28/09/2017

Syrie : Une attaque de l'Etat islamique coupe l'autostrade Palmyre-Deir ez-Zhor - 2 Russes capturés

Une attaque de l'Etat islamique coupe l'autostrade Palmyre-Deir ez-Zhor - 2 Russes capturés
Les jihadistes de Daech ont attaqué les positions des forces pro-gouvernementales près du village de Ash-Shulah, forçant l'armée syrienne à fermer l'autoroute Palmyre-Deir Ez-Zhor. Selon les informations données par l'agence de presse de l'Etat islamique, Amaq, les jihadistes auraient pris le contrôle de la localité de Bir Ghabaghib, à l'ouest de la ville d'ash-Shulah.
De plus, Amaq affirme que les combattants de l'EI auraient capturé le sommet stratégique de Tantur qui domine la ville d'as-Sukhnah. Des sources pro-gouvernementales reconnaissent que les jihadistes seraient même entrés à al-Sukhnah  
Cependant, l'Armée Arabe Syrienne (AAS) aurait mené une contre-attaque et repris Bir Ghabaghib.
L'agence de presse de l'Etat islamique, Amaq, prétend qu'une zone de 30 km de long de l'autoroute est interdite à la circulation en raison des affrontements.
Amaq a également affirmé que les jihadistes ont tué 33 soldats de l'AAS et capturé 2 soldats Russes lors de l'attaque. Le ministère russe de la Défense russe a rejeté ces affirmations et aucune photo ou vidéo confirmant n'a été fournie à titre de preuve. Si des Russes ont effectivement été capturés, il pourrait s'agir de contractuels militaires privés opérant pour le compte de multiples groupes pro-gouvernementaux dans la région.
L'Etat islamique a probablement profité d'une attaque des jihadistes de Hayat Tahrir al-Sham (HTS), ex-Front al-Nosra, l'ancienne branche syrienne d'al-Qaïda, dans le nord de la province de Hama le 19 septembre, ce qui a obligé l'AAS à redéployer ses meilleures unités, y compris les forces Tiger, une unité d'élite de l'armée, les enlevant des front de Deir ez-Zhor pour les acheminer sur le front de Hama. En outre, l'armée de l'air russe a également concentré ses moyens aériens pour frapper HTS dans les secteurs de Hama et Edleb plutôt que sur celui de Deir ez-Zhor.
L'autoroute Palmyre-Deir ez-Zhor est la principale voie d'approvisionnement des forces gouvernementales engagées dans la bataille de Deir ez-Zhor. Il s'agit donc d'un coup dur pour la poursuite de l'offensive de l'armée contre les jihadistes  sur les deux rives de l'Euphrate.
 

Jean René Belliard

ptolemee@belliard74.com

19:50 Publié dans Amaaq, Deir ez-Zhor, Edleb, Etat Islamique, Hama, Palmyre, Shulah, Sukhnah, Syrie | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | |

Commentaires

"Il s'agit donc d'un coup dur pour la poursuite de l'offensive de l'armée contre les jihadistes sur les deux rives de l'Euphrate."

De nouveau un commentaire partisan. Le "coup dur" n'aura duré qu'un temps:
http://en.farsnews.com/newstext.aspx?nn=13960707000550

Et du moment que l'aéroport de Deir-Ezzor est ou sera fonctionnel, où est le problème? En vous lisant on dirait que vous minimiser systématiquement les progrès des forces anti-terroristes.

Il serait aussi correct d'indiquer la source de la carte que vous reproduisez.

Écrit par : Daniel | 29/09/2017

Les commentaires sont fermés.