05/07/2018

L’Iran menace: Si l’Iran ne peut plus exporter son pétrole, personne ne pourra

par Jean-René Belliardle

Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe) ja日本語 (Japonais)

L’ordre donné par le président Donald Trump aux pays européens de ne plus acheter de pétrole iranien, dans le cadre des sanctions économiques imposées par les Etats-Unis contre l’Iran, devrait avoir des conséquences sur les prix du pétrole et finalement frapper l’économie américaine. C’est ce qu’a déclaré le représentant iranien à l’OPEP Hussein Kazempur Ardebeli.
Le responsable iranien a conseillé de ne pas utiliser le pétrole comme une arme ou un instrument pour atteindre des objectifs politiques, selon Reuters.
De plus, toujours selon Reuters, le ministre du Pétrole iranien Bijan Zanganeh a écrit une lettre à son homologue des Emirats arabes unis, Suhail Al Mazrui, qui dirige l’OPEP, pour lui rappeler l’obligation de respecter les accords conclus au cours du mois passé. « Augmenter la production de l’un des pays est une violation des accords de l’OPEP », écrit-il.
La veille, le président iranien Hassan Rohani avait baptisé de tentatives insensées les appels à boycotter le pétrole iranien, particulièrement si le pétrole continue de couler dans la région. Une déclaration ambiguë qui pourrait laisser penser que l’Iran serait prêt à empêcher les exportations de pétrole des pays voisins. Lorsque Rohani a été interrogé si c’était bien ce qu’il avait voulu signifier lors d’une conférence de presse quelque moment plus tard, , il a refusé de commenter.
Mais dans le même temps, Kassem Souleimani, le commandant des forces spéciales « Al-Quds » au sein du CGRI, a déclaré que les gardes, étaient prêts à rendre impossible l’exportation de pétrole par les pays voisins si l’ordre leur était donné.

Pour suivre l'ensemble des textes publiés chaque jour sur Frontlive-Chrono, cliquez sur ce lien et suivez les instructions.

https://www.frontlive-chrono.com

Pour plus d'informations, contacter

Ptolémée

(+33)757910350
ptolemee@belliard74.com

 

09:21 Publié dans Frontlive-chrono, Hassan Rohani, Hormuz, Iran, Jean René Belliard, Pétrole, Qasem Souleimani | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | |

Commentaires

Est-ce que Tsahal averti les iraniens lorsqu'elle caramélise les positions des pasdarans en Syrie ou ailleurs ?

bien sûr que non, comme dit le proverbe, quand les chiens aboient, les tankers passent !!!

Écrit par : Corto | 06/07/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.