Etats-Unis: « Laissons les autres se battre pour ces sables ensanglantés », déclare Donald Trump à propos du Moyen Orient

Imprimer

Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe)

Trump Donald.jpgLe président américain Donald Trump a défendu sa décision de retirer les troupes américaines de Syrie. À en juger par ses paroles, le gouvernement a l’intention de réduire considérablement la présence américaine dans la région du Moyen-Orient.
« Nous partons. Laissons les autres se battre pour ces sables ensanglantés. Être l’armée mondiale n’est pas la tâche de l’armée américaine », a-t-il déclaré, ajoutant qu’un petit nombre de soldats américains resterait au Moyen-Orient. Leur tâche sera de protéger les champs de pétrole.
Il a également nié les allégations de trahison des alliés kurdes. Selon le président, le commandant des forces démocratiques syriennes, le général Mazlum, lui a exprimé sa gratitude et a déclaré que les combattants de l’État islamique avaient été arrêtés.
Trump a déclaré que les Etats-Unis avaient dépensé 8 000 milliards de dollars pour des opérations militaires dans la région, mais que le Moyen-Orient n’était pas devenu plus sûr pour autant. Dans le même temps, il a déclaré que le groupe terroriste État islamique avait finalement été vaincu et a remercié les Kurdes pour leur contribution à la victoire.

Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono le jeudi 24 octobre 2019

 

  • Arabie saoudite: Riyad nomme un nouveau chef de la diplomatie, le deuxième en moins d’un an – Login
  • Etats-Unis: « Laissons les autres se battre pour ces sables ensanglantés », déclare Donald Trump à propos du Moyen Orient – Accès libre
  • Liban: Affrontements entre manifestants et partisans du Hezbollah au centre de Beyrouth – Login
  • Syrie : Une voiture piégée explose dans une ville occupée par des combattants soutenus par la Turquie – Login

 

Les commentaires sont fermés.