Frontlive-Chrono – Vendredi 26 avril 2019

Imprimer

Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono le vendredi 26 avril 2019

  • Irak: La milice al Hashd al-Shaabi a éliminé l’un des chefs de l’Etat islamique – Abonnés seulement
  • Sri Lanka : Dernières informations sur les attentats – Lire la suite
  • Syrie: 10 civils tués dans des raids aériens russes à Idleb – Abonnés seulement

Sri Lanka : Dernières informations sur les attentats

Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe)deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien)nlNederlands (Néerlandais)

140 personnes recherchées pour des liens supposés avec l’Etat islamique
La police sri-lankaise recherche 140 personnes soupçonnées d’avoir entretenu des liens avec le groupe Etat islamique lors des attentats du dimanche de Pâques qui ont fait au moins 253 morts, a déclaré vendredi le président Maithripala Sirisena.
La police sri-lankaise recherche sept terroristes présumés, dont trois femmes.
Dans la matinée du vendredi 26 avril, la police sri-lankaise a diffusé un rapport sur la recherche de sept suspects dans les attaques de « Pâques », qui avaient fait des centaines de victimes.
Trois d’entre elles étaient des femmes : Abdul Kader Fatima Kaadia, Fatima Latifah et Pulastkini Rangerdran (Sara).
Les noms des deux hommes recherchés sont également donnés : Mohammad Qasim Mohammad Mohammad Rilwan et Mohammad Uwuhaim Shahid Abdulhak.
De plus, deux photographies des hommes sont données sans indiquer leur nom.
Selon les données publiées, tous les hommes recherchés sont musulmans.
Des Sri Lankais impliqués au sein de l’Etat islamique depuis 2013
Le président a également dit aux journalistes que des Sri Lankais étaient impliqués au sein de l’Etat islamique depuis 2013 et que des hauts responsables de la police et du ministère de la Défense ne lui avaient pas communiqué d’informations sur le caractère imminent d’attaques.
Il reproche par ailleurs au gouvernement de son Premier ministre, Ranil Wickremesinghe, d’avoir affaibli le système de renseignement en concentrant les efforts sur des poursuites contre des officiers de l’armée pour des crimes de guerre présumés lors de la guerre civile qui a fait rage il y a une décennie.
Le leader islamiste radical Zahran Hashim était l’un des kamikazes
L’islamiste radical sri-lankais Zahran Hashim, homme-clé présumé des attentats jihadistes, a trouvé la mort en perpétrant l’attaque d’un des hôtels de luxe de Colombo, a annoncé vendredi le président Maithripala Sirisena.
« Ce que les services de renseignement m’ont dit c’est que Zahran a été tué dans l’attaque du Shangri-La » dimanche matin, a déclaré le président sri-lankais lors d’une rencontre avec la presse.
Zahran Hashim a mené l’attaque suicide contre l’établissement hôtelier du front de mer de la capitale avec un second kamikaze, identifié comme « Ilham », a ensuite précisé le chef de l’Etat.
Zahran Hashim apparaissait sur une vidéo publiée par le groupe jihadiste Etat islamique, qui a revendiqué ces attentats qui ont fait 253 morts, où on le voyait mener sept hommes dans un serment d’allégeance au chef de l’Etat islamique, Abou Bakr al-Baghdadi.
Son sort depuis les attentats suicides de dimanche, qui ont visé des églises et des hôtels de luxe de l’île d’Asie du Sud, était jusqu’ici inconnu et les autorités le recherchaient activement.
Zahran Hashim était le leader du National Thowheeth Jama’ath (NTJ), un groupe extrémiste local peu connu jusqu’à dimanche et que Colombo accuse d’avoir perpétré les attaques.
Démission du chef de la police à la suite des attentats
Le chef de la police du Sri Lanka a démissionné à la suite des attentats du dimanche de Pâques qui ont fait 253 morts dans l’île d’Asie du Sud, a annoncé vendredi le président Maithripala Sirisena.
« L’inspecteur général de la police a démissionné », a déclaré le chef de l’Etat lors d’une rencontre avec la presse. Pujith Jayasundara est le deuxième haut responsable sri-lankais à quitter son poste en raison de l’échec des autorités à empêcher le carnage, après le plus haut responsable du ministère de la Défense jeudi soir.
Trois nouvelles explosions ont retenti
Trois explosions se sont produites dans l’est du Sri Lanka, dans la ville de Kalmunai, selon l’édition locale de News1st, citant un représentant de l’armée.
Il n’y a pas encore de détails sur l’incident.
Des policiers ont essuyé des tirs lors d’un raid
La police et le personnel de l’armée nationale sri-lankaise ont essuyé des tirs lors d’un raid conjoint visant à identifier les ateliers clandestins de ceintures suicides.
L’échange de tirs aurait eu lieu vendredi dans la ville orientale de Kalmunai.
Couvre-feux imposé suite aux explosions.
La police sri-lankaise a imposé un couvre-feu après trois attentats à la bombe dans l’est de l’île, a rapporté le journal local News1st, citant un agent de la force publique.
Le couvre-feu serait entré en vigueur immédiatement. Elle opère dans la région de la ville de Kalmunai et de sa banlieue.Six suspects ont été arrêtés au Sri Lanka pour avoir participé à une série d’attentats à la bombe.
Six suspects arrêtés
Les services de sécurité de Sri Lanka ont arrêté au cours de la nuit de vendredi six personnes soupçonnées d’avoir participé à une série d’attentats terroristes, rapporte l’édition locale d’Ada Derana.
Selon ces chiffres, les arrestations ont eu lieu dans trois régions différentes du pays. Il est à noter que les détenus ont prétendu être des hommes d’affaires.

Les commentaires sont fermés.