France : un attentat contre les forces de l’ordre déjoué, des arrestations

Imprimer

PAR JEAN-RENÉ BELLIARDLE 

Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe)deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien)nlNederlands (Néerlandais)

280px-DGSI_Logo.pngPlusieurs personnes soupçonnées de préparer un attentat contre les forces de l’ordre, dont un mineur, ont été arrêtées vendredi 26 avril, a-t-on appris lundi 29 avril auprès du parquet de Paris.
Les interpellations ont eu lieu dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris le 1er février du chef d’association de malfaiteurs terroriste criminelle.
« L’enquête, confiée à la DGSI, met en cause des individus soupçonnés de préparer un passage à l’acte violent, à brève échéance, susceptible de viser les forces de sécurité », précise le parquet.
L’un d’entre eux, mineur, avait déjà été condamné par le tribunal pour enfants pour association de malfaiteurs terroriste, après avoir été interpellé en février 2017 à l’âge de 15 ans alors qu’il cherchait à se rendre en Syrie.
Condamné à une peine de trois ans de prison dont deux assortis d’un sursis avec mise à l’épreuve, il était actuellement placé au sein d’une structure éducative dans le cadre de cette mise à l’épreuve, après son incarcération.
Les attaques sanglantes au Sri Lanka qui ont fait 253 morts la semaine dernière ont de nouveau attiré l’attention sur la possibilité que Daech et d’autres organisations terroristes mènent des attaques dans plusieurs pays européens ou asiatiques, comme en France, en Belgique et en Allemagne.

Les commentaires sont fermés.