Liban, deux Syriens arrêtés alors qu’ils planifiaient des attaques contre des églises et des femmes chrétiennes

Imprimer

Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe)deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien)nlNederlands (Néerlandais)

Les forces de sécurité intérieure libanaises ont arrêté deux Syriens soupçonnés d’avoir des liens avec l’État islamique et de planifier des attentats à la bombe contre des églises et d’attaquer des femmes chrétiennes.
C’est ce qu’a rapporté, lundi 17 juin, les forces de sécurité intérieure libanaises dans un communiqué de presse.
« Dans le cadre des opérations de sécurité préventive menées par la Division de l’information sur la surveillance des activités des cellules terroristes, en particulier celles associées au groupe terroriste de l’État islamique, la Division a pu surveiller et identifier un résident du Sud-Liban qui a diffusé l’idéologie de l’Etat islamique sur les médias sociaux et recruté des personnes pour son propre compte », dit-elle.
Le suspect a été identifié comme étant Z.M., un citoyen syrien vivant dans la ville de Yater, au sud du Liban. Au cours de l’enquête, l’homme a avoué avoir eu des liens avec l’Etat islamique et avoir fait la promotion de son idéologie par une série de canaux et d’applications en ligne. Il a également admis qu’il avait des liens avec des personnes à l’extérieur du Liban qui l’ont aidé à créer des pages de réseautage social pour promouvoir l’idéologie de l’Etat islamique.

Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono le mardi 18 juin 2019

  • Etats-Unis: Tensions avec l’Iran: Washington envoie 1.000 militaires de plus au Moyen-Orient – Abonnés
  • Irak : une base militaire américaine a essuyé des tirs dans la région de Bagdad – Abonnés
  • Liban, deux Syriens arrêtés alors qu’ils planifiaient des attaques contre des églises et des femmes chrétiennes – Lecture libre
  • Maroc : une cellule liée à l’Etat islamique démantelée, cinq arrestations – Abonnés
  • Syrie : au moins 45 combattants tués dans des affrontements – Abonnés

Les commentaires sont fermés.