06/01/2018

L’agence UNRWA n’a pas reçu à temps 125 millions de dollars d’aide américaine

Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe)

Vendredi 5 janvier 2018, des informations contradictoires ont été publiées sur la mise en œuvre de la décision du président américain Donald Trump de réduire le financement des structures associées à l’Autorité palestinienne.
L’agence Axios, se référant à des sources diplomatiques occidentales, a rapporté que l’administration Trump a gelé le financement de l’Agence des Nations Unies pour l’assistance aux réfugiés de Palestine (UNRWA) pour 125 millions de dollars. Le message indiquait: cet argent aurait dû être transféré sur le compte de l’UNRWA avant le 1er janvier 2018, mais le transfert a été retardé.
Plus tard, la même agence et agence Reuters a cité un fonctionnaire du Département d’Etat américain affirmant que le fait que l’argent n’ait pas encore été transféré ne signifie pas que l’assistance ait été gelée. Selon le représentant du ministère américain des Affaires étrangères, la discussion se poursuit et  la décision devrait être prise à la mi-janvier. Il a catégoriquement démenti l’information sur le gel des fonds destinés à l’UNRWA.
Notez que ce n’est pas encore le montant total promis par les Américains à l’UNRWA, mais seulement le premier tiers. Au total, en 2016, l’administration de Barack Obama a promis de transférer à l’agence environ 370 millions de dollars.
Le porte-parole de l’UNRWA, Chris Gunness, a déclaré que l’agence n’était pas « directement informée de la décision officielle de l’administration américaine« .
Il est un fait que l’UNRWA pourrait perdre des fonds, a déclaré
aux journalistes, le 2 janvier,  le représentant permanent des Etats-Unis auprès de l’ONU, Nikki Haley. Elle a noté que Donald Trump n’avait pas l’intention de transférer de l’argent à l’UNRWA tant que les dirigeants palestiniens ne reviendront pas à la table des négociations.
Selon des médias israéliens, le ministère israélien des Affaires étrangères s’inquiéterait des menaces de la Maison Blanche de priver l’UNRWA de financement. Bien qu’officiellement, Israël n’a pas réagi à cette décision de la Maison Blanche.
Selon des sources du ministère israélien des Affaires étrangères, la réduction du budget de l’UNRWA pourrait conduire à une détérioration de la situation dans la bande de Gaza et à une catastrophe humanitaire. Les diplomates estiment que dans la situation actuelle, déjà difficile, ce gel des paiements américains à l’UNRWA ne serait pas dans l’intérêt d’Israël. L’armée israélienne estime également que couper l’aide à la bande de Gaza ne contribuerait pas à améliorer la situation. Les dirigeants israéliens craignent que la poursuite de l’appauvrissement de Gaza pourrait provoquer une nouvelle confrontation armée de grande ampleur entre le Hamas et Israël.
Rappelons que le 2 janvier, le président américain Donald Trump avait jeté le doute sur la poursuite de l’aide financière américaine à l’Autorité palestinienne. « Nous payons aux Palestiniens des centaines de millions de dollars par an et ne recevons rien en retour, ni gratitude ni respect« , avait twitté Donald Trump. Selon le président américain, les Palestiniens ne veulent même pas négocier un traité de paix avec Israël. « Pourquoi devrions-nous leur payer des sommes aussi énormes à l’avenir? » – Il a écrit.
Le 6 décembre 2017, Donald Trump avait annoncé que les Etats-Unis reconnaissaient Jérusalem comme la capitale d’Israël et l l’Autorité palestinienne avait réagi en  publiant à plusieurs reprises des déclarations hostiles aux Etats-Unis. Au cours des manifestations de masse organisées avec le soutien de l’Autorité Palestinienne, des drapeaux américains ont été brûlés. Dans le même temps, l’Autorité Palestinienne refuse toujours, non seulement de négocier avec Israël, mais aussi , désormais, de dialoguer avec Washington.

19:45 Publié dans UNRWA | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

Les commentaires sont fermés.