04/08/2018

La Tunisie découvre un réseau international qui faisait passer clandestinement des djihadistes de Daech en Europe


Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais)

Le ministère tunisien de l’Intérieur a mis au jour un réseau international qui fait passer clandestinement des djihadistes d’Irak et de Turquie vers l’Europe en utilisant de faux passeports étrangers.
Il a annoncé l’arrestation de quatre Irakiens et d’un Tunisien membres du réseau terroriste. Il a également indiqué qu’il est à la recherche de deux autres éléments actifs au sein du même réseau.
Selon les données officielles du gouvernement, environ 3 000 Tunisiens ont rejoint les organisations terroristes dans les foyers de tension, en Syrie, en Libye et en Irak, et 800 d’entre eux sont retournés en Tunisie.
Les autorités tunisiennes affirment que des éléments terroristes actifs à l’étranger s’efforcent de rentrer illégalement dans le pays après la défaite de l’Etat islamique dans les zones de conflit. Elles ont souligné que ces éléments tentaient d’éviter les poursuites judiciaires en agissant sous couvert.
La découverte du réseau a ravivé les craintes tunisiennes que plus de 4.500 passeports tunisiens sans nom, qui avaient été volés en juillet 2017 au siège du consulat de Lyon en France, soient désormais entre les mains de réseaux criminels.
La Tunisie craint également que certains de ces passeports aient pu être remis à des éléments terroristes.
Entre-temps, le ministre de l’Intérieur Hichem Fourati a annoncé, lors d’une visite à Monastir, vendredi 3 juillet 2018, que les autorités souhaitaient apporter un soutien accru aux unités de sécurité déployées dans les zones frontalières, y compris en équipements tels que des véhicules blindés, afin d’empêcher l’infiltration de terroristes dans le pays.
Il a déclaré que le ministère de l’Intérieur allait notamment soutenir les unités de sécurité sdans toutes les zones touristiques, les efforts se concentrant sur le succès de la saison touristique en cours.
Dans ce contexte, l’Unité nationale d’enquête sur le terrorisme et le crime organisé a arrêté vendredi soir deux éléments terroristes tunisiens.
Ils ont été reconnus coupables d’avoir communiqué avec un terroriste tunisien résidant en Allemagne qui avait été arrêté alors qu’il préparait une attaque chimique.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.