du régime réussissent à détruire un tunnel des rebelles dans le quartier de Jobar :
https://www.youtube.com/watch?v=Hsgam1pTsmk&feature=p...

De l’autre côté (insurgés)
Il es difficile de savoir aujourd’hui où en sont les forces rebelles en raison de la grande confusion qui règne dans les rangs de la rébellion et aussi parce que l’opposition armée maintient désormais un embargo sur les informations.
Cette vidéo montre un membre de l’opposition expliquer la situation à partir du poste de combat d’Arfeh entre Jobar et le Stade des Abbassides :
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...
L’oppostion affirme qu’elle ne cherche pas encore à prendre la place des Abbassides d’assaut mais à grignoter les positions du régime, immeuble après immeuble. L’objectif est d’épuiser les forces du régime, attirer de nouvelles troupes dans le quartier et obliger l’armée à dégarnir d’autres fronts pour défendre le centre de Damas :
Le jeudi 22 juillet, les forces du régime ont bombardé les positions rebelles et lancé un assaut qui a été repoussé. Les rebelles affirment avoir détruit un char du régime.
Vidéo prise à partir du quarier de Qaboun et montrant les forces du régime bombardant Jobar :
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...

Bataille entre le Front Islamique (pro-saoudien) et l’ASL (Armée syrienne Libre) contre l’Etat Islamique (Daesh) au sud de Damas :
La bataille fait suite à l’expulsion des Jihadistes de l’EI de la Ghouta orientale (à l’est de Damas). Ceux-ci s’étant regroupés au sud de la capitale, l’offensive s’est poursuivie dans ce secteur et s’est terminée par une nouvelle expulsion des Jihadistes.
Le Front et l’ASL ont  mis en ligne deux vidéos après la prise du siège de l’Etat Islamique (Daesh) dans la banlieue sud de Damas :
Une grande quantité d’explosifs trouvée à l’intérieur du QG de Daesh, au sud de Damas, après sa prise par les rebelles de l’ASL :
https://www.youtube.com/watch?list=UUnigacRk8PMRKK47soehL...
Et de grandes quantités de nourriture :
https://www.youtube.com/watch?list=UUnigacRk8PMRKK47soehL...

Le Front Islamique et le Front al-Nosra lancent une campagne de moralisation dans le nord syrien
Le Front Islamique (pro-saoudien) et le Front al-Nosra (al-Qaïda) ont décidé de mener une campagne pour rétablir l’ordre et le respect de la loi dans les régions qu’ils contrôlent. Ils ont annoncé vouloir désormais lutter contre la corruption, la criminalité et la violence à Alep et Edleb.

Le Front Islamique  (pro-saoudien) demande une restructuration du Conseil Suprême Militaire
Après la destitution d’Ahmed Tohmé comme chef du gouvernement de l’opposition, l’Arabie saoudite continue de placer ses pions. Le Front Islamique, le plus grand groupe d’insurgés de Syrie,  financé et équippé par Riyad, vient d’appeler à une restructuration du Conseil Suprême Militaire pour rendre plus efficace la lutte contre le régime. Il y a fort à parier que les chefs du Front Islamique remplacent un certain nombre de membres du CSM dans un avenir proche. 
Le Front Islamique a réussi, au cours des derniers mois, à stopper la progression des forces du régime dans le nord-ouest et au sud-ouest de la Syrie et à résister aux efforts du régime pour déserrer l’étau du Front à l’est de Damas. Les rebelles du Front Islamique et de l’ASL ont même réussi à progresser au nord-est de la capitale, ce qui pourrait à terme remettre en question le contrôle du régime sur Damas.
Le Front islamique n’a pas réussi, cependant, à empêcher les Jihadistes de l’Etat Islamique de progresser dans certains secteurs du nord et de l’est syrien, notamment dans la province de Deir ez-Zhor, proche de l’Irak. Il faut dire que les victoires de l’Etat Islamique ont été facilitées par la désertion et le passage dans leurs rangs de nombreux combattants du Front al-Nosra (al-Qaïda)

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l’enfer des espions)